SFR RED 30 Go = 10

Google détaille Stadia, son offre de jeu en streaming

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

Comme prévu, Google a dévoilé les détails commerciaux de son offre de « cloud gaming », Stadia. Le service ouvrira ses portes en novembre prochain. Il y aura un accès gratuit et un autre premium. Et la France fera partie des premiers pays.

Les joueurs ont noté la date du 6 juin sur leurs calendriers. Pourquoi ? Parce que c’est la date que Google a choisie pour dévoiler les contours de son offre de jeu en streaming appelée Stadia. Une offre que la firme a annoncée à l’occasion de la Game Developer Conference, le grand rassemblement annuel des concepteurs de jeu vidéo. La dernière édition s’est déroulée à San Francisco au mois de mars. L’annonce du lancement de Stadia n’était accompagnée que de quelques informations éparses sur la disponibilité prochaine.

Ce n'est pas du All Inclusive

Il aura donc fallu attendre deux mois et demi pour en savoir un peu plus. Notamment au niveau du modèle économique, qui est loin d’être simple et loin d’être ce que tout le monde attendait. Stadia sera donc bien un service de jeu en streaming qui, commercialement, se rapproche plus de l’abonnement PlayStation Plus que d’une offre « all inclusive » comme Netflix. Car être abonné ne veut pas dire avoir accès à tout le catalogue, bien au contraire.

Google Stadia

Voyons cela de plus près. Tout d’abord, il faut décorréler l’abonnement au service et l’accès aux jeux. Comme Spotify, par exemple, Stadia se décline en deux offres : une offre gratuite et une offre « Stadia Pro » par abonnement. La seconde coûtera 10 euros par mois. Pour ce prix, vous disposez d’une meilleure qualité audio et sonore (définition du flux vidéo jusqu’au 4K, son compatible système 5.1 surround), d’un jeu gratuit chaque mois et d’une brochette de réductions exclusives sur le catalogue. C’est tout. Ce qui veut dire que si vous souhaitez jouer à un jeu en particulier, vous devrez acheter l’accès à ce jeu. Google ne précise pas la fourchette de prix des jeux (car les prix varieront) ni le modèle d’accès aux jeux (achat, location, les deux).

Une trentaine de jeux, dont quelques exclusivités

Côté catalogue, justement, Google a présenté une trentaine de titres qui seront disponibles dès le lancement. Vous y retrouvez de grands noms du jeu sur console ou PC, dans des styles très différents : action aventure (Tomb Raider Shadow of Tomb Raider), Assassin’s Creed Oddyssey), tir à la première personne (Wolfenstein, Doom), combat (Dragon Ball Xenoverse 2, Mortal Kombat 11, Samurai Showdown), RPG (Final Fantasy XV, Elder Scrolls Online), course automobile (The Crew), gestion (Farming Simlator 19), etc.

Certains titres de la liste ne sont pas encore sortis sur PC ou console, comme Darksiders Genesis, Baldur’s Gate III ou Borderlands III. Et d’autres titres seront exclusifs. Les deux premières exclusivités sont Gylt et Get Packed. Google promet que la liste s’allongera durant l’été d’ici le lancement officiel du service qui aura lieu en novembre (la France fera partie des pays concernés). Enfin, le premier jeu offert aux abonnés « Stadia Pro » sera Destiny 2, le jeu de tir futuriste d’Activision et Bungie (lequel sera aussi accessible en free-to-play sur d’autres plates-formes, donc ce n’est pas vraiment un cadeau en soi). Il contiendra le jeu complet, le Season Pass, les contenus additionnels précédents et le prochain DLC appelé Shadowkeep.

Compatible Chrome, Chromecast et Android

Côté hardware, Stadia sera compatible Chrome (vous jouez dans le navigateur Web), Chromecast (version classique ou version Ultra) et Android. Donc potentiellement avec tous les smartphones et les tablettes animés par ce système d’exploitation. Google confirme d’ailleurs que le Pixel 3a XL fera l’affaire. Pas besoin donc d’un smartphone gamer comme le ROG Phone ou un Black Shark. La connexion minimum recommandée est de 10 Mb/s pour afficher des jeux en 720p à 60 images par seconde. Avec une connexion en fibre optique (30 Mb/s), vous obtenez un flux 4K à 60 images par seconde. Les jeux se jouent avec la manette Stadia, laquelle avait déjà été présentée en mars. Elle coutera 70 euros.

Google Stadia

Pour le lancement du service, Google propose un pack spécial appelé « Founder ». Il coute 129 euros. Il comprend 3 mois d’abonnement à Stadia Pro, une manette Stadia (coloris exclusif), un Chromecast Ultra (compatible 4K), un surnom « exclusif » et un « Buddy Pass ». Ce dernier est un abonnement de trois mois à Stadia Pro que vous pouvez offrir à un ami.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer