OPPO Reno2

Et si Apple redevenait innovante grâce à la réalité virtuelle ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

La réalité virtuelle est l’une des préoccupations grandissantes au coeur des grandes entreprises technologiques. Et Apple ne serait pas en reste. La firme constituerait actuellement une équipe dédiée. Reste à savoir ce qu’il en sortira.

Samsung (Gear VR), Sony (Playstation VR), Google (Glass, Carboard et Tango), Microsoft (Hololens), HTC (Vive Pre), Facebook (Occulus Rift)... Les entreprises qui s’intéressent officiellement à la réalité virtuelle et qui disposent déjà de prototypes fonctionnels sont de plus en plus nombreuses. Les premiers produits commerciaux seront même accessibles avant la fin du premier semestre 2016. Une réalité virtuelle peut-être, mais surtout une réalité commerciale qui n’a pas manqué de piquer la curiosité d’Apple. Si la firme de Cupertino n’a jamais montré officiellement un intérêt pressant pour cette technologie, il semble que derrière les murs du campus de Cupertino, la situation soit bien différente.

brevet apple
Voici un ancien brevet d'Apple sur des lunettes de réalité virtuelle

Plusieurs centaines de développeurs dédiés

Selon un article paru ce week-end sur le portail de la chaîne américaine CNBC, Apple aurait constitué une équipe de développement dédiée de plusieurs centaines de personnes. Ces personnes proviendraient non seulement de certaines acquisitions réalisées par la firme (comme Flyby Media, Faceshift, Emotient, Metaio, Primesense, etc.), mais également de débauchage chez certains concurrents (Microsoft) et experts de la photographie et de l’image (Lytro). L’une des principales embauches effectuées par Apple dans le domaine s’appelle Doug Bowman. Jusqu’ici professeur à l’université américaine Virginia Tech, ce dernier serait l’un des meilleurs spécialistes de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée et des interfaces 3D.

Mais ce n’est pas tout. Selon les sources de CNBC, Apple aurait d’ores et déjà développé plusieurs prototypes. L’intérêt de la firme ne serait donc pas uniquement de la veille concurrentielle. D’autant que, contrairement aux premiers travaux effectués par Steve Jobs il y a plusieurs années (qui ont débouché sur des prototypes et des brevets), la technologie semble désormais assez mature pour envisager un lancement commercial. Cependant, l’équipe d’Apple ne serait pas tout à fait complète : la firme de Cupertino chercherait à acquérir un spécialiste de l’optique pour compléter son savoir-faire. Evidemment, Apple cultivant le culte du secret, il est difficile de confirmer cette histoire et encore moins de prédire quand un produit commercial pourrait apparaître...

L'occasion pour Apple de redevenir « Apple » ?

Durant le week-end, nous avons publié dans nos colonnes un article sur Apple. Il semblerait que l’entreprise, selon certains analystes financiers et professionnels des ressources humaines, ait des difficultés à se renouveler aussi bien dans ses équipes d’ingénieurs que son catalogue de produits. Cela fait plusieurs années qu’Apple n’a pas dévoilé un produit aussi fort que l’iPhone ou l’iPad. À la lumière de cette nouvelle fuite, nous nous demandons si la réalité virtuelle pourrait ne pas être l’occasion d’Apple de montrer sa pertinence.

Comme toujours, Apple ne serait pas forcément le premier sur le secteur (comme sur les smartphones, les tablettes ou les montres connectées), mais la proposition technologique de la firme pourrait être très pertinente. Pourquoi ? Parce qu’un casque de réalité virtuelle ne fonctionne que grâce à l’appui d’un ordinateur puissant et optimisé. Et qui, parmi Microsoft, Samsung, Google, Sony, Facebook et Apple, maîtrise toute la chaîne de valeur du PC ? Voilà qui donne à réfléchir.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer