Xiaomi devrait être absent du Mobile World Congress

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
xiaomi

Contrairement au CES de Las Vegas où elle était présente, l’étoile montante chinoise pourrait faire l’impasse sur le Mobile World Congress. Est-ce une conséquence du départ de Hugo Barra, une décision stratégique ou une absence de produit à dévoiler ?

Voilà une information qui parait étonnante à première vue, mais qui semble finalement assez logique : Xiaomi ne sera pas présent au Mobile World Congress. Un porte-parole de la marque aurait en effet confirmé cette absence auprès de nos confrères de TechCrunch qui rapporte l’affaire. Pas de détails supplémentaires pour expliquer sur cette absence, d’autant que nous attendions à Barcelone un successeur au Mi 5 (ce dernier avait été présenté conjointement à Beijing et au salon catalan il y a un an). Mais plusieurs hypothèses sont possibles.

Mi 5
Mi 5 de Xiaomi

Pas de smartphone à dévoiler

Évidemment, la première hypothèse, hâtive, est celle du frein mis dans le développement international (certainement l’une des causes du départ de Hugo Barra pour rejoindre Facebook). Cependant, comme nous vous l’indiquions précédemment, Xiaomi participe aux grands rendez-vous de l’électronique non pas pour réaffirmer son engagement au-delà des frontières chinoises, mais pour tenter de confirmer sa stature d’acteur de niveau mondial, à l’image de Huawei, HTC, ZTE ou Lenovo. Voilà pourquoi Xiaomi était présent au MWC en 2016, puis au Google I/O en mai dernier et au dernier CES de Las Vegas.

La seconde hypothèse, la plus probable, est l’absence de produits à dévoiler. Que ce soit à Mountain View, à Barcelone ou à Las Vegas, Xiaomi a fait le déplacement pour montrer de nouvelles plates-formes : Mi Box, Mi 5, Mi MIX, etc. Déjà, au CES, nous notions la pauvreté du line-up de la start-up chinoise. Et l’absence du Mi 6 (ou des trois MI 6, puisqu'il y aurait plusieurs versions) serait amplement suffisante pour justifier que Lei Jun fasse l’impasse, même si l’image que cela renvoie n’est pas à la hauteur de son ambition.

Victime de la pénurie ?

Les raisons de ce vide dans le line-up seraient toutes trouvées : pas de Snapdragon 835 disponible. Comme HTC ou LG, Xiaomi serait l’une des victimes de la pénurie d’octo-core premium de Qualcomm. Rappelons qu’une rumeur affirme que Samsung aurait préempté tous les lots de Snapdragon 835 pour en équiper son Galaxy S8. Résultat : il n’y aura pas de chipsets pour les concurrents avant le lancement commercial du flagship du Corée. Soit en avril prochain. Nous saurons dans un mois si cela se confirme : si l’information est vraie, pas une seule marque ne sera capable de dévoiler à Barcelone un mobile sous Snapdragon 835 qui sera commercialisé sur le mois de mars (ou début avril).

En attendant, Xiaomi devra prendre son mal en patience. Si la firme décide de lancer le Mi 6 durant un salon international, il lui faudra attendre le Computex (qui démarre le 30 mai) ou le MWC Shanghai (qui ouvre le 28 juin). Sinon, Lei Jun pourra toujours programmer une conférence de presse à Beijing dans le courant du printemps. Mais cela aura moins de panache.

Une période de transition

L’année 2017 sera pour Xiaomi une année de transition. Ce ne sont pas des journalistes ou des analystes qui le prédisent, mais le patron de la marque, Lei Jun. En novembre dernier, celui-ci affirmait que la croissance de son entreprise était moins soutenue que précédemment et que cela continuerait vraisemblablement encore cette année. Durant cette période, Xiaomi va se recentrer sur la Chine et l’Inde et mettre en pause son développement international.

Celui-ci ne s’est pas arrêté avec le départ de Hugo Barra, mais date certainement du début de l’année 2016 quand les chiffres de Xiaomi ont commencé à laisser apparaitre quelques grains de sable dans les chiffres de vente. D’ailleurs, Xiaomi n’a pas annoncé ses chiffres de vente sur 2016 et ne le fera certainement pas. C’est un signe.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.