Test Samsung Galaxy Z Flip4 : que des améliorations par rapport au précédent pour un smartphone très abouti

Par Sylvain PICHOT - 13 janvier 2023 à 15:45
Avis LesMobiles.com

Après un Galaxy Z Flip3 plutôt réussi, mais pas totalement exempt de quelques petits défauts, Samsung fait doucement évoluer sa copie pour le Galaxy Z Flip4. La marque sud-coréenne entend asseoir un peu plus ce type de format de téléphone à clapet parmi les autres modèles plus conventionnel en proposant un design plus classieux avec un format plus large, un écran externe plus interactif, de meilleures performances en photo, une plus grande autonomie, mais aussi en calcul brut pour une vie plus facile. Le Galaxy Z Flip4 appartient définitivement à la catégorie des smartphones compacts qui ont plein d’astuces pour vous aider à rester dans votre univers connecté. Nous avons pu le tester pendant un moment et en voici nos impressions. 

 Samsung Galaxy Z Flip4

Principales caractéristiques techniques : 

  • Écran AMOLED de 6,7 pouces, 1080x2636 pixels 120 Hz 
  • Écran AMOLED de 1,9 pouce, 112x300 pixels 60 Hz 
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1
  • 8 Go de mémoire vive
  • 128/256/512 Go de stockage interne non extensibles 
  • Double capteur photo 12+12 mégapixels
  • Capteur frontal 10 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sur le profil
  • Batterie 3700 mAh compatible charge 25 watts 
  • Système d’exploitation : Android 13 avec une surcouche logicielle One UI 5.0
 

Design

Sans grande surprise, le Samsung Galaxy Z Flip4 reprend les lignes de son prédécesseur, mais y apporte tout de même un peu plus de modernité notamment au niveau des profils qui sont ici légèrement plus plats et qui passent de mats à brillants. Le mobile est aussi un peu moins large que le précédent proposant une mesure de 71,9 mm contre 73,6 mm. Il est aussi moins haut : 165,2 mm contre 167,3 mm pour le Galaxy Z Flip3. Il fait seulement 6,9 mm d’épaisseur, ce qui en fait l’un des plus fins du marché lorsqu’il est totalement ouvert.

Le Galaxy Z Flip4 est en concurrence directe avec le Motorola Razr 2022 qui propose des dimensions plus généreuses avec une hauteur de 167 mm et une largueur de 79,79 mm, ce qui n’est pas pour déplaire permettant ainsi d’avoir un format d’écran interne plus large lorsque l’appareil est déplié et moins dans le sens de la hauteur, ce qui est le cas sur le Galaxy Z Flip4. Plié, le Galaxy Z Flip4 est extrêmement compact et permet d’être facilement glissé dans une poche. 

La charnière a été revue par rapport au précédent modèle. Elle est assez robuste pour permettre une ouverture selon l’angle que l’on veut et ainsi maintenir l’appareil plus ou moins ouvert pouvant s’avérer pratique pour se prendre en selfie, par exemple. La charnière est toujours capable de résister à plus de 200 000 manipulations, ce qui représente 100 ouvertures/fermetures par jour pendant 5 ans. Lorsque le mobile est fermé, il y a encore un léger espace entre les deux volets qui peut laisser un peu de poussière s’accumule lorsqu’on a l’appareil en poche. C’est aussi le cas sur le Motorola Razr 2022. C’est pour cette raison que le Galaxy Z Flip4 n’est certifié que IPX8 donc totalement étanche à l’eau, mais pas à la poussière. 

Le Galaxy Z Flip4 est décliné en plusieurs coloris. En outre, sur le site de Samsung, il est possible de personnaliser les coques pour obtenir une déclinaison totalement originale parmi plusieurs centaines de possibilités d’association de couleurs, y compris pour la charnière. L’écran externe est installé sur une plaque qui occupe toute la largeur de l’appareil. Il y a les deux capteurs photo aussi inscrits dedans proposant une parfaite intégration et des finitions exemplaires. Le flash est déporté sur la partie colorée. 

 

Si on fait le tour de l’appareil, on remarque la présence du bouton de mise en veille qui sert aussi de lecteur d’empreinte digitale. Il y a le bouton pour gérer le volume situé juste au-dessus. Il y a un microphone sur le profil supérieur et le tiroir à cartes SIM est installé sur le côté gauche du mobile. Celui-ci ne peut supporter qu’une seule carte. Si vous souhaitez disposer de deux lignes avec le Galaxy Z Flip4, il faut souscrire à l’option eSIM de votre opérateur, une fonctionnalité supportée par le smartphone de Samsung.
Enfin, sur le profil inférieur, il y a deux microphones, un haut-parleur et un connecteur USB-C. Notez la présence d’un autre haut-parleur, juste au-dessus de l’écran. Le Galaxy Z Flip4 propose un son stéréo. Celui-ci est plutôt cohérent et relativement équilibré, mais pas très puissant malgré tout. Il manque évidemment de basses et peut servir principalement pour les sons système et regarder une petite vidéo, mais l’écoute est bien meilleure avec un casque. Le son sature lorsqu’on pousse le volume un peu trop haut. Notez la compatibilité avec le format Dolby Atmos.

En termes de connectivité, le Galaxy Z Flip4 est compatible 5G et propose du Wi-Fi 6E, soit la norme la plus rapide actuellement disponible. C’est aussi le cas du Razr 2022 de Motorola. On peut également compter sur une compatibilité avec le standard NFC pour le paiement sans contact. Le service Samsung Pay est aussi de la partie, pouvant être activé sans avoir à ouvrir l’appareil, juste en s’identifiant avec l’empreinte digitale. Malheureusement, cette fonction n’est toujours pas disponible avec Google Pay qui demande l’ouverture du mobile pour réaliser la même opération.

Un écran externe tactile de la même taille que le précédent

L’écran AMOLED externe du Galaxy Z Flip4 est aussi grand que celui de son prédécesseur, soit 1,9 pouce contre 2,7 pouces à l’extérieur du Motorola Razr 2022. Il est toujours tactile, affiche l’heure et s’anime après deux tapes rapides. On peut alors faire défiler les widgets installés pour afficher le lecteur de musique, les alarmes, l’enregistreur vocal, le minuteur, le calendrier, la météo, le programme du jour, le nombre de pas, des contacts ou des raccourcis vers les objets connectés enregistrés au sein de l’application domotique SmartThings de Samsung. Par rapport au précédent, il est maintenant possible de répondre à des messages avec des réponses prédéfinies ou des emojis. Même bilan que sur le précédent, l’écran externe est très pratique pour consulter des notifications et interagir avec certaines applications, mais il reste, à notre goût, pas encore assez ergonomique en termes de widgets et le développement de ceux-ci pourrait aider à plus d’interactivité afin d’avoir moins à ouvrir le mobile pour cela. 

 

Un écran interne toujours d’excellente qualité

L’écran interne du Galaxy Z Flip4 utilise toujours une dalle AMOLED flexible de 6,7 pouces en diagonale lorsqu’il est totalement ouvert. Il est toujours au format 22:9. Il y a encore des rebords sur tout le pourtour de la surface d’affichage. Ils ne gênent pas au quotidien, notamment lorsqu’il s’agit de réaliser des gestes pour naviguer dans les menus. Les bords sont assez fins. On profite d’une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. La fluidité est adaptative qui signifie que c’est le mobile qui gère la fréquence pour l’adapter en fonction de l’application en cours d’utilisation et ainsi trouver le meilleur compromis entre fluidité et autonomie. Il est toutefois possible de bloquer la fréquence à 60 Hz.

Pour l’affichage, les paramètres proposent les modes de couleurs vif et naturel. Il est possible de jouer sur la balance des blancs pour obtenir une teinte plus chaude ou plus froide. Les réglages proposés par défaut sont tout à fait satisfaisants sur l’appareil que nous avons pu tester. Sa luminosité est suffisante pour s’en servir en extérieur et dans la pénombre, il ne provoque pas de fatigue oculaire. La sensibilité tactile de l’écran peut être augmentée. L’écran est protégé par un film que l’on peut enlever, le cas échéant. Il y a un poinçon tout en haut, au centre abritant le capteur de 10 mégapixels (contre 32 mégapixels sur le Motorola Razr 2022). 

Concernant la pliure, il faut reconnaître qu’elle se voit et se sent au milieu de l’appareil lorsqu’on pose l’œil ou le doigt dessus. C’est un peu gênant au début de l’utilisation du mobile, mais on s’y fait ensuite. La pliure reste tout de même relativement discrète. Si vous ne voulez pas voir de pliure, il faut regarder du côté du Razr 2022 de Motorola. 

Android 13 avec une surcouche One UI

Le Samsung Galaxy Z Flip4 est animé par Android 13 avec une surcouche One UI 5.0 développée par Samsung. Si vous êtes un habitué des mobiles de la marque sud-coréenne, vous ne serez absolument pas dépaysés. On a droit à une interface personnalisable, la possibilité de naviguer avec les gestes, une barre latérale en cas de besoin, un gestionnaire d’applications qui permet de passer de l’une à l’autre très rapidement ou d’en lancer certains parmi les plus récemment utilisées. Il est possible de faire un lien avec un ordinateur sous Windows.

Plusieurs applications sont préinstallées dont celles de Microsoft (Office, OneDrive, LinkedIn et Outlook) et celles de Google. Facebook, Spotify et Netflix font aussi partie des applications que l’on trouve immédiatement lors de la première utilisation du smartphone. Bien entendu, Samsung propose également ses applications dont SmartThings, Samsung Health, Samsung Pay, Bixby, AR Zone, Samsung TV Plus ou encore Smart Switch pour passer rapidement d’un mobile à un autre en y copiant les données. Les paramètres sont nombreux pour organiser et gérer le mobile. Ils sont bien organisés et un moteur de recherche permet de trouver l’option désirée. 
Sur notre modèle de test, la mise à jour Google Play datait du 1er novembre 2022 et celle de la sécurité du 1er décembre 2022 ce qui est assez récent pour des tests réalisés fin décembre. 

Des performances accrues par rapport à la précédente génération

Le Galaxy Z Flip4 est équipé de la puce Qualcomm Snapdragon 8+ Gen 1, comme le Motorola Razr 2022. Elle est associée à 8 Go de mémoire vive sans possibilité d’aller plus loin ce que proposent certains modèles chez realme, Vivo, Honor, Motorola ou Oppo, par exemple. Toutefois, rassurez-vous, cela suffit dans tous les cas, car nous avons pu profiter d’une belle expérience logicielle avec cette plateforme. En effet, la puissance est largement suffisante pour bénéficier d’une interface fluide, de lancement des applications dans un délai très court et de pouvoir passer de l’une à l’autre en un instant. Aucune saccade n’a été constatée lors de nos tests et le mobile est resté parfaitement tempéré, même soumis à rude épreuve lorsqu’il s’agissait de tester les performances brutes de l’appareil. Aucun jeu ne lui résiste et là aussi, l’expérience ludique est très satisfaisante autorisant le jeu des titres les plus gourmands en ressources avec une grande fluidité et une très bonne jouabilité. 
Afin de comparer les performances brutes du mobile avec les autres, nous l’avons soumis à plusieurs tests dont voici les principaux résultats. Le test sur la longueur montre que le plein potentiel du chipset n’est pas vraiment exploité. En effet, il l’est pendant les toutes premières minutes, mais ensuite, les performances sont maintenues à 80% environ. 

Que vaut-il en multimédia ?

Pour le côté multimédia, le Galaxy Z Flip4 est capable de lire des contenus multimédia depuis les plateformes de streaming avec une définition Full HD puisqu’il est compatible avec le protocole Widevine L1. Pour les photos, il embarque deux capteurs de 12 mégapixels au dos (sur le volet de face), comme sur le précédent modèle ainsi qu’un capteur à selfie de 10 mégapixels. Notez que vous pouvez également utiliser les deux capteurs pour vous prendre en selfie en positionnant l’appareil ouvert à 90 degrés, l’écran externe servant alors de fenêtre de cadrage. Les résultats sont meilleurs, dans cette configuration et les possibilités plus nombreuses. Le capteur principal du Galaxy Z Flip4 est un peu plus grand que celui du Galaxy Z Flip3 ce qui leur permet de capturer un peu plus de lumière dans les scènes. 
L’interface de l’application Appareil photo est très classique avec plusieurs options disponibles tout en haut de l’écran. Ensuite, il y a la zone de cadrage puis les modes 0,5x et 1x pour accéder immédiatement au capteur ultra grand-angle. Plusieurs modes sont accessibles : Portrait, Photo, Vidéo, Plus. Ce dernier menu permet d’accéder à d’autres modes : Pro, vidéo pro, single take, nuit, nourriture, panorama, super ralenti, ralenti, hyperlapse, vidéo portrait et vue du réalisation (double vue). Il est possible de personnaliser l’interface en ajoutant l’un de ces modes à ceux déjà disponibles sur la page principale de l’application. L’interface de l’application s’adapte à l’ouverture de l’écran interne offrant une pleine vue s’il est totalement déplié ou proposant une vue seulement sur la partie haute de l’écran si celui-ci est légèrement replié faisant aussi basculer vers la partie basse les options normalement disponibles en haut. 

Le Galaxy Z Flip4 livre des photos que nous avons trouvé tout à fait satisfaisantes. L’image est assez détaillée, profitant d’une colorimétrie assez juste et agréable, car plutôt naturelle, sans trop forcer. Les prises de vue la nuit sont tout aussi correctes avec un bon contraste. Les prises de vue en mode ultra grand-angle sont également intéressantes, car elles profitent d’un piqué convenable et d’une faible distorsion. On peut lui reprocher un léger manque de contraste. 
Enfin, notez la possibilité de filmer avec une définition Ultra HD jusqu’à 60 images par seconde. On apprécie la limitation des bougés de l’appareil, notamment grâce à son stabilisateur intégré.

Une meilleure autonomie grâce à une plus grosse batterie

La batterie du Motorola Razr 2022 fait 3500 mAh contre 3700 mAh pour le Galaxy Z Flip4 de Samsung qui a vu sa batterie profiter de plus de capacité puisque le précédent modèle avait 3300 mAh et que l’autonomie assez faible était l’un de ses principaux reproches. Avec les 3700 mAh du Galaxy Z Flip4, il est possible de tenir un peu plus d'une journée avec une seule charge ce qui est tout à fait satisfaisant. On peut même aller un peu plus loin si on prend garde de ne pas ouvrir l’appareil pour des raisons totalement inappropriées. Le mobile peut être chargé sans fil et propose la charge inversée. Il se charge par voie filaire aussi, bien entendu, proposant un gain de 28% après 15 minutes. C’est un peu plus rapide que sur le précédent modèle, mais pas encore du niveau des autres mobiles, même de milieu de gamme qui peuvent supporter la charge jusqu’à 67 watts contre 25 watts au maximum ici. Le Motorola Razr 2022 se recharge plus rapidement que le Galaxy Z Flip4. Rappelons que Samsung ne fournit pas de charge, mais uniquement le câble pour recharger l’appareil.

Le contenu de la boîte

Le smartphone Samsung Galaxy Z Flip4 est livré avec un câble USB-C vers USB-C et un outil d’extraction pour le tiroir à cartes SIM.

Notre avis

Le Galaxy Z Flip4 fait évoluer avec brio le précédent modèle en proposant des performances accrues, des capacités photo un peu supérieures, ainsi qu’une autonomie légèrement meilleure et une possibilité de charge un peu plus rapide. Le design est également plus abouti sur le modèle 2022 qui rend une copie finalement intéressante sur ce mobile particulièrement compact lorsqu’il est plié, ce qui est très pratique au quotidien. On peut lui reprocher de ne pas offrir plus d’interaction sur l’écran externe, mais les informations affichées y restent pertinentes.

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Xiaomi 12
image Oppo Reno7