Samsung présente sa propre batterie flexible

Par Samir Azzemou

samsung

Depuis un an, les innovations technologiques autour des batteries se succèdent. Mais elles ont souvent misé sur l’augmentation de l’autonomie ou la vitesse de chargement. Elles ont rarement opté sur un changement physionomique. En voici une qui sait se plier quand il faut.

L’année dernière, nous relayions dans nos colonnes une initiative de LG Electronics qui dévoilait une technologie pour rendre les batteries flexibles. Contenu dans un câble, ce prototype se pliait, se nouait et se tordait dans tous les sens. Mais cela ne restait qu’une expérimentation. Un an plus tard, ce n’est pas LG, mais son éternel concurrent Samsung qui présente un prototype plus proche d’un composant finalisé.

Une batterie flexible pour une future montre ?

À l’occasion de l’InterBattery 2014, un salon professionnel qui s’est déroulé la semaine dernière à Séoul, le géant de la téléphonie a dévoilé une batterie flexible, presque entièrement pliable, dont la forme ressemble étrangement à celle d’un bracelet de montre connecté. Évidemment, cette proximité n’est pas anodine puisque les visuels qui accompagnaient cette présentation montre des accessoires connectés, comme une paire de lunettes interactives ou une smartwatch. Bref, cette batterie devrait être utilisée pour renforcer l’autonomie de ces produits technologiques qui se portent, mais qui ont tendance à ne pas tenir toute une journée. La photo ci-dessous a été publiée par nos confrères Tizen Indonesia.

batterie flexible samsung

Technologiquement, rien de bien étonnant dans ce prototype. Samsung SDI s’est « contenté » d’améliorer les techniques existantes. En revanche, il a changé les matériaux constitutifs de la batterie pour la rendre plus flexible. Il ne s’agit donc pas d’un composant incurvé, comme celui qui équipe la Gear S sous Tizen (puisque la batterie st logé dans la partie inflexible du cadran et du bracelet)). Encore en cours de développement, la batterie véritablement flexible sera améliorée avant le début des phases de production attendu pour 2017. Soit dans plus de deux ans.

Une initiative qui nous en rappelle une autre

La batterie flexible de Samsung pour les montres connectées nous rappelle celle de ProLogium, dévoilée au Comptuex de Taipei. Le prototype alors présent sur le stand du concepteur était inséré dans un bracelet qui intégrait un emplacement pour brancher le corps de la montre. Le composant était alors capable de fournir une capacité de 300 mAh. Mais ProLogium affirmait alors être capable de monter à 500 mAh. Soit 60 % de plus que les batteries des montres actuelles.

Cette technique est intéressante pour réduire la taille du boîtier de la montre tout en augmentant l’autonomie. Mais elle présente plusieurs défauts, notamment ergonomiques. Avec une telle batterie, les bracelets, qui deviennent plus épais, ne sont plus interchangeables, ou, s’ils le sont, adoptent alors un format propriétaire unique. N’espérez donc pas recycler votre bracelet préféré.

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close