La marque Redmi de Xiaomi prépare un smartphone doté du Snapdragon 855

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
xiaomi

Le destin de Redmi sera-t-il similaire à celui de Honor ? C’est ce que souhaiterait Xiaomi. Le patron de la marque alternative a posté un message sur Weibo où il confirme qu’il présentera cette année un flagship sous Snapdragon 855.

Le retournement de situation est intéressant. Alors que Huawei s’est largement inspiré de Xiaomi pour concevoir la stratégie de Honor, c’est maintenant au tour de Xiaomi de prendre exemple sur Honor pour créer la ligne directrice de Redmi. Une ligne qui, à en croire un message du patron de la marque alternative, pourrait aller concurrencer certains flaghips de Xiaomi. Un peu à l’image du View 20 de Honor vis-à-vis du Mate 20 de Huawei.

Des terminaux premium en préparation

L’information provient de Lu Weibing, patron de la marque Redmi, qui a posté un message sur Weibo accompagné de deux photos (dont celle qui accompagne cet article). Les clichés montrent simplement l’équipe de Redmi. Mais le contenu du message est bien plus intéressant. Le dirigeant explique qu’il est fier du succès commercial du Redmi Note 7 (dont les deux ventes flash se sont terminées en quelques minutes). Et il est conscient de l’attente des consommateurs pour le Redmi Note 7 Pro que son équipe finalise.

Redmi

Les deux Redmi Note ne sont pas les seuls terminaux prévus pour 2019, bien au contraire. La marque Redmi travaille également sur un smartphone fonctionnant avec le Snapdragon 855, dernier chipset haut de gamme de Qualcomm. Cela veut dire que Redmi ne se contentera pas d’être une marque milieu de gamme, mais qu’elle viendra aussi se positionner sur le segment où se trouvera l’éventuel successeur du Mi 8. Xiaomi espère peut-être ainsi réitérer la performance réalisée par Huawei grâce à la double stratégie de ce dernier.

Stratégie identique à celle de Honor

Le parallèle entre Redmi et Honor est assez facile. Redmi est l’ancienne gamme de smartphones low cost du catalogue Xiaomi, comme Honor regroupait les terminaux low cost de Huawei sur le marché chinois. Redmi a pris le mois dernier son indépendance marketing, à l’image de Honor, gérée de façon indépendante, mais ne bénéficiant pas d’une structure juridique dédiée (contrairement à Nubia chez ZTE). Elle développe donc désormais de façon autonome son propre catalogue de téléphones.

Cependant, contrairement à Huawei, Xiaomi multiplie les initiatives indépendantes de son catalogue principal. Avec Pocophone d’une part (inspiration de OnePlus) et Black Shark d’autre part (inspiré de Razer), la firme de Lei Jun a créé un catalogue plus complexe, mais pas forcément plus complet, avec de nombreux téléphones très puissants et souvent bon marché : Pocophone F1, Mi 8 Pro, Black Shark Helo, Mi MIX 3. Des terminaux qui pourraient se concurrencer les uns les autres. Rajouter à cela un flagship Redmi est-il vraiment pertinent ?

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer