Samsung présente le Galaxy A80 et son capteur photo rotatif

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
samsung

Comme prévu, Samsung a présenté aujourd’hui plusieurs smartphones dans la gamme A lors d’une conférence de presse. La principale attraction était le Galaxy A80, un smartphone sans bordure, ni trou, ni encoche, mais avec un design épatant.

Samsung nous a encore une fois surpris. Après le Galaxy Fold et la brochette de Galaxy S10, qui ont été dévoilés lors de la conférence Unpacked de février dernier, la firme coréenne montre qu’elle en a encore sous le pied. Et ce n’est pas avec des terminaux haut de gamme à la valeur marchande ostentatoire, mais avec son offre milieu de gamme (ici premium, clairement) que la firme coréenne parvient à nous bluffer. Comme quoi, les mentalités ont bien changé chez Samsung ces douze derniers mois.

A chacun sa solution

De quoi parle-t-on exactement ? Nous parlons du Galaxy A80. Ce smartphone, précédemment appelé Galaxy A90 par les rumeurs et les fuites (à moins qu'il s'agisse d'un tout autre modèle), a été présenté aujourd’hui à l’occasion d’une conférence de presse dédiée aux Galaxy A. Plusieurs modèles y ont été officialisés. Nous reviendrons en détail sur les autres très rapidement. Mais nous voulions bien évidemment prendre un peu de temps pour le Gaalxy A80. Car il le mérite.

Samsung Galaxy A80

La principale nouveauté du Galaxy A80 est le design du produit. Et plus particulièrement la façon dont Samsung répond ici à la question de tous les designers en téléphonie mobile : où placer la webcam quand l’écran est borderless sans encoche ni trou ? Nous avons déjà exploré plusieurs réponses à ces questions avec des terminaux tels que le Mi MIX 3, le Nubia X, le NEX S, le Magic 2, le NEX Dual Screen, le Find X, etc. Voici celle de Samsung.

Deux mécaniques valent mieux qu'une ?

Le Galaxy A80 reprend l’idée déjà utilisée dans le Mi MIX 3. À savoir qu’une partie de la coque est motorisée et monte pour dépasser la bordure supérieure de l’écran, dévoilant ainsi une partie cachée du châssis. À cela s’ajoute une seconde idée, explorée il y a plusieurs années par Oppo avec le N3. L’idée était simple : faire pivoter le capteur photo principal pour qu’il prenne le rôle de webcam.

Le Galaxy A80 mixe donc les deux : une partie de la coque se lève et débloque une partie pivotante qui tourne le bloc photo vers la façade avant. Voilà qui n’est pas banal. Évidemment, avec un tel mécanisme remontent toutes les questions sur la solidité du téléphone. Bien sûr, un mobile dont une partie du châssis est amovible est plus sensible. Et pourrait donc subir une panne mécanique rien que par l’usure.

Ecran Full HD+ de 6,7 pouces

Passons à la fiche technique. Le Galaxy A80 profite d’une coque en verre minéral sur les faces et en métal sur les tranches (et sur toute l’armature). Le smartphone est équipé d’une grande dalle Full HD+ de 6,7 pouces, évidemment sans trou, sans bordure et sans encoche. Il s’agit d’un écran Super AMOLED « New Infinity Display », l’un des types d’écrans que Samsung a présentés l’automne dernier. Un lecteur d’empreinte est intégré à l’intérieur. La batterie intégrée est un modèle offrant une capacité de 3700 mAh avec chargement rapide.

Le chipset n’est pas nommé dans le communiqué de presse. Il s’agit d’un composant doté de deux cœurs puissants cadencés à 2,2 GHz et de six cœurs frugaux cadencés à 1,8 GHz. Une configuration qui ressemble à celle du Snapdragon 710 de Qualcomm. Il pourrait même s’agir du tout nouveau Snapdragon 730, même si cela nous paraît trop tôt pour que cela soit le cas. Le Galaxy A80 est équipé de 8 Go de RAM et de 128 Go de stockage. Attention, l’espace n’est pas extensible ici. Tout cela sert à animer Android 9.0 Pie avec l’interface One UI.

Double capteur photo et caméra temps de vol

Côté photo, le bloc rotatif intègre trois capteurs. Le premier est un capteur de 48 mégapixels avec objectif ouvrant à f/2.0 et autofocus à détection de phase. Le deuxième est un capteur 8 mégapixels avec objectif très grand-angle ouvrant à f/2.2 et le troisième est une caméra temps de vol (ToF) qui calcule les distances en temps réel. Il n’y a évidemment pas de webcam. La connectivité du téléphone est complète. Compte tenu de sa spécificité physique, il est relativement épais : 9,3 mm. Il se décline en trois couleurs : blanc, noir et doré. Son prix en Europe serait de 649 euros. Soit une centaine d’euros de moins que le Galaxy S10e. Sa commercialisation serait prévue à la fin du mois de mai.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer