Apple présenterait à la WWDC la version Android d’iMessage

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Après Apple Music, ce serait au tour d’iMessage de débarquer sur le système d’exploitation mobile de Google. Le lancement serait prévu dans le courant de l’année 2016. Et la présentation pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine, à la WWDC.

Mardi prochain, le 14 juin, aura lieu la keynote d’ouverture de la conférence des développeurs d’Apple, la fameuse WWDC. L’occasion pour la firme de Cupertino de présenter toutes les nouveautés « logicielles » de son écosystème. Sont compris dans ce terme les systèmes d’exploitation (iOS, OS X, watchOS et tvOS), ainsi que les applications (iTunes, Safari, Apple Photos, etc.) et les services (Apple Store, Apple Music, iCloud, Apple Pay). En outre, une partie non négligeable est dévolue aux outils de développement pour créer les applications destinées aux différents systèmes d’exploitation et aux produits matériels.

iMessage bientôt sur Android ?

Parmi les nouveautés attendues pour cette édition 2016 se trouvent les nouvelles versions d’iOS et d’OS X, dont les interactions devraient être plus poussées, mais aussi la refonte d’iTunes pour mieux s’adapter aux nouvelles conditions de marché, notamment le nouvel équilibre entre l’achat de musique en téléchargement et les abonnements en streaming. Une mise à jour du déploiement d’Apple Pay pourrait avoir lieu (notamment avec l’annonce de l’ouverture en Suisse). Siri pourrait arriver sur Mac. Et ce n’est pas tout : Apple aurait l’intention de présenter une nouvelle application pour l’OS mobile de Gogle déclinée d’un service d’iOS.

Selon le site Mac Daily News, qui cite une source proche du dossier, Apple aurait l’intention de dévoiler iMessage sur Android. Pour rappel, il s’agit d’un service de messagerie instantanée intégrée à l’application Message d’iOS et d’OS X. Totalement cryptée, iMessage est un service qui s’active automatiquement entre deux iPhone et qui se substitue aux SMS (ce qui a parfois provoqué quelques pertes de message quand le destinataire d’un message désactive ce service après en avoir profité, un phénomène appelé le Trou Noir d’iMessage). Aujourd’hui, il est possible d’envoyer et de recevoir des iMessage à partir d’un iPhone, d’un iPad, d’un iPod Touch et d’un Mac. Il s’en échange 200 000 par secondes. L’inclusion d’Android nécessiterait certainement quelques changements dans les réglages du service sur les plates-formes déjà couvertes.

Un lancement dans le courant de l'année

Selon Mac Daily News, même si iMessage sur Android n’est pas dévoilé lors de la WWDC, un risque qui n’est pas négligeable, le service sera lancé dès cette année. Ce fut le cas l’année dernière pour Apple Music. La firme de Cupertino a dévoilé le service sur iOS durant la WWDC, indiquant qu’une mouture Android était aussi en préparation. Cette dernière a été placée sur le Play Store en novembre dernier, sans faire l’objet d’une quelconque présentation face à des journalistes ou des développeurs. Il pourrait donc en être de même pour iMessage.

L’arrivée de iMessage sur Android aura certainement un effet positif sur l’usage de la messagerie, puisque l’OS de Google anime 80 % des smartphones dans le monde. Il y aura donc un véritable appel d’air. Et le nombre de messages risque bien d’exploser d’ici la fin de 2017. C’est donc le côté positif. Il y a cependant un côté négatif. L’exclusivité d’iMessage à l’environnement Apple a largement contribué à « fidéliser » les utilisateurs d’iOS (comprenez les retenir d’adopter les offres concurrentes). Si iMessage débarque sur Android, Apple perdra l’un de ses arguments phare.

Un prélude à un service d'échange d'argent ?

Cependant, selon Mac Daily News, iMessage ne serait pas destiné à rester une simple messagerie instantanée. Comme BBM, Facebook Messenger ou encore WeChat et Line, iMessage pourrait intégrer très rapidement un système d’échange d’argent. Un service qui a déjà fait l’objet d’un article dans nos colonnes en janvier dernier, quand l’USPTO a validé un brevet d’Apple détaillant le mécanisme que la firme utiliserait. Voilà qui semble aller dans le sens de cette indiscrétion. Confirmation, ou non, dans 3 jours.

iMessage iMessage

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.