OPPO Reno 10x Zoom

Résultats Samsung : impact négatif de la réorganisation des Galaxy A

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

La fusion des Galaxy A et des Galaxy J a entrainé un retard de la sortie des terminaux milieu de gamme de Samsung. Résultat : les chiffres financiers de la division mobile sont en berne. Et elle entraine avec elle la division composant.

Voilà un phénomène qui n’était pas forcément prévu : la réorganisation du catalogue de smartphone de Samsung est l’une des principales (mais pas la seule) causes du fort recul du chiffre d’affaires de la firme au premier trimestre 2019. En effet, pour rappel, les Galaxy A sont généralement les premiers modèles à être renouvelés tous les ans. Or, cette année, Samsung a attendu le Mobile World Congress pour démarrer les présentations les nouveaux Galaxy A. Des officialisations qui ont continué jusqu’en avril. Et les téléphones arrivent à peine sur les étals.

La double peine

Ce décalage n’est donc pas anodin. D’abord parce que certains Galaxy A font partie des modèles qui se vendent le plus chez Samsung. Ensuite parce que les Galaxy A intègrent de plus en plus souvent des composants en provenance de Samsung : écrans Super AMOLED, chipset Exynos, RAM, stockage, capteur photo, batterie, etc. Samsung est donc doublement pénalisé, en tant que constructeur de téléphones, mais aussi fabricant de composants.

Samsung Galaxy A50
Le Galaxy A50, présenté en février et en vente depuis avril, est le premier à être arrivé en France

Le décalage commercial des Galaxy A est si impactant que Samsung a déclaré la semaine dernière, lors de la présentation de ses résultats pour le premier trimestre 2019, qu’il s’agit de l’une des raisons du recul de l’activité de l’ensemble du groupe. Et ce malgré de belles performances commerciales des Galaxy S10. Ce n’est pas la seule bien évidemment : la concurrence, l’incertitude des marchés, l’intensification des dépenses en recherche et développement, etc. Toutefois, si décalage il y a, cela veut aussi dire que, normalement, Samsung profitera d'une meilleure activité sur le second trimestre, même si la perte ne sera jamais totalement compensée.

Ecran flexible : un investissement qui n'est pas rentable

Un autre phénomène semble avoir eu un effet négatif : le Galaxy Fold. Dans le communiqué de presse financier, Samsung explique que les écrans flexibles ont représenté de fortes dépenses, mais peinent aujourd’hui à générer des revenus pour la division Samsung Display. D’ailleurs, cette dernière est, pour la première fois depuis trois ans, déficitaire. Et cela ne s’arrangerait pas au second trimestre, puisque Samsung n’attend pas de rebond commercial (certainement parce que la sortie du Galaxy Fold a été retardée). Il faudrait attendre le second semestre pour voir une amélioration.

Dans le détail, Samsung a réalisé un chiffre d’affaires de 40 milliards d’euros entre janvier et mars 2019, en baisse de 13,5 % par rapport au premier trimestre 2018. Samsung Mobile a réalisé un chiffre d’affaires de 20,8 milliards d’euros, en baisse de 4,39 %, et la division composant un chiffre d’affaires de 15,76 milliards d’euros, en fort recul de 27,3 %. Le résultat d’exploitation de Samsung atteint 4,8 milliards d’euros, en chute libre de 60,2 %. Le résultat d’exploitation de la branche composant est de 2,7 milliards d’euros (-69,7 %) et celui de la branche mobilité est de 1,7 milliard d’euros (-39,8 %).

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer