Bouygues Telecom + Grandes Reprises Samsung

Y aurait-il un successeur au Moto M en préparation chez Motorola ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
motorola

Le Moto M était certainement le plus « chinois » des Moto de 2016. Ce modèle calibré pour l’Empire du Milieu pourrait bénéficier en 2017 d’un successeur. Un modèle inconnu de Motorola a en effet été croisé sur Geekbench, dévoilant une partie de sa fiche technique.

L’année dernière, Lenovo a dévoilé un mobile en marge de ses habitudes : le Moto M. Il s’agissait d’un smartphone milieu de gamme qui fusionnait deux tendances dans le groupe américano-chinois : celle des Vibe et celle des Moto. Le but étant de profiter du rayonnement de la marque Motorola avec un produit calibré pour les besoins des consommateurs chinois. Resté exclusif au marché chinois, le Moto M est une phablette milieu de gamme très classique avec écran Full HD de 5,5 pouces, chipset MediaTek Helio P15, 4 Go de RAM, 32 Go de stockage, LTE catégorie 6, lecteur d’empreinte au dos, capteur photo 16 mégapixels, webcam de 8 mégapixels et batterie de 3050 mAh, le tout rangé dans un châssis métallique protégé contre les éclaboussures.

Moto M

Un mystérieux modèles

Impossible de savoir à l’heure actuelle si ce smartphone a été un succès commercial depuis son lancement en novembre dernier. Toutefois, certains indices laissent à penser que le retour obtenu par Lenovo soit suffisant pour engager le développement d’une version 2017 du mobile, laquelle pourrait s’appeler Moto M2, si Motorola conserve la nomenclature adoptée ces deux dernières années. En effet, un mobile correspondant plus ou moins à ce que nous nous imaginerions bien être un remplaçant du Moto M a été croisé dans la base de données de Geekbench.

Le smartphone est identifié par son numéro de série : XT1902-03. Selon le rapport de Geekbench, le smartphone est animé par Android 7.1.1 et sa plate-forme est basée sur un chipset deca-core de MediaTek. Et plus précisément le MT6797, aussi appelé l’Helio X20. Vous remarquez que le benchmark mesure la vitesse du chipset à 1,85 GHz. Il s’agit de la fréquence d’utilisation des quatre coeurs Cortex-A53 médians, les coeurs les plus économes étant cadencés à 1,4 GHz et les coeurs les plus puissants, les deux Cortex-A72, étant cadencé à 2,1 GHz. Le MT6797, qui dispose d’un GPU ARM Mali-T880 MP4, est  ici accompagné de 4 Go de mémoire vive.

Candidat par défaut ?

Vous vous demandez certainement pourquoi nous pensons qu’il s’agit d’un possible remplaçant du Moto M. Il y a deux raisons à cela. D’abord la construction du numéro de série : « XT », ça veut dire Moto. Ensuite, l’origine du fondeur. Motorola n’utilise que rarement des chipsets MediaTek. Il y a même deux cas de figure. Premier cas de figure : animer des smartphones low-cost, type Moto C ou Moto E. Et cela se vérifie avec les Moto C, Moto C Plus, Moto E4 et Moto E4 Plus. Cela se vérifie aussi dans la gamme Vibe de Lenovo : aucun mobile proposé par Lenovo avec chipset MediaTek ne dispose d’un Helio X (X10, X20 ou X25). Et deux modèles sont sous Helio P10 : le K5 Note et le Zuk Z1 mini.

Or, le MT6797 est loin d’être un chipset entrée de gamme, même si son âge a entrainé mécaniquement une baisse de son prix de vente. C’est l’un des modèles les plus puissants chez MediaTek après le X30, le X27, le X25 et le X23 (lesquels sont tous, hormis le X30, des déclinaisons du X20). Donc, second cas de figure : équiper des mobiles qui seront vendus (principalement) en Chine, comme le Moto M. Ce dernier est le seul à être équipé d’un chipset MediaTek « milieu de gamme » chez Motorola. D’où notre hypothèse.

Ou peut-être un Vibe ?

Bien sûr, ce n’est qu’une supposition : même si Lenovo a décidé de donner la main à Motorola sur l’activité téléphonique, la marque Lenovo ne va pas disparaitre pour autant des coques des téléphones. Il se pourrait donc bien que ce XT1902-03 soit une phablette de la série K (un K7 par exemple). Ce qui est sûr, c’est qu’il ne s’agira pas d’un ZUK, puisque la marque a été fermée il y a quelques semaines.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer