Xiaomi, Oppo et Vivo collaborent sur le partage de fichiers entre mobiles

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
xiaomi

Xiaomi s’est associé aux deux filiales de BBK Electronics pour concevoir un système de partage de fichiers entre smartphones. Un outil standardisé, similaire à AirDrop chez Apple et qui utilise une connexion Bluetooth.

Il n’est pas très facile de partager des fichiers entre deux smartphones. Notamment quand les deux mobiles ne sont pas de la même marque (et encore moins quand ils ne sont pas animés par le même système d’exploitation). Si les constructeurs comme Apple, Samsung ou Huawei ont développé des applications propriétaires qui fonctionnent bien dans leur propre écosystème, il n’existe pas de logiciel pour environnement hétérogène local. Et le mot « local » est ici important. Car, il est depuis longtemps possible de partager des fichiers en passant par Internet, avec Google Drive, Dropbox ou OneDrive.

Trois grands noms autour d'un même projet

C’est dans ce contexte que Xiaomi a pris l’initiative de créer une alliance ouverte pour développer une application ouverte (et potentiellement standardisable) pour l’échange de fichiers locaux. L’annonce a été faite par la firme de Lei Jun cette semaine sur les réseaux sociaux chinois. Les deux premières marques à rejoindre Xiaomi sont deux filiales du même groupe asiatique : BBK Electronics. Vous connaissez bien leur nom puisqu’il s’agit de Vivo et d’Oppo.

Ce sont trois des cinq premières marques en Chine. Le potentiel est donc important. D’autant plus que chacune des trois marques en opère également d’autres : Redmi, Realme et Iqoo. Bien sûr, toute autre marque est la bienvenue dans cette alliance qui pourrait ressembler, d’ici quelques années, à la WiFi Alliance ou au Wireless Power Consortium, par exemple.

Xiaomi Oppo Vivo

Quel est le but de cette association ? Créer, au moins, une application intercompatible de partage local de fichiers entre deux mobiles et, au mieux, un standard dans ce domaine. Tout type de documents sont pris en charge, comme des images (dont des photos), des applications, des documents bureautiques (Excel, PowerPoint ou Word et leurs équivalents open source), des vidéos, des fichiers musicaux, etc. Un partage local qui ne passe pas par Internet.

Pas de 4G, pas de WiFi, juste du Bluetooth

Techniquement, le système utilise une connexion Bluetooth. Pas de connexion cellulaire (3G, 4G ou 5G), ni même de connexion WiFi. Et, même si le WiFi est standardisé, ce choix est logique. En effet, il faudrait pour partager un fichier sur WiFi que les deux mobiles soient connectés au même point d’accès ou que l’un d’entre eux soit compatible WiFi Direct. Ce qui n’est pas systématique.

Enfin, l’objectif est d’atteindre une vitesse de 20 Mo/s. Ce qui sera parfait pour partager des fichiers de taille moyenne (photo, présentation, application), mais qui sera peut-être un peu juste pour une vidéo prise avec votre téléphone (notamment si vous avez un modèle haut de gamme).

Le projet, qui ressemble à une adaptation de AirDrop chez Apple, est donc intéressant et concerne de nombreux consommateurs. Xiaomi appelle bien évidemment les autres constructeurs à venir rejoindre l’alliance. Vous remarquerez notamment l’absence de Huawei qui travaille d’ores et déjà sur un système similaire dans le cadre d’EMUI 10 et d’Harmony OS. Et pourtant, cela aurait du sens que Huawei soit présent pour la création d’un vrai standard. Il est aussi très étonnant que Google, qui développe Android, n’ait pas été à l’origine d’un tel projet.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.