Huawei pourrait vendre 260 millions de smartphones en 2019

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
huawei

Un analyste financier chinois a publié un rapport sur Huawei. Selon ce document, le constructeur asiatique pourrait atteindre un score plus élevé encore que ses prévisions, malgré l’embargo qu’il subit depuis le mois de mai.

Nouvelle volte-face pour Huawei en quelques mois. La firme subissait depuis quelques mois un embargo sans précédent sur les technologies américaines, dont sa licence d’exploitation des logiciels Google (Android et Play Store compris). Les analystes financiers craignaient que cela provoque un effondrement de Huawei, puisque la présence du Play Store est très importante pour les ventes que la firme réalise hors de Chine et qui constitue bien plus de la moitié de son chiffre d’affaires. En outre, ne pas pouvoir acheter des composants chez les Américains auraient pu ralentir la production, même à destination de la Chine.

Déblocage en cours

Mais la Chine et les États-Unis sont arrivés à accord. L’embargo de Huawei sera partiellement levé et elle pourra à nouveau acheter des équipements logiciels et matériels américains, mais sous condition. La firme ne pourra toujours pas acheter de technologies dites « sensibles pour la sécurité nationale » lui seront toujours interdites (jusqu’à sa sortie de la liste noire de la Maison-Blanche). En revanche, pour les autres technologies, ce sera possible auprès d’entreprises qui auront une licence délivrée par le gouvernement américain. Dont Android. Dont des chipsets. Dont des modems. Etc. Reste à savoir quand cela sera mis en place.

Honor 20 Pro
Le Honor 20 Pro serait l'un des premiers bénéficiaires du déblocage de Huawei

Cependant, ce n’est plus qu’une question de temps avant que Huawei reprenne du service, comme précédemment. Ce qui veut dire déblocage des certifications, commercialisation des terminaux déjà annoncés et inondation du marché international avec ses marques Huawei et Honor. Les analystes estiment donc qu’une progression de Huawei est possible en 2019, malgré la mésaventure avec les Américains. Voire même une progression au-dessus des prévisions initiales.

26 % de croissance en 2019 ?

Guo Minghao, analyste financier chinois, a publié un rapport particulièrement optimiste à ce sujet dont les conclusions ont été relayées par le site chinois Mydrivers. Dans ce document, il estime que Huawei devrait récupérer sa licence d’exploitation d’Android avant la fin du mois de juillet. Dans ces conditions, les ventes internationales reprendraient. Et la firme pourrait commercialiser 260 millions de smartphones en 2019.

C’est un chiffre bien au-dessus des prévisions initiales de la firme, qui tablait sur 250 millions d’unités. Mais c’est aussi un chiffre en forte progression par rapport à 2018, quand Huawei dépassait déjà les 200 millions de mobiles vendus. Si Huawei atteint cet objectif, la firme chinoise réaliserait encore une excellente année avec une croissance de 26 % environ, soit légèrement moins que la croissance réalisée en 2018 (34 % selon Canalys).

En atteignant les 260 millions d’unités vendues, Huawei dépasserait donc Apple (qui atteignait 212 millions d’iPhone vendus en 2018 et 216 millions en 2017), s’asseyant durablement sur la deuxième marche du podium mondial. La firme chinoise serait à un peu plus de 30 millions d’unités de Samsung seulement, si le constructeur coréen ne baisse ou ne progresse en 2019. L’objectif de Richard Yu n’est donc plus si éloigné.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.