SFR RED 40 Go = 10

Apple présente la septième génération de son iPod Touch

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Quatre ans après la sixième génération, Apple présente enfin une nouvelle itération de son baladeur multimédia. Un baladeur qui ne profite que de très rares améliorations, mais dont le prix sera assurément un argument de vente.

Avec l’arrivée des nouveaux services multimédia chez Apple, notamment TV+ et Arcade, nous attendions très logiquement une mise à jour de l’iPod Touch, un produit qui n’a pas été renouvelé depuis 2015. Une attente motivée par le fait qu’Apple avait justement dévoilé son prédécesseur pour accompagner le lancement d’Apple Music (eh oui, déjà quatre ans). En outre, une rumeur affirmait en janvier dernier que la firme de Cupertino devrait présenter cette année la septième génération du baladeur multimédia à écran tactile.

Une septième génération très proche de la sixième...

Et c’est chose faite. Hier, Apple a officialisé l’iPod Touch 7e génération. Mais force est de constater que la firme n’y a pas vraiment mis du sien. Car c’est un renouvellement minimaliste pour un produit qui mérite largement mieux que cela. C’est d’autant plus vrai que l’iPod Touch est présenté comme une petite console de jeux (comme tous ses prédécesseurs d’ailleurs). Mais avec son écran IPS de 4 pouces doté d’une résolution rétina de 326 pixels par pouce, autant dire que les amateurs préféreront jouer sur leur iPhone. Autant sur un smartphone, 4 pouces, cela peut avoir un intérêt (pour en faire un produit extrêmement discret, mais puissant). Autant sur un baladeur multimédia, taillé pour le jeu et la vidéo, c’est moyen.

Apple iPof Touch 7e generation

La taille de l’écran est directement héritée de la cinquième génération d’iPod Touch de 2012 (quand même), laquelle a elle-même hérité de cet écran de l’iPhone 5. Cela s’appelle de la rentabilisation. Autre point commun entre l’iPod Touch 6 et 7 : le design. Le dernier né profite de cette belle coque caractéristique en métal qui couvre le dos et les tranches. À l’avant, vous retrouvez les belles bordures autour de l’écran tant à la mode… il y a six ans. Une ergonomie plus à la mode, mais pas encore vintage. Sous l’écran se trouve un bouton physique que nous n’avions plus vu depuis l’iPhone 5, puisqu’il n’intègre pas Touch ID.

... trop proche parfois même !

Côté fiche technique, une seule vraie nouveauté au compteur : le chipset. Il s’agit de l’A10 Fusion. Non ce n’est pas le dernier chipset en date (ce dernier étant l’A12 Bionic). L’A10 Fusion était au cœur de l’iPhone 7. C’est encore aujourd’hui un bon chipset, même s’il n’est plus de première jeunesse. Il est suffisant pour faire tourner iOS 12. Dans l’iPhone 7, il était accompagné de 2 Go de RAM. Cela pourrait être le cas ici aussi. Côté photo, l’iPod Touch reprend donc l’écran de son prédécesseur (pas de 3D Touch donc), mais aussi son équipement photo. Il s’agit d’un capteur iSight 8 mégapixels et d’un capteur Facetime HD de 1,2 mégapixel. Enfin, la batterie, dont la capacité n’est pas officielle, devrait être identique.

Autre point commun, le prix de la bête est presque identique à celui de son prédécesseur, à la différence près que les capacités de stockage ont doublé pour le même prix. Cela démarre donc à 249 euros en version 32 Go. Cela passe ensuite à 359 euros en version 128 Go (pas de version 64 Go). Et nous arrivons à 469 euros en version 256 Go. L’iPod Touch 7e génération se décline en gris sidéral, argent, rose, or, bleu et rouge (produit Red). Et il est d’ores et déjà disponible sur l’Apple Store français.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer