Huawei présente officiellement son monstre de puissance : le Kirin 950

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
huawei

Nous attendions une annonce de la part de Huawei dans la journée du 5 novembre. La voici donc : sa division HiSilicon a comme prévu levé le voile sur le Kirin 950, un octo-core gravé en 16 nm FinFET par TSMC. Présentation.

Le mois de novembre semblait s’annoncer comme chargé pour Huawei. D’une part, sa filiale HiSilicon devait lever le voile sur le Kirin 950, prochain chipset haut de gamme et premier modèle à exploiter les coeurs Cortex-A72 désigné par ARM. Une présentation qui s’est déroulée aujourd'hui à Beijing devant un parterre de technophiles et de journalistes venus contempler la bête, dont un correspondant de nos confrères d’Android Central. Et d’autre part, le nouveau Mate 8 devrait être officialisé dans quelques semaines, un smartphone qui devrait justement exploiter le Kirin 950. La première étape était donc cruciale.

Kirin 950

D’autant que les rumeurs au sujet du Kirin 950 laissaient présager un vrai monstre de puissance. Les benchmarks parlent régulièrement depuis août dernier de ce composant. Et les résultats sont toujours largement au-dessus des chipsets actuels, même l’excellent Exynos 7420. Il devrait même se positionner au-dessus du Helio X20 de MediaTek, qui n’utilisera que deux Cortex-A72 pour offrir de la puissance à huit autres coeurs Cortex-A53. Et pourtant, avec seulement deux coeurs, le Helio X20 parvient généralement dans les bancs de test, à égaler le Snapdragon 810. Imaginez donc ce que donneront les quatre du Kirin 950...

Huit coeurs avec architecture big.LITTLE

Entrons donc dans le détail de la configuration du composant. Comme prévu, il s’agit d’un octo-core gravé en 16 nm FinFET (la finesse de gravure conseillée par ARM) et produit certainement par TSMC. Il est composé de quatre coeurs Cortex-53 cadencés à 1,8 GHz et de quatre coeurs Cortex-A72 cadencés à 2,3 GHz. La version 2,4 GHz croisée en fin d’été était certainement une version surcadencée pour tester les performances, la consommation d’énergie et la dispersion de chaleur. Les huit coeurs sont répartis en deux quad-core organisés dans une configuration big.LITTLE traditionnelle.

Aux côtés de ces coeurs, se trouvent plusieurs éléments importants. D’abord un GPU Mali T880-MP4, le même que celui de l’Helio X20 de MediaTek. HiSilicon continue donc de faire confiance à ARM pour les GPU, même si les performances graphiques de ses processeurs graphiques est toujours un peu en retrait vis-à-vis d’Imagination Technologies (PowerVR) et de Qualcomm (Adreno). Cette nouvelle génération de GPU Mali, plus récente de deux ans en comparaison du GPU du Kirin 935, promet toutefois de belles performances. Mais le T880, le meilleur d’entre eux, sera-t-il un frein ou accélérateur des ventes de Mate 8 face aux nombreux smartphones sous Snapdragon 820 qui se profilent ? Pas sûr.

LTE catégorie 6 et coprocesseur i5

Second élément à signaler : le modem. Ce dernier serait compatible LTE, mais de catégorie 6 seulement, alors que la catégorie 10 était attendue. Un choix qui semble pragmatique, puisqu’aucun réseau compatible catégorie 10 n’est encore commercialisé aujourd’hui, notamment en Chine. Rappelons que la catégorie 6 correspond à des débits théoriques de 300 Mbps en download et de 50 Mbps en upload, contre 450 Mbps et 100 Mbps respectivement pour la catégorie 10. En revanche, la qualité des appels vocaux sera nettement améliorée puisque la bande de fréquences audio sera désormais comprise entre 50 Hz et 7kHz. Ce qui veut dire que les voix graves et aiguës passeront mieux. En outre, la latence a été divisée par 4. Et le modem sera compatible VoLTE.

Le troisième élément notable est le coprocesseur i5, lequel est comparable au Sensor Hub des Nexus, au M5 de Motorola ou au M9 d’Apple. Successeur du i3 (que nous retrouvions dans le Kirin 920 du Mate 7), ce composant prend en charge la gestion des capteurs environnementaux (gyroscope, accéléromètre, baromètre) et « écoute » de façon permanente ce que ces capteurs lui font parvenir comme information. La consommation énergétique du i5 aurait été divisée par 14 par rapport à celle du i3. Ce qui sera très bon pour l’autonomie.

Plus de puissance. Plus d'autonomie.

Et justement, en parlant d’autonomie, tout dans le Kirin 950 montre que la puissance n’est pas toujours synonyme de surconsommation. Le Kirin 950, grâce à son architecture FinFET et sa gravure en 16 nm, consomme 60 % d’énergie en moins pour une puissance 40 % supérieure que son prédécesseur. Voilà qui sera un argument de taille pour vendre le Mate 8 qui sera le premier smartphone équipé du chipset. Reste donc désormais à attendre le 26 novembre prochain pour connaître les composants qui accompagneront ce chipset décidément très prometteur.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.