Google officialise le rachat de Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
google

Après une fuite qui affirmait la semaine dernière que Google pourrait entrer sur le marché des montres connectées grâce à l’acquisition de Fitbit. Quelques jours plus tard, la firme de Mountain View confirme l’information. Reste à savoir quand cela se concrétisera.

Le petit poisson Pebble s’est fait gober en 2016 par le plus gros poisson Fitbit. De cette acquisition est née la gamme Fitbit Versa dont le troisième modèle, Versa 2, a été annoncé en septembre dernier.  Mais dans l’ombre se cachait un poisson plus grand encore : le mastodonte Google dont l’absence sur le marché des smartwatchs a toujours été source de rumeurs et de projections. Certaines d’entre elles voulaient que l’équipe « Hardware » de la firme travaille sur une Pixel Watch. Des rumeurs qui ont été relancées en début d'année quand Google a acquis des brevets et des ingénieurs en provenance de Fossil.

Fitbit devrait rejoindre Nest chez Google

Mais la firme a toujours réfuté ces bruits de couloir, affirmant qu'elle préférait dans un premier temps s’appuyer sur ses partenaires, comme en téléphonie. Il semble que le temps de l’observation soit arrivé à son terme. Et comme dans le domaine de la domotique avec Nest, c’est par une acquisition que la firme compte arriver sur le marché des montres connectées. Cette acquisition devrait être celle de Fitbit, comme cela avait été suggéré par des fuites récentes.

Fitbit Versa 2
La prochaine Versa de Fitbit pourrait être "Made by Google"

En fin de semaine dernière, l’information a été confirmée par Rick Osterloh sur le blog officiel de la firme de Mountain View. Un post qui commence par une phrase directe : Google a conclu un accord définitif pour acquérir Fitbit. Cela veut dire que les deux sociétés ont entériné le projet de fusion (et que Fitbit ne cherchera pas un autre repreneur pour faire monter les enchères). Fitbit annonce que Google paiera 7,35 dollars par action, pour une valorisation de l'entreprise qui atteindrait les 2,1 milliards de dollars.

Encore de nombreux points d'ombre

Toutefois, certains détails ne semblent pas encore arrêtés. Aucune des deux parties n'a confirmé que le rachat concerne l'ensemble du capital. En outre, le nombre d’employés repris ou encore le poste des dirigeants actuels (ou leur indemnité de départ) n'a pas été annoncé. Voilà pourquoi le patron de la division hardware de Google reste relativement évasif sur les détails concrets de la fusion, préférant se concentrer sur les raisons de cette opération de croissance externe : prendre part au marché des smartwathes de la même manière que Google est présent sur le marché des smartphones avec les Pixel.

Notez qu’Alphabet, maison mère de Google, et Fitbit sont toutes deux des sociétés cotées sur les marchés (NASDAQ et NYSE respectivement). Même si accord il y a entre les deux conseils d’administration, un vote des actionnaires des deux partis devra avoir lieu pour l’entériner. En outre, différentes institutions règlementaires, comme la SEC (équivalent américain de l’AMF), étudieront ce rapprochement. Cela sous-entend que la fusion pourrait ne pas avoir lieu et que, même si elle est validée, elle ne se concrétisera que dans le courant de l’année prochaine. Nous aurons donc le temps d’en reparler…

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.