Apple Watch : la montre connectée sera disponible le 24 avril, de 399 à 18.000 euros

Par Mathieu Freitas

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Apple a finalement présenté sa Watch en détails. Interface et applications ont été passées à la loupe. La montre connectée d'Apple sera disponible en précommande à partir du 10 avril et commercialisée le 24 avril. Elle sera vendue de 399 à 18.000 euros.

Comme prévu, Apple vient de tenir une conférence de presse aux Etats-Unis. L'événement était attendu depuis plusieurs mois. Nous dirions même depuis le 9 septembre 2014, date de la dernière conférence d'Apple. Celle qui s'était achevée sur le désormais culte « one more thing » mais qui nous avait laissé sur notre faim avec la présentation succinte de la Watch.

Nous avions toutefois pu faire sa connaissance le 30 septembre puisqu'elle s'était invitée dans la boutique Colette à Paris en pleine Fashion Week. Mais sans pouvoir réellement la toucher.

Tim Cook l'a finalement décortiquée lors de la conférence de presse du jour avec l'aide de ses compères et autres invités surprises. Bref, un grand show à l'américaine comme nous en avons l'habitude avec la Pomme mais que reste-t-il une fois les projecteurs éteints ? Décryptage.

La Watch qui s'adapte à tous les styles

Apple présente la Watch comme l'appareil le plus personnel de son catalogue et nous ne pouvons pas le contredire. Avec les deux tailles proposées, elle ira aussi bien aux hommes qu'aux femmes alors que les différentes combinaisons de boîtiers et bracelets lui permettront de s'accorder avec tous les styles. Et ce n'est pas tout. Les utilisateurs disposeront également de nombreuses options de personnalisation pour la façonner à leur image.

Apple Watch avec cadran Mickey

La Watch est ainsi livrée avec plusieurs cadrans. Evidemment, notre préférence va au cadran Mickey dont les bras tournent au rythme des heures et des minutes mais il y en a d'autres. Beaucoup d'autres. Analogiques et numériques. Chargés et minimalistes. Avec ou sans couleurs. Il suffit d'un clic soutenu (Force Touch) sur l'écran pour en changer. Ils sont de plus personnalisables et peuvent donner bien plus que l'heure : lever et coucher du soleil, rendez-vous de la journée, niveau d’activité, etc.

Et si vous ne pouvez pas y caser toutes les informations souhaitées, Apple a ajouté un panneau regroupant les informations les plus demandées par l'utilisateur sous forme de « Coups d'oeil ». Il suffit de balayer l'écran de bas en haut pour le faire apparaître puis de balayer de gauche à droite pour passer d'une information à l'autre. Elles peuvent inclure la météo, le calendrier ou encore la fréquence cardiaque enregistrée par le cardio-fréquencemètre intégré.

Une montre pour communiquer autrement

Evidemment, la Watch affiche également les notifications au moment où elles arrivent sur l'iPhone, malheureusement indispensable pour profiter de nombreuses fonctionnalités. Elle repose pour cela sur le Bluetooth, mais Apple a également eu la bonne idée de la doter d'un module Wi-Fi pour lui offrir un peu plus d'autonomie. Inutile alors de rester à côté du smartphone pour rester connecté et recevoir ses notifications.

L'utilisateur est alors prévenu par une vibration. La montre prend notamment en charge les appels et les messageries. L'application WeChat a été montrée lors de la démonstration. Plusieurs options sont possibles à l'arrivée d'un message. Il est évidemment possible de le supprimer mais surtout d'y répondre grâce à l'intégration de Siri, également là pour les commandes vocales, rappels, etc.

Apple Watch : Digital Touch

Apple a également développé un service de messagerie propriétaire et réservé aux utilisateurs de la Watch, un peu comme iMessage sur iPhone. Baptisé Digital Touch, il permet de communiquer avec des dessins à réaliser à main levée sur l'écran de la montre ou simplement d'envoyer un « poke » ou des battements de coeur. La sélection du destinataire se fait via la fameuse couronne, également utilisée pour faire défiler, zoomer et naviguer sans masquer le petit écran de la montre dans les applications. Nous avons déjà évoqué WeChat mais Apple en a dévoilé d'autres.

De nombreuses applications déjà disponibles

Comme pour l'iPhone, les applications comptent parmi les atouts de la Watch. Le kit de développement de la montre est disponible depuis novembre dernier et les applications indispensables sont déjà là. Soulignons qu'il faudra les chercher et les installer à partir de l'application dédiée pour iPhone, laquelle permet également de gérer certains paramètres comme les autorisations pour les notifications. iOS 8.2 est par ailleurs indispensable. La mise à jour est d'ores et déjà en cours de déploiement.

Parmi les applications utilisées pour la démonstration, nous avons également pu voir Instagram, Uber ou encore Shazam. Et, contrairement aux applications Android Wear, elles sont facilement accessibles depuis l'écran d'accueil et ne servent pas uniquement de relais. Il est par exemple possible de commander ses équipements domotique à distance, comme une porte de garage, ou de réserver sa voiture sur Uber en quelques clics seulement grâce aux données de localisation de l'iPhone.

Et ce n'est pas la seule utilité de ces dernières. La Watch affiche également des notifications en fonction de la localisation. En magasin, elle sort la carte de paiement enregistrée dans l'iPhone pour régler via ApplePay d'un simple tour de main. A l'aéroport, elle dégaine Passbook avec le billet pour l'enregistrement. Pareil à l'hôtel. Bref, la Watch vous accompagne partout.

Un coach sportif au poignet

Et cela inclut évidemment aussi les séances de sport. Apple a consacré une grande partie de sa keynote aux fonctions fitness de sa montre, faisant même monter sur scène l'ancien mannequin Christy Turlington Burns, adepte des marathons, pour qu'elle partage son expérience avec la Watch. Autant dire qu'il en a fait des caisses alors que ce n'est pas le domaine dans laquelle la Watch innove le plus. Les applications dédiées sont plutôt bien fichues mais la plupart des fonctionnalités proposées existent déjà sur les montres et bracelets actuels.

La première est Activité et fournit un suivi continu avec trois anneaux qui se remplissent au fil de la journée pour représenter le nombre de calories brûlées, le temps d'activité et le temps d'inactivité. Le but de ce dernier est évidemment de motiver l'utilisateur à bouger. D'ailleurs, la Watch ne manquera pas de lui rappeler de sortir de son fauteuil s'il joue trop au pantouflard.

Apple Watch : Activité

La seconde est Entraînement et permet d'obtenir des statistiques détaillées pendant les activités les plus courantes comme la course ou le vélo. Elle utilise pour cela les différents capteurs de la montre (mouvement, cardio-fréquencemètre) mais aussi ceux de l'iPhone, comme le GPS ou le baromètre (iPhone 6).

L'ensemble des données récolté par ces deux applications est également transféré sur l'iPhone qui les garde en mémoire. L'historique sert également à la Watch pour afficher un bilan à chaque fin de semaine et fixer des objectifs à atteindre pour la suivante comme un véritable coach sportif. Du déjà-vu mais Apple a tout de même le mérite de proposer une jolie interface.

18 heures d'autonomie seulement

Et ce n'est pas le seul domaine dans lequel la Watch ne fait pas forcément mieux que les autres. Il y a aussi l'autonomie. Apple n'a toujours pas dévoilé la capacité de la batterie qui anime sa montre mais nous savons désormais qu'elle ne devrait pas offrir plus d'une journée d'utilisation. La faute, à en croire les rumeurs, à l'écran Retina et au processeur S1 qui l'anime. Elle est néanmoins facile à recharger grâce au chargeur aimanté qui se fixe (presque) tout seul à l'arrière du boîtier.

De 399 € à 18 000 € !

Nous finirons sur une autre mauvaise nouvelle. C'est évidemment le prix. L'Apple Watch sera proposée en deux tailles - 38 et 42 mm - et en trois collections : Apple Watch Sport, Apple Watch et Apple Watch Edition. Les prix débuteront à partir de 399 € pour le modèle Sport 38 mm avec écran en verre Ion-X, boîtier en aluminium anodisé et bracelet en fluoroélastomère. Il faudra rajouter 50 € pour la taille d'au-dessus.

Comptez entre 649 et 1249 € pour la Watch Collection avec écran en cristal de saphir et boîtier en acier inoxydable poli ou noir sidéral et au moins 11 000 € pour la Watch Edition avec écran en cristal de saphir, boîtier en alliages d'or jaune ou rose 18 carats et bracelet assorti. Le modèle le plus onéreux sera quant à lui facturé 18 000 €, en quantité limitée.

Les précommandes débuteront le 10 avril prochain dans 9 pays dont la France. Vous pourrez également trouver la Watch en démonstration dans les Apple Store à partir de cette date ainsi qu'aux Galeries LaFayette à Paris. L’Apple Watch sera disponible à la vente le 24 avril dans certaines boutiques dans de grandes villes à travers le monde, dont Colette à Paris.

Apple Watch chez Colette à Paris
L'Apple Watch à la boutique Colette à Paris (30 septembre 2014)

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.