Honor voudrait annoncer son mobile 5G en 2019

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
huawei

À l’occasion d’une interview accordée à des médias chinois, le patron de Honor a déclaré vouloir dévoiler un smartphone compatible 5G avant la fin de l’année 2019, rejoignant ainsi sa maison-mère, Huawei, qui a en déjà présenté deux.

La différence technologique entre Huawei et Honor est de moins en moins marquée. Les deux marques évoluent ensemble, mais Honor semble aller de plus en plus vite à intégrer les différentes innovations. Nous en voulons pour preuve les écrans à trou : le premier modèle de Huawei, le Nova 4i, et le premier modèle de Honor, le View 20, ont été dévoilés pratiquement en même temps, en fin d’année dernière. Et pour les chipsets, les Kirin de HiSilicon équipent pratiquement en même temps les nouveaux modèles des deux divisions.

Bientôt de la 5G chez Honor

Il reste encore quelques domaines dans lesquels Huawei semble avoir la primeur. Deux exemples. Les écrans pliables que vous retrouverez dans le Mate X. Et la connectivité 5G que Huawei a adoptée pour le Mate X, mais aussi le Mate 20 X 5G. Pour cela, Huawei utilise son propre modem 5G appelé Balong 5000. Chez Honor, il n’y a encore ni écran pliable ni smartphone compatible 5G. Cependant, Honor y travaille. Notamment sur ce dernier.

Honor View 20
Le successeur du View 20 (ci-dessus) pourrait être le premier modèle 5G de Honor

Honor a présenté à Shanghai cette semaine le Honor 20 et le Honor 20 Pro, deux terminaux qui avait fait l’objet d’une conférence de presse en Europe au mois de mai. En marge de cette présentation, Georges Zhao, le patron de la marque alternative a accordé une interview aux journalistes chinois, dont ceux du quotidien Shanghai Daily. Il leur a notamment confirmé vouloir lancer son premier mobile compatible 5G dans le courant du quatrième trimestre 2019. Ce qui correspond approximativement à la période de lancement du successeur du View 20.

Plus de 50 % des ventes hors de Chine

Dans cette même interview, il affirme qu’il ambitionne de réaliser 50 % de son chiffre d’affaires en dehors de Chine. En 2018, la part internationale des ventes de Honor représente entre 25 % et 30 % de son chiffre d’affaires. En 2017, cette part était comprise entre 15 % et 20 %. Progresser jusqu’à 50 % semble donc être une étape très ambitieuse. Et ce même si le groupe Huawei (Honor compris) ne subissait pas d’embargo technologique.

Cet embargo, imposé par les États-Unis et concernant toute technologie développée (même partiellement) par une entreprise américaine, pourrait freiner les objectifs de Honor, que ce soit au sujet de la part internationale de son activité ou que ce soit à propos du lancement d’un smartphone 5G dès cette année. Même si son catalogue est indépendant de celui de Huawei, Honor n’en reste pas moins une division du groupe chinois. Une division soumise aux mêmes conditions.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.