Huit des douze premiers constructeurs mondiaux sont chinois

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Apple doit se sentir bien seul : il est le seul fabricant de mobiles occidental dans le top 12 mondial des constructeurs en volume. Un classement où huit places sont prises par des acteurs chinois, deux par des Sud-Coréens et un par un Indien.

Les études de IDC et Gartner se focalisent généralement sur les 5 premières places du classement mondial des constructeurs. Un podium où les deux premières places sont occupées par Samsung et Apple et où les places suivantes sont désormais monopolisées par des fabricants chinois, Xiaomi, Oppo, Huawei ou Lenovo. Mais que se passe-t-il à partir de la sixième ou de la septième place ? Qui sont les dix ou douze premiers ? Le cabinet d’étude américain IC Insights vient de publier un rapport sur l’identité des douze premiers fabricants en ce début d’année et des évolutions prévisionnelles pour la fin de l’année. Et il y a quelques surprises.

Huit constructeurs chinois parmi les douze premiers

La première surprise est l’omniprésence des acteurs chinois dans ce classement. Dans le Top 5, ils s’installent sur trois places sur cinq. Dans le Top 10, ils en monopolisent sept, et dix dans le Top 12. Ils représentent 461 millions de téléphones vendus sur l’année 2015, soit un tiers du marché mondial. Samsung et Apple réunis en représentent 554,5 millions d’unités, soit 38 %. La concurrence des deux leaders est donc forte, pressante, vive, mais extrêmement fragmentée.

Seconde surprise, trois marques de renom sont absentes de ce classement. Il s’agit de HTC, de Microsoft / Nokia et de Sony. Cela confirme une certaine tendance dans la téléphonie actuelle : les marques traditionnelles sont chahutées par les nouvelles. Il suffit de voir la progression de LG : chaque année, la marque coréenne descend d’une marche dans les études. Sur premier trimestre 2016, LG est en septième position, contre la sixième position sur l’ensemble de l’année 2015. Devant cette marque emblématique se trouvent Oppo, Vivo ou Xiaomi.

Même certains chinois souffrent de la concurrence

Troisième constat intéressant, toutes les marques « traditionnelles », internationales ou chinoises progresseront peu en 2016 ou reculeront, sauf une Huawei. Samsung (-1 %), Apple (-3 %), LG (-5 %), ZTE (+0 %), TCL / Alcatel (-1 %), Lenovo (-26 %) et même Xiaomi  (+6 %) sont dans le même bateau. Le fait que Xiaomi ait décidé d'accélerer son développement international semble être lié à cette tendance. Et nous ne parlons pas de YuLong / Coolpad qui a également disparu du classement avec 4 millions d’unités vendues seulement au premier timestre 2016. Les nouvelles marques, elles, sont en pleine forme. Oppo (+54 %), Vivo (+48 %), Meizu (+29 %), Huawei / Honor (+29 %) tirent la croissance mondiale vers le haut.

Dernière surprise, en 12e position, se trouve Micromax, un signe de la folle explosion du marché indien. Micromax, qui a vendu 5 millions de mobiles au premier trimestre 2016, pourrait voir ses chiffres de vente progresser de 74 % cette année, soit la plus forte progression du Top 12. Retrouvez ci-dessous le détail des chiffres publiés par IC Insights.

IC Insights, Q1 2016

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer