MediaTek officialise Dimensity 1000, son premier chipset 5G

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
mediatek chipset

MediaTek a annoncé en mai l’arrivée de chipsets compatibles 5G. Le fondeur taïwanais ne précisait pas son nom ni sa configuration exacte. C’est désormais chose faite : voici le Dimensity 1000, un concurrent pour le Snapdragon 855.

Quelques semaines après Samsung et l’Exynos 990, c’est au tour de MediaTek de présenter son nouveau chipset avec modem 5G intégré. La firme taïwanaise avait annoncé son arrivée il y a six mois, en mai 2019. Mais le fondeur n’avait alors ni précisé sa configuration ni son nom. Ce qui laissait supposer que le composant inaugurerait une nouvelle série chez MediaTek. Et c’est effectivement le cas.

Promesse de belles performances

Hier, MediaTek a en effet levé le voile sur le Dimensity 1000, son premier chipset nativement compatible 5G (sans modem externe donc). Comme annoncé préalablement, la configuration de ce processeur octo-core est plutôt haut de gamme avec des cœurs Cortex-A77 et un GPU basé sur le Mali-G77. Les performances du Dimensity 1000 seraient, selon son concepteur, comparables à celle du Snapdragon 855. Son score AnTuTu est de 480000 points, tandis que son score Geekbench est légèrement supérieur à 12000 points dans le test multi-core.

MediaTek Dimensity 1000

Passons en revue sa fiche technique. Gravé en 7 nm, le composant est donc un octo-core. Ses quatre cœurs puissants sont des Cortex-A77 cadencés à 2,6 GHz. Ses quatre cœurs plus économes sont des Cortex-A55 cadencés à 2 GHz. Le GPU est un ARM Mali-G77 MC9. Il intègre également un coprocesseur neural intégrant cinq cœurs.

Jusqu'à 16 Go de RAM et encodage vidéo en 4K

Il prend en charge la mémoire vive au format LPDDR4X jusqu’à 16 en quad-channel (4 Go par canal). Il est compatible avec les écrans jusqu’au QHD+ avec un taux de rafraichissement de 90 Hz. Dommage qu’il ne monte pas à 120 Hz, car cela sera certainement un frein vis-à-vis de certains clients, comme les marques de smartphones de gaming.

Il encode les vidéos en 4K à 60 images par seconde avec un mode HDR « multiframe ». Son processeur d’image compte lui aussi cinq cœurs et prend en charge les capteurs photo d’une résolution maximale de 80 mégapixels en configuration simple (dommage, encore une fois, qu’il ne monte pas jusqu’au 108 mégapixels du Bright HMX de Samsung) et jusqu’à 32+16 mégapixels en configuration double.

Pas de fréquences millimétriques

Côté connectivité, le Dimensity 1000 est évidemment compatible 5G sur les bandes de fréquences inférieures à 6 GHz. Il faudra certainement attendre une seconde génération pour voir apparaître une prise en charge des fréquences millimétriques. La vitesse de téléchargement maximale théorique est de 4,7 Gb/s (la bande passante théorique est de 2,4 Gb/s en upload). Le chipset est évidemment rétrocompatible 4G, 3G, 2G (Edge) et GSM. Il prend en charge les normes WiFi 6 (WiFi ax) et Bluetooth 5.1. Enfin, son capteur GPS intégré est compatible Glonass, Beidou, Galileo, QZSS (réseau japonais) et NaviC (réseau indien). Il est dual-band. Et il supporte le Dual-SIM en 4G et en 5G (avec la variante 4G+5G).

Le Dimensity 1000 arriverait dans des smartphones dès l’année prochaine. Les terminaux arriveraient en occident (notamment aux États-Unis) au second semestre. Les premiers pays servis, notamment la Chine ou l’Inde, devraient en profiter un peu avant.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.