Qualcomm présentera le Snapdragon 8150 le 4 décembre

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
qualcomm

Les rumeurs s’accumulent sur le Snapdragon 8150, présenté comme le prochain chipset haut de gamme de Qualcomm. Cela signifie qu’il est grand temps pour la firme de San Diego de le présenter. Ce sera chose faite le 4 décembre.

Le prochain chipset haut de gamme de Qualcomm n’est pas le Snapdragon 850. Si vous êtes un fidèle lecteur, vous savez certainement que ce dernier est déjà officiel depuis plusieurs mois et qu’il s’agit, ni plus ni moins, que d’une déclinaison du Snapdragon 845, l’actuel « flagship » de la firme de San Diego, adaptée pour Windows 10 et les PC toujours connectés. Alors qui remplacera le Snapdragon 845 ?

Rendez-vous le 4 décembre

Nous le saurons officiellement dans deux semaines. En effet, Qualcomm aurait commencé de faire parvenir des invitations pour la présentation du chipset à l’occasion de sa conférence annuelle qui aura lieu, comme l’année dernière, à Hawaii. La date de la keynote est programmée pour le 4 décembre. D’autres annonces seront certainement programmées lors des quatre jours que durent les festivités.

Qualcomm Snapdragon

C’est donc à cette occasion que le chipset sera dévoilé en détail. En attendant, les bruits de couloir se sont multipliés ces dernières semaines pour offrir un premier aperçu de ce que Qualcomm a préparé pour animer les terminaux haut de gamme de 2019. Selon les rumeurs et les indices laissés par le passage de certains prototypes dans les bases de données des benchmarks les plus connus, le chipset s’appellerait Snapdragon 8150. Il serait équipé de 8 cœurs Kryo certainement de quatrième génération pour succéder aux Kryo 385 du Snapdragon 845.

Octo-core avec deux coeurs très puissants

C’est un chipset qui pourrait beaucoup ressembler au Snapdragon 675 que le fondeur a dévoilé à la fin du mois d’octobre. Lui aussi est octo-core. Lui aussi est composé de cœurs Kryo de quatrième génération. Et lui aussi devrait opter pour une configuration « déséquilibrée » ou « modulaire », selon les termes employés par nos confrères : un petit nombre de cœurs puissants d’un côté, un grand nombre de cœurs plus économes de l’autre, avec, peut-être, la même configuration que l’Exynos 9820 : 2+2+4.

Si vous avez un doute sur la pertinence de cette configuration, employée une première fois par MediaTek avec le Helio X30 avant d’être plus largement utilisée par la concurrence, sachez que tous les concepteurs de chipsets s’y tournent : Samsung, Qualcomm, HiSilicon ou Apple. En effet, l’A12 Bionic est un hexa-core avec 2 cœurs puissants et 4 cœurs économes, afin d’équilibrer non pas la puissance, mais plutôt la consommation d’énergie.

Des scores de haute volée

Notez cependant que la puissance n’est pas négligée pour autant. Le Snapdragon 8150, qui profitera d’une gravure en 7 nm et qui a déjà été croisé (pas tout à fait officiellement) dans le FlexPai de Royole le mois dernier, serait largement assez puissant pour aller chercher l’A12 Bionic d’Apple avec des scores dithyrambiques sur AnTuTu (si ces chiffres sont légitimes). Et même si ces résultats sont obtenus avec des plates-formes optimisées (sur laquelle aucune surcouche n’a été apposée), les chiffres sont suffisamment hauts pour être très largement prometteurs.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.