OPPO Reno2

HTC souhaite encore se repositionner... sur le milieu de gamme ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
htc

Le président de l’activité taïwanaise de HTC a déclaré que la marque allait encore se repositionner sur le marché des smartphones. Le segment visé : le milieu de gamme, à l’image des Desire et des Wildfire récemment présentés. Parallèlement, un nouveau PDG est arrivé à sa tête. Et c’est un Français.

Il y a huit ans encore, HTC était une très belle marque. Elle faisait partie du Top 10 mondial. Elle rivalisait avec des marques historiques de la téléphonie, telles que LG ou Sony. Elle a même été en avance sur son temps, puisqu’elle a participé au développement des deux premiers smartphones commerciaux sous Android : le HTC Dream et le HTC Magic. Depuis, elle se fait voler la vedette par les marques chinoises.

Un nouveau patron occidental

Mais HTC n’abandonne pas. Deux informations ont émergé cette semaine. Et, logiquement, elles sont toutes les deux positives. La première concerne la direction de l’entreprise. Un nouveau PDG Worldwide est entré en fonction cette semaine. Il s’appelle Yves Maitre. Il est Français. Et il remplace partiellement Cher Wang qui redevient uniquement présidente du conseil d’administration. Elle avait repris le poste de PDG en mars 2015 à Peter Chou, emblématique porte-parole de la marque quand les gammes Desire et One étaient encore très populaires. Elle laisse donc la place à Yves Maitre et se concentrera sur l’activité liée à la réalité virtuelle.

HTC Desire 19+
HTC Desire 19+

Ancien cadre de chez Thomson, Yves Maitre a passé quatorze ans de sa carrière chez Orange. Son poste le plus récent était vice-président exécutif en charge des équipements grand public et des partenariats. Traduction : il se chargeait d’établir les relations commerciales et technologiques pour alimenter le catalogue de smartphones, de téléphones, de modems nomades ou encore de tablettes. Relation avec les marques d’une part, mais aussi avec les fabricants en marque blanche d’autre part. C’est d’ailleurs en marque blanche que HTC et Orange ont commencé de collaborer en 2005.

De la 4G en 2019 et de la 5G en 2020

La mission de Yves Maitre sera de redresser HTC, mais surtout de lui trouver des créneaux sur lesquels se différencier. Deux de ces créneaux sont d’ores et déjà connus : la réalité virtuelle, avec les casques Vive, et les technologies de cryptomonnaie, avec l’Exodus One. HTC continuera d’investir dans ces deux domaines. La 5G est également citée dans le communiqué de presse annonçant la nomination. La firme taïwanaise devrait proposer son premier smartphone compatible l’année prochaine.

Cependant, le retour à la croissance passera certainement par le redéploiement d’un vrai catalogue produit, lequel est très peu nourri depuis deux ans. Nous en venons donc à la seconde information, en provenance du célèbre quotidien taïwanais Digitimes. Ce dernier a publié un article citant Darren Chen, président de HTC Taïwan. Ce dernier aurait affirmé que HTC souhaite investir dans le segment milieu de gamme (entre 300 et 350 euros), où s’effectuent les deux tiers des ventes à Taipei. Cela augure davantage de lancements dans les familles Desire et Wildfire. Il confirme également que les terminaux à venir en 2019 seront tous compatibles 4G uniquement. Espérons que cela sera le bon créneau pour un retour à la croissance, même si, avouons-le, le marché milieu de gamme est très disputé et les marges y sont assez fines.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer