HTC Exodus 1s : une version (très) allégée de l’Exodus 1

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
htc

HTC a présenté l’année dernière l’Exodus 1, son premier mobile dédié à la cryptomonnaie, l’un des axes de développement de la firme taïwanaise. Cette semaine, un second modèle, positionné low cost, est dévoilé : l’Exodus 1s.

HTC a présenté l’Exodus 1 au mois d’octobre 2018. Dès lors, la firme taïwanaise se positionnait comme l’une des premières marques de smartphone de renommée mondiale à s’intéresser aux « blockchains » et aux monnaies virtuels comme le Bitcoin (mais d’autres devises sont compatibles). Techniquement, l’Exodus 1 est une adaptation du HTC U12+, avec une plate-forme haut de gamme, un bel écran et une fiche technique fournie.

Second smartphone dédié aux cryptomonnaies

Les cryptomonnaies et la technologie blockchain sont, pour HTC, un levier de croissance. Lors de son intronisation, Yves Maitre, nouveau PDG de HTC (en remplacement de Cher Wang), indiquait qu’il continuerait d’investir dans ce domaine, car il s’agit de l’une des spécificités de la firme. Un choix qu’elle n’est pas seule à avoir fait, puisque Archos, dont les chiffres financiers sont inquiétants (comme ceux de HTC), présentait également des produits dédiés l’année dernière.

HTC Exodus 1s

Un an plus tard, HTC revient avec un nouveau téléphone pour les utilisateurs de cryptomonnaie. Il s’appelle Exodus 1s, une appellation qui vous indique déjà une première information : il ne s’agit pas d’un successeur à l’Exodus 1, mais d’une déclinaison. Reste à savoir si la fiche technique a été modifiée vers le haut ou vers le bas. Malheureusement, la seconde hypothèse est celle retenue par la firme taïwanaise. Car l’Exodus 1s est un smartphone low cost sur le papier, même s’il intègre des technologies rarement croisées dans un téléphone à ce prix, notamment le coffre-fort numérique Zion qui sert à stocker les informations liées au porte-monnaie virtuel.

Fiche technique désuète

Esthétiquement, l’Exodus 1s ressemble à l’Exodus. La coque est transparente et laisse apparaître les éléments techniques du téléphone. Le nouveau venu est cependant plus petit, son écran mesurant 5,7 pouces. Son ratio est 18/9e et ses bordures sont assez larges. Il affiche des images en HD+ (et non plus en QHD+). Son chipset est un Snapdragon 435, un composant sorti chez Qualcomm en 2016. L’octo-core est cadencé à 1,4 GHz. Il est accompagné de 4 Go de mémoire vive et de 64 Go de stockage interne (extensible par microSDXC). Il intègre une batterie de 3000 mAh, un capteur photo simple de 13 mégapixels, une webcam de 13 mégapixels également (avec flash frontal) et un lecteur d’empreinte digitale au dos.

Plusieurs technologies semblent un peu désuètes. Outre le chipset daté, nous retrouvons aussi un port microUSB, Android 8.1 Oreo est préinstallé, alors que nous pensions que Google refusait de certifier des smartphones sous Oreo depuis le 1er janvier dernier. Notez que la certification n’est toutefois pas nécessaire ici puisque l’interface est lourdement customisée pour y intégrer toutes les applications liées à la cryptomonnaie (lesquelles sont séparées de l’environnement Android classique).

Plus un porte-monnaie connecté qu'un smartphone

L’Exodus 1s est vendu 220 euros. Contrairement à l’Exodus 1, qui était uniquement payable en cryptomonnaie, il est possible de payer avec cette dernière ou en euro. Et même si certaines technologies intégrées auraient mérité d’être mises à jour, c’est un produit intéressant, car il se veut davantage être un porte-cryptomonnaie (doté d’une connectivité 4G pour vérifier le statut des transactions dans la blockchain) qu’un smartphone. Et c’est peut-être le téléphone le moins cher aujourd’hui à réaliser cela.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.