Huawei Mate 40 : nouvelle puce Kirin 1020 ?

Par La rédaction

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
huawei

Le futur smartphone haut de gamme Huawei Mate 40 devrait profiter, à sa sortie en fin d’année prochaine, de la nouvelle puce Kirin 1020 profitant d’une gravure en 5 nm. Ainsi équipé, il offrirait des performances bien supérieures à celles des précédentes versions.

Depuis plusieurs années maintenant, c’est la société HiSilicon Technology Co. une filiale du groupe Huawei qui fournit les puces pour les smartphones de la marque chinoise et nous pouvons dire que cela lui a assez bien réussi. En effet, ils peuvent se targuer de tenir la draguée haute en pleine compétition avec le fondeur américain Qualcomm.

HiSilicon Kirin

Le Kirin 990 présenté à Berlin

Le plus récent processeur officiellement présenté l’a été lors du salon IFA de Berlin, en septembre dernier, où Huawei a annoncé la disponibilité du SoC Kirin 990 gravé en 7 nm. Celui-ci est l’œuvre de la société taïwanaise TSMC aussi fournisseur d’Apple, AMD ou encore Nvidia, par exemple. Quelques semaines plus tard, nous le retrouvions sur le nouveau smartphone haut de gamme de la marque, le Mate 30 et le Mate 30 Pro.

Avec ses plus de 10 milliards de transistors et son modem 5G, il animera aussi les futurs Huawei P40 et P40 Pro qui sont attendus pour le début de l’année prochaine. Un peu plus tard, logiquement, le Mate 40 mais aussi le Mate 40 Pro seront équipés du successeur du Kirin 990, le Kirin 1020 gravé en 5 nm, toujours fourni par TSMC.

Gravure en 5 nm

La gravure en 5 nm permet une meilleure efficacité énergétique et des performances accrues par rapport au niveau de gravure actuel. Selon plusieurs sources, le fondeur taïwanais serait prêt à commencer la production de masse d’une telle puce dès le second trimestre 2020. Les partenaires de la société seraient les premiers à en profiter, Huawei et Apple en tête.

Vers de meilleures performances

D’après le site PhoneArena, le Kirin 1020 - et ses 171 milliards de transistors - serait 50% plus performant que le Kirin 990. Cela représente un cap relativement important lorsque l’on sait que chez la concurrence, Qualcomm annonce un gain de 25% entre le Snapdragon 855 (du début d’année) et le Snapdragon 865 (tout juste annoncé). Notez que ces puces sont gravées en 7 nm, le fondeur américain ayant précisé que la gravure 5 nm ne serait pas envisagée avant 2021.

D’ici là, nous en saurons plus sur les capacités dont pourront disposer les futurs smartphones Huawei Mate 40 et Mate 40 Pro lors de leurs sorties respectives prévues pour l’automne 2020.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.