promo red by sfr

LG Display sera-t-il le nouveau fournisseur de dalles OLED de Google ?

Par Samir Azzemou

google

Une fuite en provenance de Corée affirme que Google aurait proposé à LG Display un apport financier de mille milliards de wons sud-coréens. Le but : accélérer le développement des lignes de production d’écrans OLED, notamment flexibles. Encore faut-il que LG accepte.

Un article paru dans la presse coréenne en fin de semaine dernière affirmait que LG Display avait reçu une proposition de la part de Google. La firme de Mountain View souhaiterait en effet apporter un financement à la filiale du chaebol coréen afin de l’aider à accélérer le développement de ses lignes de production d’écran OLED. La somme évoquée par la fuite originelle est de 1 billion de wons (ou 1000 milliards de wons), soit 820 millions d’euros. Une somme qui servirait certainement d’avance pour l’acquisition de dalles pour son ou ses prochains smartphones (lesquels remplaceraient les Pixel et Pixel XL). La publication coréenne ajoute que le montant serait évolutif en fonction des négociations contractuelles.

Google Pixel
Le successeur du Google Pixel pourrait embarquer un écran de LG Display

LG Display hésite

Bien sûr, ni Google, ni LG n’ont corroboré les propos de nos confrères. Cependant, une note d’information financière, émise par LG en début de semaine et relayée par The Korea Herald, semble vouloir confirmer ces informations. Dans cette note, LG Display affirme qu’un nombre grandissant de clients montrent un intérêt certain pour les écrans OLED flexibles ». Compte tenu de la proximité entre les deux informations, il ne fait aucun doute que la communication de LG Display a un lien direct avec les propositions financières de Google. Toutefois, la note financière affirme que LG Display n’a pris aucune décision relative à ses propositions. Comprenez que LG Display hésite à accepter l’argent de Google.

Le fait que Google se tourne vers LG Display pour signer un contrat de fourniture pour des écrans OLED n’est pas une surprise, bien au contraire. Pourquoi ? Parce que le Pixel et le Pixel XL sont tous les deux équipés en écran AMOLED. Des composants qui proviennent de Samsung, naturellement. Or, Samsung ne sera peut-être pas en mesure de fournir les dalles des successeurs de ces deux terminaux. Nous avons évoqué à plusieurs reprises dans nos colonnes qu’Apple aurait signé un contrat avec Samsung Display pour fournir les dalles OLED de l’iPhone 8. Un contrat qui monopoliserait une très grande partie de la capacité de production des usines de Samsung (d’autant que Samsung Electronics a également besoin de ces dalles pour les Galaxy S8 et S8+, ainsi que le futur Galaxy Note 8).

Prêt en 2017

Pour éviter de se retrouver sans écran OLED quand Apple commencera d’en implanter dans ses terminaux, Google se montrerait donc prévoyant tout simplement. Le choix de LG Display est un choix de raison : Sharp, Japan Display et consorts ne seront certainement pas prêts à fournir assez de dalles OLED en 2017. En revanche, LG Display devrait l’être : la firme aurait investi, selon The Korea Herald, 3,5 billions de wons (2,9 milliards d’euros) dans ses deux usines coréennes, à Gumi et à Paju. L’usine de Gumi démarrera la production cet été, tandis que l’usine de Paju ne sera opérationnelle qu’en fin d’année.

Partagez cet article

  • LinkedIn
  • Google Pixel

    Google Pixel

    En septembre 2016, comme chaque année depuis 2010, Google a présenté de nouveaux terminaux mobiles. Mais contrairement à toutes les années précédentes, ces nouveaux terminaux n’entraient pas dans...

    Avis des utilisateurs :

    82%

    (1 avis)

Acheter le Google Pixel au meilleur prix

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.