v
promo red by sfr

Sharp Aquos K : un nouveau clamshell pour les Japonais

Par Samir Azzemou

sharp

La folie du clamshell s’est emparée de la Corée, mais aussi du Japon. Le constructeur nippon Sharp, bien connu pour ses belles dalles IGZO, officialise l’Aquos K SHF31, un smartphone à clapet destiné à l’opérateur au by KDDI.

Depuis près d’un an, les constructeurs asiatiques se sont rendu compte que certains usagers cherchaient à retrouver les sensations de la téléphonie mobile du début des années 2000. Les téléphones à clapet, disposant d’un écran correct et d'un clavier téléphonique physique, disposent d’une forte popularité autant en Corée qu’au Japon. Une étude relayée la semaine dernière dans nos colonnes montre que le feature phone a progressé dans l’archipel nippon en 2014, alors que le smartphone a reculé. Un phénomène paradoxal, les Asiatiques ayant l’image de consommateurs particulièrement technophiles.

Un smartphone à clapet pour le Japon

Si Samsung et LG ont profité de cet engouement pour présenter des mobiles à clapet sous Android (Ice Cream Smart, Wine Smart, Golden 2, etc.), Sharp s’empare aussi du sujet pour son marché domestique avec l’Aquos K SHF31. Présenté officiellement jeudi dernier par le constructeur et son partenaire opérateur au by KDDI, ce smartphone présente tous les atours physiques du clamshell, à savoir un écran moyennement grand (3,4 pouces avec définition qHD) et un clavier téléphonique physique. Vous retrouvez également au dos de l’appareil un petit écran LCD pour les notifications, une fonctionnalité typique des mobiles de ce type, puisqu’une fois fermés, leur écran n’est pas visible sans l’ouvrir.

Sharp Aquos K

Côté plate-forme, vous retrouvez un smartphone entrée de gamme assez traditionnel : Snapdragon 400 cadencé à 1,2 GHz, connectivité 4G, 1 Go de mémoire vive, 8 Go de stockage extensible par microSD, une batterie 1410 mAh, connexion WiFi n et Bluetooth 4.0 et capteur photo 13,1 mégapixels (compatible Full HD en vidéo). Le tout est proposé dans un châssis certifié IPX7 pour un poids de 128 grammes.

Un clavier sensitif pour remplacer l'écran tactile

L’une des spécificités du modèle réside dans son clavier qui se substitue à l’écran tactile pour naviguer dans l’interface Android et les applications. Tout comme le clavier du BlackBerry Passport, celui de l’Aquos K est sensitif. Il se transforme donc en trackpad pour contrôler une souris par exemple, zoomer et swiper dans tous les sens. Notez que le mobile intègre aussi une croix directionnelle 5 directions et des raccourcis vers certaines fonctions (comme le mode partage de connexion qui se trouve en bas à droite).

Le smartphone est disponible au Japon depuis le 20 février dernier, exclusivement chez au by KDDI. Le prix n’a pas été communiqué, mais son prix devrait être assez économique, notamment avec abonnement. Ce qui devrait plaire aux Japonais qui paient déjà relativement cher leur accès à Internet mobile. 

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.