promo red by sfr

Google présenterait aujourd’hui Android Pay

Par Samir Azzemou

google

La keynote du Google I/O est programmée pour ce soir. Si nous savons qu’elle devrait prendre du temps pour présenter Android M et revenir sur Android Home, la firme de Mountain View devrait aussi lever le voile sur Android Pay, son concurrent à Apple Pay et Samsung Pay.

À quelques heures du lancement de la conférence annuelle dédiée aux développeurs de Google, quelques indiscrétions viennent nous faire patienter. La principale émane du New York Times. Citant plusieurs sources anonymes et proches du dossier, le quotidien américain affirme que la firme de Moutain View devrait présenter ce soir deux nouvelles applications liées au paiement sur mobile. L’une d’elles est totalement inédite et l’autre est un redéveloppement complet d’une solution déjà disponible. Elles se nomment respectivement Android Pay, que nous avons découvert en février dernier, et Google Wallet.

Un concurrent à Apple Pay

Comme vous pouvez le deviner, Android Pay sera une application pour payer avec un smartphone sur des terminaux de paiement compatible. Pour cela, il faut virtualiser une carte de crédit d’une banque partenaire et disposer d’un smartphone avec l’application éponyme (qui tournera certainement avec Lollipop et les versions ultérieures d’Android).

Rien de bien nouveau sous le soleil, donc. Sauf que l’application sera compatible avec un grand nombre de mobiles. Voilà toute la force d’Android. Si un tel lancement est prévu ce soir, cela sous-entend que les acteurs de la banque sont partenaires de l’initiative. Reste à savoir si Google est parvenu à emporter l’adhésion de toutes les banques américaines et si le service sera aussi proposé hors des frontières des États-Unis...

Echange d'argent entre particuliers

Google Wallet est un service qui existe déjà aujourd’hui. Il sert de porte-monnaie virtuel dont l’intérêt est aujourd’hui clairement limité, certainement par abandon de la firme de Moutain View. Lancé en 2011 à San Francisco et à New York avec Citigroup et Mastercard, le système permettait d’enregistrer des cartes de paiement, mais aussi des cartes de fidélité et des coupons de réduction.

Une sorte de tout-en-un qui n’a finalement jamais pris (certainement parce que la technologie NFC ne s’est pas autant généralisée qu’espéré alors). Ce soir, Google Wallet devrait devenir un moyen d’échange d’argent entre particuliers. Un sujet sur lequel Twitter, BlackBerry et même Snapchat auraient également réfléchi.

Une concurrence forte et organisée

Naturellement, Android Pay est une application qui devrait entrer directement en concurrence avec Apple Pay et Samsung Pay. Rappelons que la première, supportée par l’essentiel des banques américaines et des émetteurs de cartes de crédit, a été présentée en septembre dernier avec les iPhone 6 et 6 Plus, puis lancé aux États-Unis courant octobre avec quelques réticences de la part des commerçants. Et il semble que suite à cela, les banques d’autres pays (comme la Chine ou le Canada) ne sont pas aussi enthousiastes que leurs homologues américains.

Quant à Samsung Pay, le système s’appuie sur le même principe. À mi-chemin entre Android Pay et Apple Pay, Samsung Pay s’appuie aussi bien sur la technologie NFC que les terminaux de paiement classique avec lecteur de carte magnétique. Grâce à l’intégration aux Galaxy S6 et S6 Edge d’une technologie héritée du rachat de LoopPay, Samsung Pay est donc plus facile à intégrer dans les points de vente. Un argument qui devrait faire mouche. Reste à savoir si les consommateurs suivront. La Corée et les Etats-Unis devraient être couverts dès cette année

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.