Samsung : la glissade des ventes confirmée au troisième trimestre

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Une nouvelle étude vient confirmer les mauvaises tendances pour Samsung. Alors que l’ensemble du marché enregistre une progression en volume, le cabinet Gartner estime que le géant coréen a reculé sur le troisième trimestre 2014. Il représente désormais un quart du marché.

Est-il déjà trop tard pour changer radicalement de stratégie ? Samsung a promis de fortes modifications pour l’année 2015, aussi bien sur ses processus industriels que sur son catalogue de produits, afin d’être plus efficace avec un nombre restreint de produits et des gammes plus claires. Cependant, selon la dernière étude du Gartner sur le marché mondial de la mobilité, Samsung a sévèrement glissé sur le troisième trimestre 2014, justifiant ainsi les différentes alertes et publications financières pessimistes de ces dernières semaines.

Les volumes de Samsung baissent alors que le marché progresse

Selon les chiffres du cabinet américain, le marché mondial des smartphones a progressé de 20 % entre le mois de juillet et le mois de septembre, pour atteindre les 301 millions d’unités. Parallèlement, Samsung a reculé en un an de 8,9 %, son volume passant de 80 millions à 73 millions d’unités. Combinant la hausse du marché et sa baisse propre, Samsung voit sa part de marché baisser de près de 8 points pour passer sous la barre des 25 % (24,4 %). Selon le Gartner, cette baisse est essentiellement due à un fort recul de la demande en Chine.  Les ventes en Chine s’y seraient effondrées de 28,6 % en un an, alors qu’il s’agit de son plus gros marché.

Xiaomi multiplie par 5 ses ventes

Ce n’est pas tant Apple qui en profite (car les effets de l’iPhone 6 se ressentiront à partir du trimestre suivant). La firme de Cupertino augmente confortablement son volume de vente (+25 %), mais sa part de marché ne progresse que de 0,6 point pour atteindre les 12,7 %. Ce n’est pas non plus Huawei ou Lenovo, respectivement troisième et cinquième selon Gartner, qui en profitent. Le premier progresse aussi de 0,6 point, alors que le second recule de 0,2 point (certainement sans l’apport de Motorola). En volume, ils ont tous les deux progressé. Non, celui qui remporte la mise, c’est Xiaomi. L’étoile montante chinoise multiplie son volume par 5 en un an et sa part de marché passe de 1,5 % à 5,2 %, prenant ainsi la quatrième place.

Android et iOS progressent légèrement

Par le prisme des OS, Android reste naturellement le premier en terme de part de marché, progressant même de 1,1 point en un an pour attendre les 83,1 %. iOS conforte sa seconde avec la légère progression déjà vue précédemment. Grâce à cette répartition des OS, nous observons que Microsoft dispose d’une part de marché mondiale inférieure à 3 %, puisque Windows Phone (représentant Microsoft et l’ensemble des constructeurs tiers oeuvrant sur cet OS) atteint ce chiffre. Notez que s’il conforte lui aussi sa troisième place, il glisse de 0,6 point, malgré une légère progression des volumes. En revanche, BlackBerry glisse encore, perdant 1 point. Le Canadien, qui représente moins de 1 % du marché, devrait reprendre quelques parts de marché au quatrième trimestre grâce au Passport et au Classic.

Le feature phone s'écroule, Samsung et Nokia avec

Enfin, sur un marché de la téléphonie mobile (features phone et smartphones confondus) stagnant, Samsung reste premier, mais dévisse de 5,1 points, atteignant presque les 20 % de part de marché. Nokia, qui recule de 4,3 points pour passer sous la barre des 10 %, est dans la même position. Cela est certainement dû à la stratégie de Microsoft de supprimer toutes les lignes feature phones de son ancien partenaire finlandais. Apple, troisième, progresse de 1,7 point. C’est la meilleure progression du trimestre.

LG, Huawei et TCL (Alcatel), qui suivent le peloton de tête, suivent, mais ne progressent que très peu. Xiaomi entre dans le Top 10 du Gartner en 7e position et voit sa part de marché passer de 0,8 % à 3,5 %, presque à égalité avec TCL. Suivent ensuite Lenovo et ZTE, en petite progression, comme LG, Huawei ou TCL. Ferme la marche Micromax, premier acteur indien à entrer dans le Top 10 mondial. Il représente aujourd’hui plus de 2 % de la téléphonie mondiale.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.