Marché des smartphones : Apple sous la barre des 15 % en Europe ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

L’institut IDC a publié une nouvelle étude sur l’état du marché européen des smartphones au premier trimestre 2019. Deux marques auraient particulièrement brillé : Xiaomi et Huawei. Les autres baissent, surtout Apple.

Généralement, les extraits des études sur le marché des smartphones publiés par les instituts (Kantar, IDC, Counterpoint, Gartner, etc.) pour les médias sont généralistes. Nous y retrouvons les cinq ou six premiers des classements. Et, parfois, quelques chiffres locaux sont offerts pour illustrer un propos ou une tendance. Il est finalement assez rare qu’une étude entière soit dédiée à un marché. Notamment l’Europe où, ces dernières années, les ventes sont globalement en baisse.

Plus forte baisse en Europe que dans le reste du monde

C’est donc avec surprise que nous avons appris aujourd’hui la publication d’une nouvelle étude chez IDC qui se concentre sur l’Europe. Le document est dédié aux trois premiers mois de l’année 2019, un trimestre ô combien difficile pour Apple, puisque la firme a publié des résultats en fort recul pour ses iPhone (17 % de chiffre d’affaires en moins généré par la gamme de smartphones). Il y a deux semaines, nous avons publié une étude qui quantifiait cette baisse en volume : 17,6 % de moins qu’un an auparavant. Cette baisse n’était évidemment pas homogène selon les pays.

IDC, étude smartphone Europe Q1 2019

IDC confirme dans son étude que la baisse a été plus forte en Europe par rapport à la moyenne mondiale. Apple y aurait vendu 7,8 millions d’iPhone, contre 10,2 millions un an auparavant. Cela représente une baisse en volume de 22,73 %. La part de marché d’Apple serait passée de 18,6 % à 14,7 %. Apple n’est pas la seule marque à avoir été chahutée au premier trimestre. Nokia l’est également. HMD Global, gestionnaire de la marque finlandaise, est passé de la 4e à la 5e place au niveau européen. Sa part de marché est passée de 6,1 % à 4,2 %. Et ses volumes ont baissé de 32,6 %.

Très forte hausse de Huawei

Samsung parvient presque à se maintenir. Avec 29,5 % de part de marché, le leader mondial (et européen) aurait vendu 15,7 millions de smartphones au premier trimestre, en baisse de 6,8 %. Finalement, ce sont les marques chinoises Huawei et Xiaomi qui sortent leur épingle du jeu. Huawei est en deuxième position avec 25,4 % du marché et 13,5 millions d’unités vendus, soit un bond considérable de 66 %. Cette belle croissance pourrait se poursuivre sur le deuxième trimestre. Mais l’embargo américain aura certainement un impact sur les ventes européennes avant la fin de l’année. En quatrième position, Xiaomi représente 5,6 % du marché avec 2,9 millions de ventes (+33,3 %).

Le reste du marché (Sony, ZTE, Oppo, Wiko, LG, Motorola, etc.), qui représente 20 % des ventes, recule également. Les ventes de cet ensemble de marques atteignent 11 millions d’unités, soit 21,9 % de moins qu’il y a un an. Enfin, il s’est vendu en Europe 53,5 millions de smartphones. Soit 2,74 % de moins qu’au premier trimestre 2018.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer