Le successeur du OnePlus One pourrait arriver en retard

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
oneplus

Le OnePlus One devrait être remplacé dans le courant de l’année. Mais alors que nous l’attendions autour du second trimestre, comme ce fut le cas pour le premier flagship killer, son successeur ne pourrait arriver qu’au troisième trimestre. La raison ? Surprise...

Que se passe-t-il avec le Snapdragon 810 ? Le chipset octo-core 64-bit de Qualcomm continue de faire quelques vagues. Après les fuites sur une possible éviction du prochain Galaxy S6 de Samsung, le composant poserait également quelques problèmes à la jeune équipe chinoise de OnePlus. Le jeune constructeur aurait en effet choisi d’introduire le Snapdragon 810 dans son second flagship killer, ce qui semble logique compte tenu des performances graphiques et techniques du composant. Mais ce choix aurait aussi des conséquences : OnePlus aurait quelques difficultés d’intégration, selon le site de l’hebdomadaire Forbes.

OnePlus One
Le OnePlus One aura finalement trois mois de rab

Encore un problème de surchauffe avec le Snapdragon 810 ?

Cela aurait une première conséquence : le mobile ne sortirait plus au second trimestre, mais au troisième trimestre. Ce qui le rapprochera de la sortie des nouveaux iPhone et Galaxy Note. Ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle. Seconde conséquence à attendre : le choix des autres composants. En effet, la stratégie de OnePlus a toujours été centrée sur les meilleures performances au lancement et le meilleur rapport qualité-prix. Or, trois mois suffisent largement pour voir apparaître de nouveaux composants. Un mal pour un bien, donc.

Reste à savoir quels sont les problèmes rencontrés par OnePlus lors de l’intégration du chipset. Est-ce lié à Android Lollipop, cette mouture étant la première nativement compatible 64-bit ? C’est possible. La migration vers une architecture 64-bit n’est pas anodine, ni pour le constructeur, ni pour les fabricants de composants. Ou est-ce lié au design du OnePlus et à la dissipation de chaleur de l’octo-core. À plusieurs reprises ces derniers jours, nous avons évoqué les rumeurs affirmant que Samsung pourrait abandonner le Snapdragon 810 dans la version internationale du Galaxy S6. Un problème que rencontrent peut-être d’autres constructeurs.

Le premier d'une série ?

Il serait d’ailleurs logique de voir d’autres flagships prendre du retard à cause du Snapdragon 810. En effet, peu de constructeurs sont capables de changer au pied levé le principal composant de leur smartphone, car cela lui coûte de l’argent d’optimiser le système d’exploitation avec la plate-forme. Et cet argent, personne ne veut le gâcher. Ne soyez donc pas surpris si certains smartphones haut de gamme attendus à Barcelone ne voient finalement pas tout de suite le jour. Rappelons aussi que le Xperia Z4 de Sony était à l’origine attendu officiellement à Las Vegas. Est-ce une autre victime ?

Plus tôt dans la journée, nous avons évoqué une rumeur expliquant que Qualcomm pourrait présenter à Samsung des Snapdragon 810 modifiés dans le courant du mois de mars. Il est très étonnant de voir autant de rumeurs négatives sur un composant du fondeur américain. Il semble que cela soit une conséquence à long terme de la présentation de l’iPhone 5S et son chipset A7, premier dual-core 64-bit supplantant complètement la concurrence. Nous avons relayé il y a plus d’un an une fuite expliquant que Qualcomm a été désarçonné par ce lancement.

Une précipitation qui lui fait du tort

Il se serait alors précipité pour présenter des chipsets 64-bits, négligeant ce qu’il savait faire de mieux : des coeurs applicatifs performants. Tous les chipsets 64-bits actuels de Qualcomm sont basés sur des architectures basiques d’ARM, les Cortex-A53 et Cortex-A57. Des coeurs qui équipent également les Exynos, les HiSilicon et les MediaTek. Bref, rien de bien inédit. Et nous soupçonnons Qualcomm d’avoir surélevé la fréquence des chipsets (2,8 GHz) pour obtenir de bonnes performances, justifier sa place de leader et ses prix. Dommage, cela s’est vu.

  • OnePlus 2 - Testé

    OnePlus 2

    Un an et demi après le OnePlus One, la jeune start-up chinoise créée par Carl Pei revient sur le devant de la scène avec un successeur au flagship killer. Plus ambitieuse, moins brouillonne, la...

    Lire le test complet

    Avis LesMobiles.com :

    80%
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.