OPPO Reno2

Huawei et Apple en forte baisse en Europe au deuxième trimestre 2019

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
marche smartphones

L’institut Canalys a dévoilé le classement des marques ayant vendu le plus de smartphones en Europe au deuxième trimestre. Une étude qui confirme la forte baisse d’Apple et Huawei sur le vieux continent au profit de Samsung et Xiaomi.

Fin août, nous rapportions dans nos colonnes une étude de l’institut Gartner sur l’état du marché mondial des smartphones au deuxième trimestre 2019. Cette étude affirmait que le nombre de terminaux vendus entre avril et juin 2019 avait baissé de 1,7 % par rapport à la même période un an auparavant. Au niveau mondial, Samsung a progressé, ainsi que Huawei et Xiaomi, alors qu’Apple et Oppo ont vu leurs volumes baisser. Dans le cas de Xiaomi et Oppo, les variations sont assez faibles, tandis que les changements pour Apple et Huawei ont été considérables.

Forte incertitude en Europe sur Huawei 

Selon certains analystes financiers, la variation de Huawei au niveau mondial est due à la très bonne performance de la marque sur son marché domestique qui a contrebalancé une forte incertitude en occident. Cette incertitude a pour origine l’embargo commercial que Huawei subit depuis la fin du mois d’avril et qui l’empêche, théoriquement, d’acheter des produits technologiques conçus (même partiellement) aux États-Unis, dont certaines applications de Google liées à Android.

Samsung Galaxy A50
Le Galaxy A50 de Samsung est la meilleure vente en Europe au deuxième trimestre 2019

Les consommateurs ne savent donc pas si Huawei sera capable d’offrir la même expérience sans ces applications et se détournent de la marque (ou de Honor). Dont en Europe. Mais est-ce vraiment le cas ? Oui. L’institut d’étude Canalys a publié une étude sur le marché européen de la téléphonie mobile sur la même période (avril à juin 2019), nous permettant ainsi de comparer et de nous rendre compte que Huawei a fortement reculé. La firme chinoise a vendu 16 % de mobiles en moins, passant de 10,1 millions à 8,5 millions d’unités. La part de marché de Huawei passe à 18,8 % (contre 22,4 %).

L'iPhone XR sauve Apple en Europe

Apple aurait pu profiter de cette occasion pour reprendre, momentanément, la deuxième place. Mais les mauvaises performances mondiales des iPhone touchent aussi l’Europe. La firme de Cupertino a vendu 17 % de téléphones en moins au printemps, soit 6,4 millions de pièces. Elle représente désormais 14,1 % du marché européen, à mi-chemin entre la deuxième et la quatrième place. Maigre consolation, l’iPhone XR est la cinquième meilleure vente en Europe entre avril et juin, toutes marques confondues.

Autre information importante dans cette étude de Canalys, en comparaison de celle de Gartner : le marché européen ne recule pas autant. Le nombre de téléphones vendus durant cette période atteint 45,1 millions, contre 45,2 millions. Soit 0,22 % de baisse. C’est très peu par rapport au 1,7 % mondial. Deux raisons à cette différence : Samsung a particulièrement bien profité des doutes des consommateurs vis-à-vis de Huawei et Xiaomi réalise une excellente performance, bien meilleure qu’au niveau mondial.

Trois des cinq meilleures ventes en Europe sont des Galaxy

La firme coréenne voit donc ses volumes progresser de 20 %, pour atteindre les 18,3 millions d’unités. Elle représentait au printemps 2 ventes de smartphones sur 5. Elle a placé trois smartphones dans le Top 5 des meilleures ventes du printemps : le Galaxy A50 (1er), le Galaxy A40 (2e) et le Galaxy A20e (4e). Dommage, il n’y a aucun flagship dans cette liste. Quant à Xiaomi, la firme de Lei Jun augmentait ses volumes de 48 % pour atteindre les 4,3 millions d’unités. Soit un peu moins de 10 % du marché européen. Le Redmi Note 7 est la troisième meilleure vente européenne du printemps.

Dernière information importante de cette étude : Nokia s’écroule. Alors que HMD Global avait particulièrement bien géré le retour de la marque en téléphonie il y a deux ans, l’excitation autour des terminaux de la firme finlandaise s’étiole. Au printemps, HMD Global a vendu 18 % de Nokia en moins en Europe, pour atteindre 6,4 millions de terminaux écoulés. La marque pèse désormais 2,7 % du marché. Comme Huawei, Nokia n’a placé aucun de ses terminaux dans le Top 5 des ventes. Notez enfin une forte concentration du marché européen autour de ces cinq marques qui représentent désormais 85,8 % des ventes, contre 82,9 % sur la même période en 2018.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer