Huawei Mate X et Mate 30 : seront-ils vraiment dépourvus de Play Store ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
huawei

Huawei devrait présenter la semaine prochaine la série Mate 30, des terminaux haut de gamme. Le Mate X pourrait quant à lui arriver dans le courant du mois d’octobre. Une nouvelle fuite affirme qu’aucun d’eux ne sera certifié par Google.

Une fuite, en provenance de la très sérieuse chaîne britannique BBC, affirmait à la fin du mois d’août que certains smartphones de Huawei n’obtiendraient pas leur certification auprès de Google. Notamment certains modèles haut de gamme comme le Mate 30, dont l’officialisation est programmée la semaine prochaine. Cela veut dire que le Play Store ne serait pas installé ni aucune des applications de la suite Google, comme Search, Gmail ou YouTube.

Absence confirmée ?

Cette semaine, une autre publication, le Nikkei Asian Review, reconfirme cette fuite. Ce quotidien asiatique nous explique que Huawei devra se passer des outils de Google pour le lancement des Mate 30, mais également celui du Mate X, sa première phablette avec écran pliable dont le lancement est attendu entre le mois d’octobre (selon les prévisions les plus optimistes) et le mois de novembre (selon les autres). Seuls ces deux terminaux (ou séries de terminaux) sont cités, mais il va sans dire que si les modèles haut de gamme sont concernés, les autres le sont aussi.

Huawei Mate 30

Les smartphones de Huawei continueraient bien sûr de fonctionner avec Android, dont la licence d’exploitation est open source. La firme chinoise pourra continuer de développer EMUI et Magic UI, les deux interfaces maison qui animent les téléphones Huawei et Honor. En revanche, Huawei ne pourrait plus bénéficier des services Google. Et les conséquences sont bien plus nombreuses que cela laisse paraître.

La partie émergée de l'iceberg

Le Play Store et la suite Google Play Services (qui comprend Play Music, Play Book, Play Movies, Drive, Photos, Assistant, YouTube, Maps, Chrome Search ou encore Gmail) n’est que la partie émergée de l’iceberg. De nombreux autres modules applicatifs et connecteurs sont intégrés dans le système d’exploitation Android et sont utilisés par les jeux et les applications téléchargeables sur le Play Store. Sans les applications natives, la quasi-totalité des 100 applications et jeux les plus répandus en occident ne fonctionneraient pas (ou pas entièrement). Traduction : même si Huawei contourne la certification et publie dans sa boutique applicative les applications de Google, le problème n’est pas résolu.

Cette situation inédite (car, jusqu’à présent, toutes les nouveautés de Huawei ont été livrées avec la suite Google Play Services) est l’une des conséquences de l’embargo imposé à Huawei par les États-Unis sur les technologies d’origine américaine. L’autorisation provisoire, rallongée de 90 jours fin août, ne concerne que les terminaux commercialisés ou en cours de commercialisation à la date de début de l’embargo. Et les licences commerciales, qui autoriseraient certaines entreprises à reprendre leurs relations avec Huawei, sont toujours en attente d’émission. D’où l’absence possible des outils Google dans les prochaines nouveautés de Huawei.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.