promo red by sfr

Apple aurait déjà confié le chipset A9 à Samsung

Par Samir Azzemou

apple a7

Il y a des signes qui ne trompent pas. Les relations entre Samsung et Apple se réchauffent. La firme de Cupertino aurait confié à son rival le plus gros de la fabrication des chipsets A9. La raison est simple : le géant coréen maîtrise la gravure en 3D à 14 nm, contrairement à TSMC.

La fin de la guerre des brevets aura plusieurs conséquences pour Samsung et Apple. Et des bonnes. L’un pourra légalement payer les royalties des brevets de l’autre. Ils arrêteront chacun de dépenser des fortunes en avocat sans avoir la certitude de ne pas avoir à payer une amende à la fin d’un procès sans fin sur des smartphones qui ne sont même plus en vente. Et ils pourront reprendre une relation de partenaires industriels normale. Et c’est ce dernier enjeu qui nous intéresse aujourd’hui.

Apple A8
La production du successeur du A8 aurait déjà été confiée à Samsung

Car Apple semble vouloir renouer avec Samsung pour concevoir les prochaines générations de processeurs pour ses iPhone et iPad, information dévoilée à des journalistes coréens (dont l’édition locale de ZDnet) par Kim Ki-nan, le président de la branche semi-conducteurs de Samsung. Selon lui, les comptes de sa division redeviendront positifs quand Samsung livrera à Apple des chipsets conçus avec ses dernières technologies. À savoir la gravure en 3D à 14 nanomètres. Un procédé que Samsung maîtrisera dès cette année, contrairement à TSMC qui travaille encore à l’optimiser.

Des chipsets encore plus petits, plus économes et plus rapides

Les premiers chipsets de nouvelle génération développés par Samsung pour Apple seront logiquement les A9 et seront livrés à partir de l’année prochaine, probablement avec la mise à jour des iPhone de septembre 2015. Une information qui vient confirmer une fuite qui date de... juillet 2013 ! Selon les premières estimations, les chipsets 3D gravés en 14 nanomètres sont 35 % plus économes en énergie, 20 % plus puissant, et prennent 15 % d’espace en moins sur la carte mère. Des chiffres qui justifient ce réchauffement relationnel. Mais cela risque aussi de créer de nouvelles tensions. Samsung compte également faire profiter de cette maîtrise ses autres clients, à commencer par Qualcomm (client de Samsung depuis l’été) et par lui-même, avec sa gamme Exynos.

Encore un revers pour TSMC

Quand Apple et Samsung était en guerre l’un avec l’autre, la firme de Cupertino a tout fait pour s’éloigner technologiquement de son ancien partenaire sur les iPhone. Résultat, l’année dernière, Apple signait un contrat avec TSMC, le leader mondial de la fabrication de chipsets pour les fondeurs dits Fabless, comme Qualcomm, AMD ou nVidia. Avec ce contrat, TSMC remportait la fabrication des A8. Mais des problèmes de conception ont obligé Apple à faire appel à Samsung qui s’est vu octroyer 30 % de la production des composants. Cette fuite en provenance du géant coréen est un nouveau revers pour TSMC qui comptait sur Apple pour financer sa montée en technicité et attirer de nouveaux clients (ou d’anciens partis chez la concurrence, comme Qualcomm).

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.