promo red by sfr

Résultats Apple : une baisse historique, mais logique

Par Samir Azzemou

apple

Sans surprise, Apple a publié des résultats en baisse au premier trimestre 2016. Le chiffre d’affaires recule de 13 %, ce qui n’était plus arrivé depuis des lustres. Les bénéfices chutent quant à eux de 23 %. Seule consolation : Apple Music.

Tous ses concurrents doivent se frotter les mains en pensant que la seule entreprise qui affichait des résultats insolents vient de subir un dur retour à la réalité : Apple a publié la semaine dernière des résultats en décroissance pour son second trimestre fiscal, clos au 26 mars 2016. Mais pas simplement sur les smartphones, un recul annoncé et attendu, mais sur toutes ses principales activités matériel : Mac, iPad et iPhone, même si la baisse est deux fois moins forte sur les ordinateurs que sur les tablettes et les mobiles. C’est peut-être cela le plus étonnant finalement : jamais un bilan trimestriel d’Apple n’avait compté autant de signes négatifs...

Apple

Un chiffre d'affaires en recul de 13 %

Dans le détail, Apple a réalisé un chiffre d’affaires de 50,6 milliards de dollars, en baisse de 12,8 % par rapport à la même période en 2015. Ce recul serait essentiellement dû à de faibles performances sur les marchés asiatiques (dont la Chine). Apple a vendu 51,2 millions d’iPhone pour un chiffre d’affaires de 32,9 milliards de dollars. Ces deux chiffres reculent respectivement de 16 % et 18 %. Cela montre qu’Apple vend moins bien ses modèles haut de gamme (et cela avant même l'arrivée de l'iPhone SE).

La marge d’Apple est également en recul, passant de 40,8 % à 39,4 %. Si le chiffre d’affaires recule et que la marge baisse, les bénéfices fondent logiquement : ils passent de 13,6 millions à 10,5 millions de dollars, soit une baisse de 22,8 %. Une bonne nouvelle cependant : Apple Music compte désormais 13 millions d’abonnés payants. Une excellente performance après 9 mois d’activité.

Le contre-coup des performances de l'iPhone 6

Les chiffres communiqués sur l’activité téléphonie ne sont en revanche pas étonnants. D’abord, Tim Cook avait d’ores et déjà averti qu’il y aurait une baisse sur ce trimestre. Ensuite, les résultats du second trimestre fiscal d’Apple un an auparavant faisaient état d’une performance bien supérieure à la normale : Apple avait vendu 61,1 millions de téléphones entre janvier et mars 2015, ce qui était largement supérieur aux « normales saisonnières ». En 2014, Apple a vendu 43,7 millions de téléphones sur la même période. Le chiffre d’affaires des iPhone était alors de 26 millions de dollars.

Ces deux indicateurs montrent que l’activité 2015 n’était presque qu’une anomalie, entrainée par plusieurs facteurs : l’arrivée d’une phablette chez Apple, l’absence d’un haut de gamme chez Xiaomi, une relative timidité chez Huawei et un Galaxy S6 qui prenait un peu de retard en magasin. Le premier trimestre 2016 signe donc un retour à la normale chez Apple. Un retour un peu brutal, certes. Un retour aussi décevant compte tenu des publications financières précédentes de la firme.

Pas de retour à la croissance ?

Sur le trimestre suivant (entre avril et juin), la tendance devrait rester similaire. Le chiffre d’affaires devrait s’établir entre 41 et 43 milliards de dollars (contre 49,6 milliards de dollars entre avril et juin 2015), tandis que la marge brute devrait s’établir entre 37,5 % et 38 % (contre 39,7 % un an auparavant). Pas de retour à la croissance donc au prochain trimestre, mais une baisse qui devrait rester du même ordre, malgré la commercialisation de l’iPhone SE...

Partagez cet article

  • LinkedIn

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

close