promo red by sfr

LG Electronics se restructure pour être plus compétitif sur la mobilité

Par Samir Azzemou

lg

Le groupe LG annonce un changement dans la structure décisionnelle de sa filiale dédiée à l'électronique grand public. Les quatre divisions de LG Electronics seront désormais dirigées par un triumvirat, à l'image de la structure directionnelle de Samsung. Le patron de la mobilité en fera partie.

L'humeur n'est pas au beau fixe chez LG, notamment dans la division dédiée à la mobilité. L'entreprise, qui pouvait se targuer d'être l'un des cinq premiers constructeurs dans le monde de smartphones, est sortie de ce prestigieux classement au troisième trimestre 2015, poussé vers la sortie par trois géants chinois : Huawei, Lenovo / Motorola et Xiaomi. L'ascension fulgurante ces deux dernières années de Huawei est évidemment l'une des raisons de cet échec. Mais LG doit aussi tirer certaines conséquences de sa propre stratégie produit. D'abord, les nouveaux modèles ont été rares cette année, sans pour autant être spécialement agressif, aussi bien techniquement que commercialement. Les ventes ne suivent donc plus (-11 % en un an). Si bien que le groupe a commencé de perdre de l'argent sur cette activité. Et pas qu'un peu : 62 millions d'euros.

LG V10
LG parviendra-t-il à vendre son V10 mieux qu'il n'a vendu le G4 ?

L'organisation de Samsung

LG doit donc changer. La stratégie mise en place pour son grand retour en téléphonie en 2012, avec les séries L, G et F, n'est plus actuelle aujourd'hui. L'arrivée massive des acteurs chinois. La pression concurrentielle de Samsung. L'explosion des ventes chez Apple. Voilà autant de raisons qui font que LG n'est plus adapté aux conditions de marché. D'où un besoin de restructuration. Celle-ci se fera en plusieurs temps. Et la première étape vient d'être annoncée par voie de communiqué de presse. LG Electronics annonce que l'organisation du haut de la pyramide décisionnelle, c'est-à-dire les patrons, seront organisés en un triumvirat, comme chez Samsung, où siègeront Jo Seong-jin, président de la partie équipement de la maison, Juno Cho, le patron de la mobilité, et David Jung, le président et directeur financier du groupe.

Sous ces trois directeurs se trouveront logiquement des directeurs généraux qui gèreront chacune des quatre branches de LG (mobilité, audiovisuel, équipement domestique et composants pour véhicule électrique). Chaque directeur aura la possibilité de prendre des décisions. Ce qui leur donnera plus de souplesse pour mieux répondre aux attentes de chaque marché. Cette organisation sera effective dès le début de la semaine prochaine.

Bientôt une restructuration de la division mobile ?

La seconde étape, qui n'est pas indiquée dans le communiqué de presse, mais qui devra nécessairement être abordée dans les prochains mois (voire même prochaines semaines), ce sera la restructuration interne de la division mobilité. À l'image de la division Home Entertainment (audio, vidéo), dégraissée pour être plus compétitive, la filiale mobile devrait elle aussi être façonnée pour être plus adaptable, plus réactive et plus compétitive. Il faudra donc s'attendre à une communication plus spécifique à ce sujet.

Enfin, dernière étape, au travers de laquelle Samsung est également passé : concevoir un catalogue produit attractif, vendeur et différenciant. Si les G Flex et le V10 sont des preuves que LG est capable d'innover, l'entreprise devra faire en sorte que cela se commercialise. Car, c'est aujourd'hui son plus gros problème : ces mobiles ne se vendent pas. Et la tendance n'est pas vraiment à la hausse...

Partagez cet article

  • LinkedIn

Acheter le LG G4 au meilleur prix

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.