v
promo red by sfr

Qualcomm Snapdragon 815 : le Snapdragon 810 bientôt placardisé ?

Par Samir Azzemou

qualcomm

Déjà croisé en janvier, le Snapdragon 815 fait à nouveau l’objet d’une nouvelle indiscrétion. Si les informations révélées s’avèrent exactes, ce chipset devrait remplacer le Snapdragon 810. Reste à savoir quand.

Le Snapdragon 810, chipset à la revue de presse paradoxale, où ses qualités techniques ont été éclipsées par ses caractéristiques thermiques, pourrait bientôt être remplacé par un nouveau chipset : le Snapdragon 815. Chainon manquant entre le 810 et le prometteur 820, ce composant reprendrait la configuration du Snapdragon 620, officialisé deux semaines avant le salon de Barcelone, tout en y ajoutant les technologies propres à la série 8xx (LTE catégorie 9, support de la LPDDR4, etc.). Rappelons que la caractéristique principale du 620 est d’intégrer quatre coeurs Cortex-A72, la dernière architecture proposée par ARM.

Snapdragon

L’information a été dévoilée par le site Gizmochina qui cite ses sources habituelles (les mêmes qui ont révélé certains des futurs Kirin de HiSilicon). Le site explique que le Snapdragon 815 serait un composant s’appuyant sur un couple de quad-core fonctionnant sur une architecture big.LITTLE. Le premier est formé de Cortex-A53 et le second de Cortex-A72. Une configuration présentée par ARM comme la plus optimale. Il s’agit de la même configuration que le Snapdragon 620. Les coeurs du 815 seront certainement cadencés un peu plus rapidement : 1,5 GHz pour les moins puissants et 2 GHz pour les plus robustes.

Des coeurs peut-être customisés

Trois autres informations accompagnent la fuite de Gizmochina. D’abord, cette dernière n’exclut pas la possibilité que les coeurs soient légèrement améliorés par Qualcomm. Ce qui nous ramène à une indiscrétion de janvier dernier publiée sur Twitter qui révélait les lancements prévus par Qualcomm pour 2015. Le Snapdragon 815 y était mentionné. Et selon cette information, les coeurs du 815 étaient appelés « TS1 » et « TS1i » et non Cortex-A53, A57 ou A72. Voilà qui amène de l’eau au moulin.

Seconde information, le chipset serait gravé avec la technologie FinFET, donc soit en 14 nm, soit en 16 nm. Même si Samsung a remporté le budget de Qualcomm pour graver des chipsets haut de gamme en 14 nm, il semblerait logique que ce Snapdragon 815 soit pris en charge par TSMC, et donc produit en 16 nm. D’abord pour éviter de trop rapprocher le 815 du futur 820. Ensuite pour le coût de production. Enfin pour une question de délai. Car, si Qualcomm souhaite certainement offrir au 810 une vie commerciale décente (un semestre au moins), l’arrivée du 820 pourrait être prévue pour le début 2016, voire même fin 2015. La fenêtre du 815 serait donc limitée aux flagships de la rentrée et de l’automne, comme les supposés Galaxy Note 5, G4 Pro ou encore Xperia Z4. Il faudra donc que le chipset soit prêt.

Un GPU nouvelle génération ?

Dernier point affirmé par la fuite, le Snapdragon 815 s’appuierait sur un GPU Adreno de nouvelle génération (la génération 5 certainement). Il rejoindrait ainsi les 618, 620 et 820 parmi les chipsets avec une nouvelle puce graphique. D’un côté, cela semble logique : pourquoi offrir un nouvel Adreno au 620 si le 815, au moins aussi bon, voire meilleur, n’en bénéficie pas. La rumeur de janvier laissait entendre que le 815 pourrait embarquer un Adreno 450, une mise à jour plus robuste encore du GPU du 810. Cela semblait là aussi être un choix pertinent, le 815 se positionnant clairement vis-à-vis du 820 et du 810. Mais la proximité avec le 620 n’a certainement pas dû laisser le choix au fondeur.

Le portrait encore provisoire de ce Snapdragon 815 est prometteur. Reste à savoir ce qui relève de la rumeur fantaisiste et de la fuite fondée. Ce qui est certain, c’est qu’il devrait remplacer le Snapdragon 810. Mais à quelle échéance ? Selon Gizmochina, Qualcomm freinerait le lancement du 815 pour laisser encore un peu de temps au 810. Seulement, plus il lui laisse de temps, moins le 815 en aura. Et c’est un risque non négligeable.

Un remplacement nécessaire

Quant au Snapdragon 810, il restera un symbole. Symbole d’une inquiétude à ne pas laisser plus encore le train du 64-bit prendre de l’avance après la sortie de l’Apple A7. Symbole d’un empressement qui n’est pas toujours bonne conseillère technologique. Symbole d’un raté commercial et partiellement technologique dont il faut tourner la page. Il y aura certainement un avant et un après chez Qualcomm qui va certainement perdre un peu de confiance en soi, mais va gagner en remise en question. Ce qui n’a jamais fait de mal à une entreprise.

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.