Résultats Apple : les revenus pour les iPhone baissent de 9 %

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
apple

Apple a présenté la semaine dernière ses résultats pour le troisième trimestre 2019, correspondant à son dernier trimestre fiscal. La firme affiche un chiffre d’affaires en croissance, malgré une nouvelle baisse des revenus des iPhone.

Comme prévu, c’est la semaine dernière qu’Apple a présenté ses résultats financiers pour la période comprise entre les mois de juillet et septembre qui correspond à son « quatrième trimestre fiscal » (car l’exercice d’Apple est décalé de trois mois). Sur ce troisième trimestre calendaire, la firme réalise un chiffre d’affaires de 64 milliards de dollars, représentant une toute petite hausse de 1,8 %.

Les iPhone en recul de 9 %

Positionné sur le haut de la fourchette des prévisions (toujours très conservatrices) annoncées trois mois auparavant, ce chiffre d’affaires est le résultat de belles performances de la firme sur les services, les accessoires et même les tablettes, dont le catalogue a été mis à jour au printemps. En termes de chiffre d’affaires, deux gammes de produits résistent à cette embellie : les Mac et les iPhone. Dommage, ces derniers génèrent plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Apple Store

Car, comme prévu, les smartphones font une nouvelle fois grise mise avec un recul de 9 % des revenus générés par les ventes de terminaux (atteignant 33,3 milliards de dollars). Nous en avons désormais l’habitude : Apple ne dévoile plus ses chiffres de vente en volume. Mais IDC, Gartner et Counterpoint s’en chargeront très prochainement, afin de mieux comprendre quels sont les produits qui fonctionnent moins (même si nous avons une petite idée sur la question).

Bénéfice net en recul aussi

Il est évidemment encore trop tôt pour se prononcer sur l’impact des iPhone 11. Cependant, ce dernier trimestre fiscal inclut deux semaines de vente des trois nouveaux terminaux. Et il est possible que l’intérêt porté par les consommateurs pour l’iPhone 11 ait modéré la baisse du chiffre d’affaires des smartphones (laquelle était plus forte les trois trimestres précédents).

Heureusement, cette petite forme en téléphonie n’est pas suffisante pour faire reculer le chiffre d’affaires de la firme, contrairement au début d’année calendaire. Mais elle impacte durement la marge brute et, surtout, le bénéfice net. La première atteint 37,9 % du chiffre d’affaires, loin des 40 % que nous avons pu connaître il y a encore quatre ans. Le second s’établit à 13,7 milliards de dollars, en baisse de 3,10 %.

Moins de ventes en Europe, au Japon et en Chine

Comme pour Huawei, Apple peut compter sur son marché domestique pour le soutenir : les États-Unis (aidés du Canada) sont les seuls marchés en croissance, hormis certaines zones d’Asie. L’Europe, la Chine et le Japon reculent. Côté produits, les iPhone reculent donc de 9 %, les Mac trébuchent de 4,75 %, les iPad progressent de 16,9 %, les accessoires (dont l’Apple Watch) s’envolent de 54,4 % et les services montent de 18 %. Remarquez la hausse des accessoires, confirmant les études affirmant que l’Apple Watch domine le marché des smartwatch.

Pour le quatrième trimestre calendaire, Apple prévoit un chiffre d’affaires compris entre 85,5 et 89,5 milliards de dollars et une marge brute de 38 % en moyenne. Un an auparavant, Apple avait réalisé un chiffre d’affaires de 84,3 milliards de dollars, en baisse de 5 % par rapport à l’année précédente (avec une chute de 15 % des iPhone environ). La fourchette basse de ces prévisions, toujours très conservatrices, est donc plus élevée. Apple devrait donc être en croissance sur la période des fêtes de Noël. Nous saurons alors quel sera l’impact des iPhone dans cette hausse.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.