OPPO Reno2

Nintendo Miitomo : les utilisateurs déserteraient déjà le service

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
nintendo

Au mois de mars, Nintendo présentait, avec son partenaire DeNA, sa première application pour smartphone : Miitomo. Après un départ sur les chapeaux de roues, le service connaîtrait, deux mois après son lancement, un exode de ses utilisateurs.

En mars dernier, Nintendo publiait enfin sa première application pour smartphone : Miitomo. Développé par DeNA, ce logiciel s’apparente davantage à un réseau social pour joueurs, avec la possibilité de converser, d’échanger et d’interagir avec la communauté. Basé sur l’usage des Mii (les avatars des utilisateurs également présents dans la 3DS, la Wii et le Wii U), Miitomo est gratuit, mais repose sur un modèle économique freemium, à savoir qu’il est possible d’acheter des « crédits » pour s’offrir des tenues pour son Mii. Évidemment, il n’est pas nécessaire d’acheter ces crédits, puisqu’ils sont également offerts dans le cadre de petites activités liées à l’usage de l’application.

Plus rapide est l'ascension...

Deux semaines après son lancement, SurveyMonkey, l’un des spécialistes de l’analytique des applications mobiles, présentait les premiers chiffres estimés d’audience et de revenus de Miitomo. Ce dernier accueillait 4 millions d’utilisateurs uniques, pour une audience de 8 minutes par jour et des revenus de 40 000 dollars par jour. L’application aurait été téléchargée la première semaine environ 370 000 fois par jour, dont les deux tiers sur iOS (ce qui est logique compte tenu du parc installé japonais).

Deux mois après qu’en est-il ? SurveyMonkey a publié une seconde étude d’audience et les résultats sont bien sûr beaucoup moins réjouissants. D’abord, il s’avère que, comparé à Candy Crush Saga et Clash of Clans (les deux jeux mobiles les plus rentables aujourd’hui), le nombre de téléchargements a été extrêmement fort au départ, mais le soufflet est vite retombé après la visibilité médiatique du lancement. Dès le 10 avril, l’audience retombait sous la barre des 20 000 téléchargements, pour se stabiliser autour de quelques centaines d’installations quotidiennes. Notez que les deux jeux de référence ne font pas mieux aujourd’hui.

... plus rapide est la descente

Ensuite, le nombre d’ouvertures a reculé. Aujourd’hui, Miitomo est ouvert en moyenne 2,3 fois par semaine, contre 3,3 fois et 4,2 fois pour Candy Crush et Clash of Clans. Des applications qui sont moins utilisées, cela veut dire un abandon massif. MonkeySurvey estime que ce sont 48 % des utilisateurs de Miitomo qui décident de ne plus utiliser l’application d’une semaine sur l’autre, contre 23 % et 20 % pour les deux jeux de référence. Aujourd’hui, le nombre d’utilisateurs actifs par semaine est environ 74 % moins important qu’au lancement, contre 32 % et 22 %. Et cela devrait également se ressentir sur les revenus, même si l’étude n’aborde pas ce point.

etude Miitomo

Pour quelle raison Miitomo est-il abandonné ? Nous avons trois hypothèses. D’abord, parce que ce n’est pas un jeu, alors que les fans de la firme de Kyoto attendent impatiemment leurs personnages favoris. Ensuite parce que Nintendo, malgré toutes ses bonnes intentions, n’est pas capable de créer de toutes pièces un réseau social dont certaines fonctions sont basées sur l’achat de contenus virtuels. Enfin parce que Nintendo n’a pas encore acquis toutes les techniques pour conserver son auditoire, malgré les bons conseils de DeNA. Voilà évidemment qui est bien triste, surtout à la veille de l’arrivée de Pokemon Go... 

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer