Samsung ISOCELL Bright HMX : un capteur 108 mégapixels pour smartphone

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

La stratégie de Samsung dans les capteurs photo est évidente : proposer les modèles offrant la plus forte définition. La firme coréenne a présenté cet été le Bright HMX, un capteur 108 mégapixels. Xiaomi devrait l’intégrer dès cette année.

Samsung n’est pas aussi connu dans le domaine des capteurs photo que Sony. Mais la gamme ISOCELL s’est enrichie ces derniers mois de trois capteurs audacieux (sans compter les solutions à double capteur). Le Bright GM1 dont la résolution atteint 48 mégapixels. Le Bright GW1 qui atteint les 64 mégapixels. Et, au mois d’août le Bright HMX qui relève encore (un peu ?) plus la définition photographique. En effet, la définition de ce capteur est poussée à 108 mégapixels. C’est un record en téléphonie.

Un très grand capteur

Hormis ce chiffre bien au-dessus de ce que nous connaissons actuellement, même en haut de gamme, ce nouveau capteur est très étonnant, car il est extrêmement grand. Il mesure 1/1,33 pouce. Ce qui se traduit par 0,75 pouce. Il lui faudra donc un objectif bien plus grand que les optiques utilisées actuellement, afin que tous ses pixels photosensibles reçoivent de la lumière. Cela va demander, naturellement, une petite adaptation ergonomique de la part des constructeurs de téléphones.

Samsung ISOCELL Bright HMX

D’ailleurs, en parlant des photorécepteurs, sachez que chacun d’eux mesure la même taille que ceux des capteurs Bright GM1 et GW1. Soit 0,8 micron. Si cela peut paraître petit, notamment vis-à-vis de certains capteurs 12 mégapixels chez Sony (ou même chez Samsung), le Bright HMX n’est pas vraiment fait pour délivrer des photos de 108 mégapixels. Et c’est logique. D’abord parce que le poids de la photo encombrerait rapidement le stockage interne des téléphones, même si ce dernier s’est fortement développé récemment. Ensuite parce qu’aucun chipset, même le Snapdragon 855, n’est théoriquement capable de supporter les photos de plus de 64 mégapixels.

La même luminosité avec une meilleure définition

Alors, à quoi cela servira-t-il ? À produire des photos de 27 mégapixels dont chaque pixel mesure 1,6 micron de côté. Car, comme les Bright GM1 et GW1, et comme le Sony Exmor IMX586 de 48 mégapixels, le Bright HMX fonctionne en mode « Quad Pixel », appelé ici Tetracell. Les informations de quatre pixels adjacents sont combinées pour former des images plus lumineuses et plus contrastées, même en condition de faible luminosité. Du moins, c’est la promesse. Cependant, il serait possible de débloquer manuellement le mode 108 mégapixels natif.

Les capteurs 48 mégapixels (Sony ou Samsung) actuellement intégrés dans les smartphones offrent une meilleure qualité photographique en 12 mégapixels (sur le même principe de combinaison de quatre pixels adjacents). En montant la résolution à 108 mégapixels, Samsung espère donc offrir la même qualité offerte avec un capteur 48 mégapixels, mais avec une définition plus importante (et donc une résolution plus fine, à taille de photo constante). La promesse est donc double : autant de luminosité, mais plus de finesse (et moins de bruit en basse luminosité).

Très bientôt chez Xiaomi

Le premier smartphone qui sera équipé du Bright HMX sera signé Xiaomi, information officielle, puisque la firme de Lin Bin, le président de la marque chinoise est cité dans le communiqué de presse. Le mobile sera officialisé avant la fin de l’année. Les rumeurs affirment que le smartphone en question pourrait être le Mi MIX 4, attendu dans le courant de l’automne. Une fuite récente affirme même que le Bright HMX pourrait être intégré dans plusieurs terminaux de la marque. Attendons déjà qu’il y en ait un.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.