Test du Huawei P30 Pro : le nouvel expert de la photo mobile

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
Huawei P30 Pro

Après un P20 Pro qui a donné à Huawei une légitimité en photo mobile, le P30 Pro enfonce le clou avec un téléphone plus haut de gamme encore et une fiche technique améliorée. Mais vaut-il vraiment les 1000 euros demandés pour son achat ? Réponse.

Le Huawei P30 Pro n’est pas un Porsche Design, ni même un membre de la gamme Mate. Et pourtant ce smartphone pourrait prétendre à ces deux titres. D’abord parce que son design est repris du Mate 20 Pro. Ensuite parce que son prix atteint un nouveau record pour la gamme P : 999 euros, prix public conseillé pour sa version la plus économique. C’est le même montant que la firme chinoise demandait pour le Mate 20 Pro. Le Huawei P30 Pro est donc un nouvel exemple de l’inflation tarifaire qui s’opère chez Huawei.

Huawei P30 Pro prise en main

Une fiche technique de haute volée

Une inflation certainement nécessaire pour se débarrasser définitivement de l’étiquette low cost qui collait trop à la marque de par son statut « chinois ». Aujourd’hui encore, certains consommateurs pensent que Huawei est synonyme de « Galaxy du pauvre ». Si le P20 Pro, chouchou de DxO Mark en 2018, a clairement démontré le contraire, le Huawei P30 Pro enfonce le clou avec une très belle réalisation technique et des atours qui n’ont rien à envier à Samsung ou Apple. Regardons cela de plus près :

  • Écran OLED 6,47 pouces d’une définition Full HD+, soit 398 pixels par pouce
  • Protection de la dalle tactile en verre
  • ratio écran / taille : 88,6 % environ
  • Chipset Kirin 980 composé de deux coeurs Cortex-A76 cadencés jusqu’à 2,6 GHz, deux coeurs Cortex-A76 cadencés jusqu’à 1,92 GHz, quatre coeurs Cortex-A55 cadencés à 1,8 GHz et d’un GPU ARM Mali-G76 MP10
  • 8 Go de mémoire vive
  • 128, 256 ou 512 Go de stockage interne, extensible par NM Card
  • Triple capteur photo 40+20+8 mégapixels ; stabilisateur optique d’image ; autofocus hybride (détection de phase et laser) ; optiques Leica qui ouvrent à f/1.6, f/2.2 et f/2.4 respectivement ; zoom optique 5x ; caméra temps de vol ; double flash LED
  • Webcam 32 mégapixels à focale fixe avec objectif ouvrant à f/2.0
  • Connectivité LTE catégorie 21, WiFi ac dual band, Bluetooth 5.0, NFC, GPS Glonass
  • Pas de jack 3,5 mm (adaptateur USB type-C vers jack inclus)
  • Batterie 4200 mAh compatible charge rapide, charge sans fil (Qi) et charge inversée sans fil
  • Dimensions : 158 x 73.4 x 8,4
  • Poids : 192 grammes
  • Châssis étanche (certification IP68)
  • Système d’exploitation : EMUI 9.1 (basée sur Android 9.0 Pie)

Huawei P30 Pro prise en main

Comme vous pouvez le constater, le Huawei P30 Pro bénéficie d’une fiche technique à l’épreuve de la concurrence. Bien sûr, des choix ergonomiques ont été pris pour se démarquer de Samsung notamment. Mais le P30 Pro soutient la comparaison avec aisance. C’est peut-être même celui qui y arrive le mieux de toutes les générations de P. Dans ces conditions, l’objectif de ce test est de répondre à trois questions. D’abord, le smartphone est-il bien ? Ensuite, le Huawei P30 Pro vaut-il ce prix ? Enfin, faut-il choisir le P30 Pro ou une solution moins chère chez Huawei, comme le P20 Pro, le P30 ou le Honor View 20 ?

Un design entre les P et les Mate

Faisons d’abord le tour du propriétaire. Le P30 Pro reprend l’ergonomie du Mate 20 Pro. À l’avant l’écran est latéralement incurvé et il est souligné d’une bordure un peu plus épaisse que sur les autres côtés. Sur la bordure supérieure, vous retrouvez une encoche. Mais celle du P30 Pro est bien plus petite que celle du Mate 20 Pro. Elle est en forme de U et elle n’héberge qu’une seule webcam. Ce qui sous-entend que le système de reconnaissance faciale du Mate 20 Pro a été supprimé.

Huawei P30 Pro prise en main

À l’arrière du mobile, nous retrouvons un grand bloc photo principal légèrement protubérant et placé à la verticale . Il compte trois capteurs distincts. Celui du haut est le capteur 20 mégapixels avec objectif grand-angle. C’est le plus petit (avec le plus petit objectif). Le capteur du milieu est le modèle 48 mégapixels. C’est le plus grand avec l’ouverture la plus grande. Et le capteur du bas est le capteur 8 mégapixels avec objectif périscopique (l’ouverture est ici carrée).

Des lignes tout en rondeur

À droite de ce bloc se trouvent le flash et le laser de l’autofocus, rassemblés en un seul bloc, et, en dessous, un quatrième capteur. C’est la caméra Temps de Vol. Nous verrons en fin de ce test les performances de cet ensemble. Et en bas ont été placés le port USB type-C, la grille de haut-parleur et le tiroir pour la SIM et la carte mémoire au format NM Card.

Huawei P30 Pro prise en main

Verre minéral à l’arrière et à l’avant. Métal sur les tranches. Une préhension parfois glissante, mais toujours agréable grâce à de nombreux arrondis et grâce à l’absence d’éléments techniques sur la tranche de gauche. C’est un détail, mais cette tranche vierge de toute aspérité améliore la prise en main. Où sont les éléments techniques justement ? À droite, vous retrouvez les boutons (mise en marche et volume). En haut se trouve le capteur infrarouge (pour transformer le mobile en télécommande).

Huawei P30 Pro prise en main

Ecran très lumineux

Passons à l’écran. Le Huawei P30 Pro dispose d’une dalle assez proche de celle du Mate 20 Pro à la différence que la définition est ici Full HD+ et que l’encoche est ici plus petite, pour une surface d’affichage est un peu plus grande. La résolution de la dalle est de 398 pixels par pouce. Ce qui est un peu en dessous des standards actuels du haut de gamme. Mais cela ne se ressent pas. L’écran est OLED pour des taux de contraste infinis, de grands angles de vue et de belles couleurs (même si le blanc tire un peu vers le bleu). L’écran est compatible HDR10 et il affiche l’ensemble de l’échantillonnage DCI-P3.

Huawei P30 Pro prise en main

La luminosité est très bonne. Elle est meilleure que celle du P20 Pro (autour des 600 candélas par mètre carré), mais un peu moins forte que celle de l’iPhone XS. Cependant, la visibilité en plein jour est meilleure ici que chez les concurrents. La dalle du Huawei P30 Pro offre une excellente glisse et la réactivité du système est très bonne. En outre, nous apprécions vivement l’arrivée du lecteur d’empreinte intégré dans l’écran. C’est une position plus naturelle (et plus visible) que dans le dos du mobile. L’utilisation est identique à d’autres lecteurs d’empreinte. Et la lecture est relativement rapide (ou, du moins, assez rapide pour que cela ne soit pas une gêne).

Huawei P30 Pro prise en main

EMUI 9 : plus complet, moins complexe

Une fois l’écran allumé, le Huawei P30 Pro affiche Android 9.0 Pie habillé par la ROM customisée de Huawei, ici en version 9.1 (soit une petite mise à jour en comparaison du Mate 20 Pro). L’une des grandes nouveautés de la version 9 d’EMUI est l’arrivée d’une option permettant de choisir entre un affichage des applications « type iOS » ou « type Android ». Concrètement, vous choisissez si les applications sont rangées dans un tiroir spécifique (comme la très grande majorité des interfaces Android) ou si elles sont toutes rassemblées sur les panneaux de l’écran d’accueil. Huawei refusait toujours d’implémenter cette option. C’est chose faite.

Huawei P30 Pro interface Huawei P30 Pro performance Huawei P30 Pro performance

Autres nouveautés, l’intégration d’un nouveau coffre fort pour les mots de passe, l’arrivée d’une nouvelle gestuelle « légèrement » inspirée d’iOS 11 (et des iPhone borderless comme l’iPhone X) et d’une option pour masquer l’encoche si vous ne l’appréciez pas. Pour le reste, EMUI 9.1 offre une expérience très proche d’EMUI 8 et intégrant les derniers changements ergonomiques d’Android Pie. Deux écrans d’accueil par défaut pour les applications et un écran « Google News » en glissant vers la droite.

Huawei P30 Pro interface Huawei P30 Pro performance Huawei P30 Pro performance

De nombreuses applications « maison »

De nombreuses applications préinstallées sont développées ou customisées par Huawei, comme l’Horloge, l’agenda, le client Email, Météo, le Bloc Note, Galerie, etc. Vous retrouvez un lecteur vidéo (que nous verrons plus tard), un lecteur audio, un gestionnaire de fichiers, une application de santé, un gestionnaire de thèmes, un lien vers le service client Hi Care et bien sûr AppGallery. Trois liens commerciaux sont présents : Facebook, Amazon et Booking.com. Et un dossier dédié à Google est préinstallé sur l’écran d’accueil avec le moteur de recherche de la firme de Mountain View.

Huawei P30 Pro interface Huawei P30 Pro performance Huawei P30 Pro performance

De moins en moins atypique, de plus en plus complète sans pour autant faire (trop) dans le superflu, EMUI est l'interface qui s’est affinée avec le temps. Elle se rapproche des standards du marché, tout en arrivant toujours à trouver quelques astuces pour ne pas être trop proche des interfaces les plus connues, comme celles de Samsung ou Apple. Et surtout, ce n’est plus à l’utilisateur de s’adapter aux choix ergonomiques des développeurs. Désormais, c’est l’interface qui s’adapte aux habitudes des usagers. Même si ce constat n’est pas très évident entre EMUI 8 et EMUI 9, nous apprécions cet effort un peu plus chaque année.

Huawei P30 Pro interface Huawei P30 Pro performance Huawei P30 Pro performance

Presque aussi puissant que le Snapdragon 855

Le Huawei P30 Pro est donc très agréable à prendre en main. Que ce soit grâce à son design ou à son interface. Cette bonne impression est aussi une conséquence de la plate-forme que Huawei a conçue pour ses modèles haut de gamme. Comparé au Kirin 970, le Kirin 980 profite notamment d’un GPU plus ambitieux, capable d’offrir des performances presque aussi intéressantes que celles du Snapdragon 855. Cependant, les Kirin restent, encore cette année, un peu en retrait vis-à-vis des autres chipsets haut de gamme actuels : l’A12 Bionic, l’Exynos 9820 et le Snapdragon 855. Les scores que nous avons obtenus le montrent. Retrouvez ci-contre les captures réalisées avec AnTuTu, GFXBench, Geekbench, 3DMark et Basemark.

Huawei P30 Pro performance Huawei P30 Pro performance Huawei P30 Pro performance

Côté autonomie, le P30 Pro réalise de belles performances grâce à une batterie de 4200 mAh aidée de nombreuses optimisations. Le smartphone est capable d’offrir une vingtaine d’heures d’endurance en vidéo et deux douzaines d’heures en communication 3G. Ces deux chiffres sont améliorables grâce aux profils d’utilisation que le système d’exploitation propose. En outre, même si vous tombez en manque d’énergie, la charge rapide vous sauvera : recharge complète en une heure et une demi-heure seulement pour disposer de 70 % de la charge.

Huawei P30 Pro performance Huawei P30 Pro performance Huawei P30 Pro performance

Bordures incurvées : c'est beau mais pas toujours pratique

En multimédia, le Huawei P30 Pro aurait donc pu être une excellente option, grâce à cette belle autonomie, son grand écran OLED et son puissant chipset. « Aurait pu » ? Oui, car, même si le P30 Pro offre effectivement une très bonne expérience visuelle et tactile, les bordures incurvées la gâchent très légèrement. Pourquoi ? Parce qu’une partie de l’écran s’en trouve moins visible, tout simplement (et nous ne parlons pas des larges bordures noires sur les côtés quand le téléphone est en orientation paysage).

Huawei P30 Pro multimedia

Ce constat, similaire à celui que nous avons pu émettre au sujet des smartphones Samsung avec une ou deux bordures incurvées, s’applique notamment à toutes les applications qui s’affichent en plein écran. Et donc aux jeux, comme Dead Trigger 2, notre application étalon. Et nous n’avons rencontré aucune incompatibilité. Cette remarque s’applique aussi à certains contenus vidéo, notamment ceux qui s’affichent en 16/9e (comme la plupart des séries télévisées). Notez également que les coins de l’écran sont arrondis. Ce qui coupera ici aussi une partie de l’image.

Huawei P30 Pro multimedia

Cependant, certains ne seront peut-être pas gênés par ce léger problème visuel. Dans ce cas, le P30 Pro devient une très bonne petite console de jeu portable et un excellent lecteur vidéo. Les jeux les plus gourmands tournent bien. Et le lecteur vidéo par défaut parvient à lire l’ensemble des formats usuels de fichiers. Petite déception toutefois : les sous-titres encapsulés ne sont pas pris en charge. Dans ce cas, tournez-vous vers un lecteur alternatif, comme VLC.

Une nouvelle référence en photographie

Terminons avec la photographie. Le Huawei P30 Pro est donc équipé de quatre capteurs, dont trois prennent des photos. Le tout est animé par une application très complète (avec mode « Pro », mode nocturne, mode portrait, mode « ouverture », et bien d’autres choses encore), mais pas forcément très intuitive. Notez par exemple que, pour passer d’un capteur à un autre, vous devrez simplement jouer sur le « zoom », à droite de l’écran. En position « 1x », c’est le capteur principal. En dessous se trouve la position « large ». C’est le capteur secondaire 20 mégapixels. Et à partir du zoom « 5x » (et jusqu’en 10x), vous êtes sur le capteur 8 mégapixels avec zoom optique.

Huawei P30 Pro prise en main

Huawei P30 Pro photo

Les photos produites par le Huawei P30 Pro sont simplement excellentes. De la luminosité. Du contraste au niveau des couleurs. Beaucoup de contrôle sur les zones ombragées ou lumineuses. Et, surtout, une belle réactivité : la prise de vue est presque instantanée, mais l’autofocus n’est jamais pris en défaut (sauf dans des cas extrêmes, comme les paysages en pleine nuit). La raison de ces belles photos est le réglage par défaut : le capteur 40 mégapixels enregistre des photos en 10 mégapixels. Ainsi, quatre pixels sont combinés en un seul. Ainsi, le P30 Pro multiplie par 4 la lumière de chaque pixel. Notez que vous pouvez forcer le passage en 40 mégapixels pour des clichés gigantesques (mais moins lumineux).

Huawei P30 Pro photo

Le mode nuit offre d’excellents clichés, toujours pour la même raison. Le zoom optique 5x est très efficace, de jour comme de nuit. Même si cela ne semble pas si important, passer d’un zoom 2x à un zoom 5x, offre de vraies nouvelles possibilités, même si nous ne sommes pas au niveau des zooms d’appareils hybrides. Le zoom 10x sature très légèrement. Sans parler du zoom digital 50x que nous vous déconseillons pour les photos que vous souhaitez imprimer. Enfin, le mode macro et le mode portrait offrent de beaux flous d’arrière-plan.

Huawei P30 Pro photo Huawei P30 Pro photo
Photos prise avec Huawei P30 Pro sans zoom (à gauche) et avec zoom (à droite)

Le Huawei P30 Pro est superbement réalisé...

En conclusion, le P30 Pro est un excellent smartphone haut de gamme. Et il n’a rien à envier à la concurrence, si ce n’est peut-être encore un léger manque de puissance au niveau de la plate-forme. Si elle suffit largement pour les usages d’aujourd’hui, cela n’est pas forcément évident pour ceux qui arriveront dans les prochaines années. Et compte tenu de son prix, il est évident que l’achat du Huawei P30 Pro relève davantage de l’investissement sur plusieurs années (d’où l’importance aussi de la période de mise à jour dont il profitera).

Huawei P30 Pro prise en main

Revenons donc à nos trois questions. Le P30 Pro est-il un bon smartphone ? Non. C’est un excellent smartphone qui combine les atouts des P et des Mate. Ensuite, vaut-il son prix ? Oui, sans hésitation. Notamment si nous le comparons avec les autres produits vendus entre 900 et 1100 euros, c’est-à-dire l’iPhone X et le Galaxy S10+. Très belle réalisation. D’excellents atouts en photographie. Un soin apporté à l’interface. Une belle batterie. Le P30 Pro n’a pas à rougir de la concurrence.

... mais il souffrira de la concurrence de Honor

Enfin, vaut-il son investissement face aux alternatives moins chères chez Huawei (P30) et Honor (View 20) ? Ici, nous émettons une réserve. Car le P30 coûte 200 euros de moins et le prix du View 20 est inférieur de 400 euros environ. Si vous êtes photographe averti, le Huawei P30 Pro est le bon choix, car il offre un plus large panel de possibilités. Sinon, peut-être vaudrait-il mieux s’orienter vers l’un des deux autres modèles. Car eux aussi ont des atouts. Parfois les mêmes que le P30 Pro. Et ils sont bigrement moins chers.

Huawei P30 Pro prise en main

La note de LesMobiles.com

Huawei P30 Pro

Huawei P30 Pro
95%

4,8 / 5

Partagez cet article

  • LinkedIn
  • Huawei P30 Pro - Testé

    Huawei P30 Pro

    Le Huawei P30 Pro est le successeur du P20 Pro. Présenté en avril 2019 à l’occasion d’une conférence de presse organisée à Paris, ce smartphone haut de gamme reprend une grande partie des...

    Lire le test complet

    Avis LesMobiles.com :

    95%
  • Huawei P30

    Huawei P30

    Le Huawei P30 est un smartphone haut de gamme qui succède au P20. Il a été présenté avec le P30 Pro au mois de mars 2019. Comptant sur de belles améliorations vis-à-vis de ce dernier, le P30 est...

Comparer les prix du Huawei P30 Pro

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer