Smartphones 5G : les premiers chiffres de vente sont très étonnants

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

Counterpoint Research a publié une étude sur les ventes de smartphones 5G avec un focus sur les États-Unis. Nous y apprenons que ce segment démarre doucement et que ces téléphones se vendent même dans les zones où la 5G n’est pas disponible.

Les États-Unis sont un marché test pour la 5G. C’est dans ce pays que les premiers forfaits incluant cette connectivité sont proposés. Et c’est également là-bas que les terminaux 5G ont commencé d’y être vendus. Ce n’est pas le seul, bien entendu, puisque certains pays asiatiques et européens ont rapidement suivi. La Corée, le Royaume-Uni ou encore la Suisse font partie d’une liste qui observera cependant sa plus forte croissance en 2020.

Des ventes dynamiques, surtout là où la 5G est absente

Aux États-Unis, la 5G est donc proposée chez Verizon Wireless depuis le mois d'avril de façon très localisée. Quatre smartphones compatibles sont proposés : le Samsung Galaxy S10 5G, le LG V50 et les Moto Z3 et Z4 de Motorola, ces deux derniers devant être associés au Moto Mods 5G pour se connecter aux réseaux télécoms de dernière génération. Ces quatre modèles sont vendus dans les quelques villes où la 5G est lancée (Chicago, Minneapolis, Denver, Providence), mais également partout ailleurs.

Galaxy S10 5G
Le Galaxy S10 5G au Mobile World Congress 2019

L’institut Counterpoint Research a réalisé une étude sur les ventes de smartphones 5G durant le mois de mai 2019. Cette étude couvre l’ensemble du globe, avec un léger focus sur les États-Unis. Et une information est importante : les smartphones 5G se vendent partout, même là où il n’y a pas de 5G. Counterpoint a révélé le classement des 10 villes où les quatre mobiles se sont le plus vendus. Chicago est première (5,3 %). Et c’est logique, ce fut l’une des deux premières villes couvertes par ces nouveaux réseaux mobiles. En revanche, Minneapolis, l’autre ville à avoir été lancé en avril 2019, n’est pas dans le Top 10. Et c’est la première surprise.

Un achat d'anticipation

L’autre surprise, c’est le classement des 10 villes où les smartphones 5G se vendent le mieux. Quatre villes du Top 5 ne sont pas encore couvertes aujourd’hui, même partiellement, par la 5G : Dallas, Houston, Los Angeles et Atlanta. Et Verizon n’a lancé la 5G à Denver (6e au classement) qu’à la fin du mois de juin. Pourquoi un tel résultat ? Parce que les consommateurs voient un peu plus loin. Ils prévoient qu’ils n’achèteront pas de téléphone en 2020 ou en 2021. Ils s’équipent en conséquence et seront prêts à capter la 5G… quand elle sera là. Un comportement qui pourrait être envisageable partout dans le monde.

À cela s’ajoute l’exceptionnel dispositif médiatique mis en place par les opérateurs. Grâce à lui, une très large majorité des consommateurs américains (85 % selon Counterpoint) savent ce qu’est la 5G. Cela aide évidemment à vendre des terminaux. Et cela aidera jusqu’à la fin de l’année. Selon Counterpoint, il se vendra 5 millions de téléphones 5G cette année outre-Atlantique. Les États-Unis seront en tête des pays où ces terminaux se vendent le mieux, devant la Chine. Ce chiffre atteindrait les 22 millions dans le monde. Et, avec une petite pointe d’ironie, les analystes de Counterpoint ajoutent que ce chiffre aurait pu être 60 % plus important si Apple avait prévu de dévoiler un téléphone 5G en 2019, et non en 2020.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer