Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Test du OnePlus 7 Pro : un vrai tournant pour la marque

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
OnePlus 7 Pro

Le OnePlus 7 Pro est le symbole d’une nouvelle phase dans la vie de la marque chinoise. Si le smartphone adopte les dernières tendances haut de gamme, il s’approprie aussi le positionnement tarifaire. Une augmentation qui vaut le « coût » ? Réponse dans ce test.

Le OnePlus 7 Pro est certainement le modèle de la jeune marque chinoise qui fait le plus couler d’encre depuis le OnePlus One. Que ce soit dans nos colonnes que dans celles de nos confrères. D’abord parce que pour la première fois de toute sa courte histoire, OnePlus a choisi d’accompagner son « flagship killer » semestriel, ici le OnePlus 7, d’un second modèle plus ambitieux, révélant ainsi les contours d’une gamme naissante. Ensuite, et surtout, parce que la marque relève considérablement le prix de son offre.

OnePlus 7 Pro

Si le OnePlus 7 conserve le tarif du OnePlus 6T (moins de 600 euros pour la première configuration), le OnePlus 7 Pro s’approche du prix des flagships concurrents. Prix de départ : 709 euros pour la version classique (6+128 Go). C’est la première fois que le prix de départ d’un OnePlus dépasse les 700 euros. Comptez 50 euros de plus pour doubler le stockage et ajouter 2 Go de RAM. Ajoutez encore 70 euros pour passer à 12 Go de RAM (sans changement de stockage). Et c’est la première fois qu’une version d’un OnePlus est vendue au-dessus des 800 euros.

Une fiche technique presque ostentatoire

Les hypothèses sont nombreuses quant à expliquer pourquoi OnePlus adopte cette stratégie (nous pensons, pour notre part qu’il s’agit d’un signe que la marque veut être plus grand public et donc accessible chez les opérateurs), la question que nous nous poserons tout au long de ce test n’est pas tant de savoir si le OnePlus 7 Pro est un flagship killer ou un flagship tout court. La vraie question est celle-ci : vaut-il son prix, tout simplement ? Observons d’abord sa fiche technique pour nous faire une première idée :

  • Écran Fluid AMOLED sans encoche ni trou de 6,67 pouces d’une définition Quad HD+, soit 512 pixels par pouce, compatible DCI-P3 et HDR10, taux de rafraichissement 90 Hz
  • Protection de la dalle tactile en verre Gorilla Glass 5
  • ratio écran / taille : 88,1 % environ
  • Chipset Snapdragon 855 composé d'un coeur Kryo 485 Gold cadencé à 2,84, de deux coeurs Kryo 485 Gold cadencés à 2,42, de six coeurs Kryo 485 Silver cadencés à 1,80, d’un GPU Adreno 640 et d'un modem Snapdragon X24
  • 6, 8 ou 12 Go de mémoire vive
  • 128 ou 256 Go de stockage interne, sans extension possible
  • Triple capteur photo 48+8+16 mégapixels ; stabilisateur optique d’image ; autofocus hybride (détection de phase et laser) ; optiques ouvrants à f/1.6, f/2.4 et f/2.2 respectivement ; zoom optique 3x ; double flash LED
  • Webcam 32 mégapixels à focale fixe avec objectif ouvrant à f/2.0 rangé dans tiroir mécanique
  • Connectivité LTE catégorie 18, WiFi ac dual band, Bluetooth 5.0, NFC, GPS Glonass
  • Pas de jack 3,5 mm (pas d'adaptateur USB type-C vers jack inclus)
  • Batterie 4000 mAh compatible Warp Charge
  • Dimensions : 162,6 x 75,9 x 8,8
  • Poids : 206 grammes
  • Système d’exploitation : Oxygen OS 9.5 (basé sur Android 9.0 Pie)
  • Dans la boîte : chargeur rapide Warp Charge, câble USB type-C, coque de protection

Dans cette longue (et presque ostentatoire) succession de détails techniques, vous remarquerez que OnePlus fait ici une concession dont la start-up s’était toujours défendue de faire : l’écran est QHD+, alors qu’elle estimait jusqu’à présent que le Full HD+ suffisait largement et que le QHD+ était trop cher vis-à-vis de son intérêt fonctionnel. Un argument valable : pourquoi intégrer une technologie si son apport n’est pas significatif ?

OnePlus 7 Pro

Des choix marqués et parfois discutables

OnePlus défend de la même manière l’absence de charge sans fil dans le OnePlus 7 Pro. Ici, nous pensons que l’apport de la charge sans fil aurait mérité d’être présente, comme l’a prouvé le Mate 20 Pro de Huawei ou le Galaxy S10 de Samsung. Autre absence notable : celle d’un kit mains libres (absence historique, car faisant partie du modèle économique originel), alors que les recommandations de l’OMS préconisent son intégration. Si OnePlus souhaite être une marque grand public, avec un prix de flagship, il faudra un jour changer cela. Il n’y a pas d’adaptateur USB type-C vers jack 3,5 mm non plus.

OnePlus 7 Pro

Dans la boîte du OnePlus 7 Pro, nous retrouvons en revanche un chargeur rapide Warp Charge. Une excellente nouvelle, car les chargeurs rapides sont parfois vendus en option. La marque inclut également une coque de protection transparente en silicone très qualitative et qui entoure bien les tranches. Attention cependant à l’écran durant les chutes : celui-ci ne nous semble pas si bien protégé que cela, même si la coque est surélevée au niveau des tranches inférieure et supérieure.

Un smartphone très grand

Faisons un tour du propriétaire. Le design du OnePlus est globalement dans la continuité du OnePlus 6T. Nous retrouvons un bloc photo centré dans le dos. Un bloc légèrement protubérant qui compte maintenant 3 capteurs. Il est surmonté du flash et du logo de la marque. C’est du verre minéral Gorilla Glass 5 de Corning qui habille le téléphone à l’avant comme à l’arrière. Attention aux mains mouillées : le téléphone glisse aisément, d’autant qu’il pèse assez lourd et qu’il est très grand. Vour remarquerez sur nos photos le bel effet dégradé qui part d’un bleu électrique à un bleu sombre presque noir. La robe est très élégante. Dernière remarque générale : le téléphone n’est pas officiellement certifié IP, mais devrait survivre à une petite douche.

OnePlus 7 Pro

Les deux faces en verre sont latéralement incurvées. Les tranches et le châssis du OenPlus 7 Pro sont en aluminium poli (avec un effet brillant qui imite le verre). Les côtés, avec séparations apparentes pour les antennes, sont également arrondis de sorte que le téléphone semble être fait d’une seule pièce continue. C’est très agréable non seulement au toucher, mais aussi à la vue. À gauche, vous retrouvez le contrôle du volume. À droite, le bouton d’alimentation et le commutateur pour le mode silencieux présent chez OnePlus depuis le OnePlus 2. Sur la tranche supérieure ont été placés le tiroir motorisé de la webcam, grande nouveauté du OnePlus 7 Pro, et le micro secondaire. À l’opposé se trouvent le tiroir pour les deux nano SIM, le micro principal, le port USB type-C et la grille de l’un des deux haut-parleurs.

OnePlus 7 Pro

Un écran extrêmement fluide

Le second haut-parleur est caché dans l’écouteur téléphonique, lui-même assez peu visible dans la très fine bordure entre la dalle de verre minéral et le châssis métallique. L’idée de OnePlus avec ce design est de mettre en avant le grand et bel affichage du smartphone. Une dalle Fluid AMOLED (évolution de l’Optic AMOLED présent depuis le OnePlus 3) de 6,67 pouces exactement, soit le plus grand écran dans un OnePlus (et l’un des plus grands du marché). Puisque la webcam est rangée dans un tiroir, pas d’encoche ici (contrairement au OnePlus 7 qui la conserve). Comme toutes les dalles AMOLED, le contraste est infini et les angles de vision sont larges.

OnePlus 7 Pro

Cette dalle est particulièrement travaillée, avec une luminosité qui atteint les 610 cd/m2, ce qui est bien mieux que précédemment (mais moins bon qu’un Galaxy S10, par exemple), et surtout un taux de rafraichissement de 90 Hz (contre 60 Hz chez la très grande majorité des concurrents). Ce qui veut dire une réponse visible de l’écran plus rapide. La rapidité est d’ailleurs le maître mot de ce OnePlus 7 Pro, comme nous verrons dans la partie performance. Les couleurs ne sont pas trop vives (et des profils colorimétriques permettent d’améliorer encore le rendu). Et il y a un excellent piqué, servi par une définition QHD+, encore une première chez OnePlus. C’est ici assez utile, puisque la résolution reste excellente (516 pixels par pouce). En restant au format Full HD+, la résolution serait passée sous la barre des 400 pixels par pouce.

OnePlus 7 Pro

Une interface optimisée

En allumant le smartphone, vous (re)découvrez Oxygen OS. Ici, la ROM customisée est en version 9.5. Elle est basée sur Android 9.0 Pie. Le test du téléphone a été effectué sur Oxygen 9.5.7, très exactement. Mais sachez qu’entre temps, une autre mise à jour est arrivée, numérotée 9.5.8. Elle corrige quelques bugs, met à jour le patch de sécurité (mai 2019) et optimise encore la fluidité du système. Mais, esthétiquement, l’interface reste la même. Cette interface est d’ailleurs restée sensiblement identique à celle des OnePlus 6 et OnePlus 6T.

OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro

Nous retrouvons donc un écran d’accueil classique avec le dossier « Google » bien en évidence, à côté du Play Store, de Chrome, de Search et des applications système (caméra, appel, message et galerie). Sur le second écran d’accueil (à droite), nous retrouvons un dossier « OnePlus », avec le gestionnaire de fichiers propre à Oxygen OS, un lien vers le forum de OnePlus, l’application Meteo personnalisée, l’outil de migration d’un OnePlus à un autre et un accès vers le menu de paramétrage. À côté de ce dossier, un partenaire commercial étonnant : Netflix. L’écran Shelf est toujours présent à gauche de l’accueil de l’interface. C’est un écran similaire aux écrans widgets que vous retrouvez sur iOS ou sur Android.

OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro

Le menu de paramétrage est toujours très complet. Optimisation de l’affichage (mode nuit, mode lecture, thèmes, calibrage des couleurs, luminosité adaptative, etc.) avec possibilité de baisser le taux de rafraichissement à 60 Hz et la résolution en Full HD+). Option de performance pour économiser la batterie (notamment une option qui détecte les applications qui en consomment beaucoup) ou pour augmenter les performances de la plate-forme avec RAM Boost. D’autres options intéressantes sont également présentes, comme le Mode Jeu (un mode qui modifie aussi l’affichage des notifications). Option de prise en main, avec la possibilité d’activer des gestes sur écran éteint ou des manipulations sans toucher l’écran.

OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro

Excellentes performances techniques

Le système Oxygen OS pèse environ 15 Go, ce qui laisse entre 100 et 240 Go de stockage libres en fonction de la version du OnePlus 7 Pro que vous avez choisie. Si vous optez pour la version 6+128 Go, l’espace monopolisé par Android vous paraitra significatif. En revanche, si vous profitez, comme pour les besoins de ce test, de la version 12+256 Go, cela ne sera pas significatif. Côté batterie, le OnePlus 7 Pro offre une autonomie qui dépasse globalement la journée d’utilisation (nous avons mesuré environ 14 heurs en vidéo). Nous nous attendions à mieux avec une batterie de 4000 mAh. Sachez que si vous baissez le taux de rafraichissement et/ou la résolution de l’écran, vous gagnez environ 10 % d’autonomie. En outre, la charge rapide vous permettra de recharger plus de la moitié de la batterie en moins d’une demi-heure. Ce qui compense en partie.

OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro

Passons aux tests purement techniques. Nous avons testé le OnePlus 7 Pro en version 12+256 Go. Autant dire la meilleure. Cela veut dire que les chiffres que vous découvrez sur les captures d’écran ci-contre ne correspondront pas aux autres versions du smartphone. Nous avons été très impressionnés par les résultats du OnePlus 7 Pro, que ce soit sur AnTuTu, Geekbench, GFXBench ou 3Dmark. Sans entrer dans les détails des chiffres, sachez que le OnePlus 7 Pro se positionne généralement dans les trois ou quatre meilleurs smartphones actuels. Ce ne sont pas toujours les mêmes qui passent devant : Galaxy S10+, Huawei P30 Pro, iPhone XS Max, Xiaomi Mi 9. Toutefois, globalement, le OnePlus 7 Pro est toujours dans le Top 5. Et ce n’est pas le cas des autres. Attention toutefois au contrecoup : le smartphone chauffe. Le chipset frolait souvent les 50° durant les phases de test techniques.

OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro

Deux petites remarques additionnelles sur les performances. Tout d’abord, vis-à-vis des autres modèles de OnePlus 7 Pro : sachez que les composants (RAM, stockage, écran, chipset) sont de natures identiques dans les versions avec 6 Go et 8 Go de RAM. La fluidité du système devrait donc être identique. Ensuite, sachez que, comme pour l’autonomie, les performances peuvent être optimisées dans toutes les versions en baissant les caractéristiques de l’écran (taux de rafraichissement et définition).

Plate-forme multimédia ambiguë

Avec de telles performances, nous nous attendions à ce que le OnePlus 7 Pro soit une excellente plate-forme pour jouer. Et techniquement, c’est le cas. C’est peut-être même la meilleure plate-forme ludique parmi les smartphones que vous retrouvez aujourd’hui chez les opérateurs (nous écartons donc les Black Shark, Red Magic, Razer Phone et ROG Phone). Une fluidité dans tous les jeux bien supérieure à ce que nous avons expérimenté précédemment. Une belle visualisation. Et surtout une puissance suffisante pour faire tourner tous les jeux avec les meilleures qualités graphiques possible. Dead Trigger 2 a ronronné durant notre phase de test. Et pour les amateurs de retrogaming, nous avons également essayé quelques émulateurs PlayStation 2, Dreamcast, Wii et PlayStation Portable pour un résultat aussi fluide que sur ordinateur.

OnePlus 7 Pro

Seule petite déception : l’écran incurvé. Contrairement aux idées reçues que cela améliore l’immersion, ce type d’écran n’est pas idéal pour jouer. La preuve, les spécialistes du hardcore gaming sur smartphone optent pour des dalles plates. Pourquoi ? D’abord parce que cela déforme en partie l’image et obstrue la visibilité. Ensuite parce que certains contrôles tactiles sont moins accessibles. Et tous les jeux ne proposent pas de relocaliser les boutons virtuels à d’autres endroits. Pour améliorer sensiblement l’expérience, nous vous conseillons donc d’adopter une manette Bluetooth physique.

OnePlus 7 Pro

Côté vidéo, le OnePlus 7 Pro pourrait également être une excellente plate-forme sur le papier, puisque le smartphone décode facilement les flux 4K, profite d’un écran AMOLED de grande qualité et est compatible Dolby Atmos pour le son. Un son puissant, clair et sans distorsions, servi par deux haut-parleurs qui prennent chacun en charge une partie des flux audio : les basses sur le haut-parleur de la tranche, les sons aigus sur le haut-parleur de l’écouteur. La puissance généralement mesurée est comprise entre 75 et 80 décibels. Cependant, même pour les films et les séries, le problème de visibilité rencontré avec les jeux est présent ici aussi, même s’il est moins prononcé (et donc moins gênant). Notez aussi que le lecteur vidéo par défaut du OnePlus 7 Pro est très moyen. Rendez-vous sur le Play Store pour en changer.

De très belles améliorations en photo

Finissons avec la photographie. Rappelons rapidement la configuration du smartphone : triple capteur photo 48+8+16 mégapixels à l’arrière et webcam 16 mégapixels à l’avant. Le capteur principal est un IMX586 de Sony avec objectif stabilisé ouvrant à f/1.6. Le deuxième capteur, également stabilisé, est celui qui se charge du zoom optique (3x). Leur autofocus est hybride. Et le dernier est caché derrière un objectif grand-angle pour les panoramas.

OnePlus 7 Pro

Les photos proposées par le OnePlus 7 Pro sont largement meilleures que celles offertes par les modèles précédents de la marque. Que ce soit au niveau du respect des couleurs, du contrôle des zones d’ombre, de la balance des blancs et même de la finesse du grain, le capteur Sony fait ici des merveilles. Les couleurs vibrent certainement moins que chez Samsung (l’Expert de la saturation colorimétrique). Le bruit en zoomant dans la photo (sans évoquer le zoom optique) apparaît plus rapidement qu’avec le P30 Pro. Mais il y a de la justesse. Et c’est ce qui compte. Le mode nuit est très lumineux, avec beaucoup de détails, notamment grâce à l’ouverture f/1.6 particulièrement grande du capteur 48 mégapixels. À titre de comparaison, les Pixel 3 de Google sont un peu au-dessus dans ce domaine, mais OnePlus n’a pas à rougir.

OnePlus 7 Pro
OnePlus 7 Pro
Photo réalisée avec le capteur 48 mégapixels du OnePlus 7 pro

Quelques autres remarques sur cette configuration. D’abord, le capteur dédié au zoom optique est nettement le moins bon du quatuor. Certes, il apporte le zoom. Certes il est stabilisé (et heureusement). Mais le bruit se fait considérablement sentir dans les clichés qu’il produit. D’autant plus si vous accentuez le zoom avec le mode hybride (optique + numérique). Le mode portrait fonctionne très bien avec de beaux effets bokeh. Attention cependant à la mise au point parfois une capricieuse, surtout si le sujet est proche. Le capteur de l’objectif grand-angle offre de bons panoramas. Il aurait mérité d’être un peu plus lumineux, justement pour le mode nuit. Enfin, la capture vidéo, effectuée avec le capteur Sony, a largement été améliorée pour un résultat à la hauteur de nos attentes.

OnePlus 7 Pro OnePlus 7 Pro
OnePlus 7 Pro
Panorama (haut gauche), zoom optique (haut droit) et mode portrait (bas)

Flagship ou flagship killer ?

Le OnePlus 7 Pro est un smartphone étonnant. Sans aucun doute la meilleure réalisation de la start-up chinoise, il répond pratiquement à toutes les attentes : design léché, écran fluide, plate-forme puissante, photo lumineuse. Une très belle expérience servie par une interface optimisée et débarrassée de pratiquement tous les superflus. Certains seront aussi puissants, oui. Certains seront meilleurs en photo. Certains offriront une interface dépouillée, bien sûr. Mais personne ne fera tout, en même temps. Et pour un prix légèrement plus modique (à configuration équivalente) que les Galaxy S10, P30, iPhone XS et consorts. Sur ce point, mission réussie : le OnePlus 7 Pro vaut presque son prix.

OnePlus 7 Pro

« Presque » ? Oui, presque. Car il y a quelques petits « oublis » que la start-up assume, mais qui font tache quand le téléphone est comparé avec la concurrence qu’il espère affronter. La charge sans fil est l’un d’eux. Sur le P30 Pro, sur le Mate 20 Pro ou encore sur le Galaxy S10, la fonctionnalité sert à quelque chose grâce à l’inclusion de la charge inversée. C’est intelligent. C’est utile. C’est « flagship ». Autre oubli difficilement excusable : un kit mains libres (dont la vente optionnelle fait partie du modèle économique historique de la start-up).

OnePlus 7 Pro

Difficile de ne pas recommander chaudement le OnePlus 7 Pro. Mais difficile aussi d’oublier ces écarts. Si auparavant, le prix d’un OnePlus justifiait certains choix contestables, ce n’est pas le cas du nouveau positionnement tarifaire. Ajoutant à cela la suppression du port jack 3,5 mm et l’absence d’adapteur, nous avons l’impression que OnePlus force à l’achat d’un casque (ou d’un adaptateur). Et ça, ce n’est pas très flagship. D’autant plus que le téléphone est présent chez un opérateur. Ce comportement doit donc, selon nous, changer pour que OnePlus ne soit plus considérée comme une marque de technophile, mais comme une marque pour tous.

La note de LesMobiles.com

OnePlus 7 Pro

OnePlus 7 Pro
95%

4,8 / 5

Partagez cet article

  • LinkedIn
  • OnePlus 7 Pro - Testé

    OnePlus 7 Pro

    Le OnePlus 7 Pro est le smartphone premium de OnePlus sorti en 2019 aux côté du OnePlus 7. Ce smartphone marque l’arrivée d’une nouvelle référence dans le catalogue de la marque chinoise avec ce...

    Lire le test complet

    Avis LesMobiles.com :

    95%
  • OnePlus 7

    OnePlus 7

    Le OnePlus 7 est le successeur naturel du OnePlus 6T. De ce dernier, il garde le positionnement : celui d’une phablette premium avec une plate-forme haut de gamme et un grand écran à encoche....

Comparer les prix du OnePlus 7 Pro

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer