Apple nie avoir fourni au FBI les identifiants personnels UDID des utilisateurs d'iPhone et d'iPad

Par Sofian Nouira

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
apple

C'est par la voix d'une porte-parole qu'Apple a déclaré n'avoir jamais fourni au FBI les numéros d'identifiants personnels UDID des utilisateurs d'iPhone et d'iPad. Ces mêmes numéros avaient été mis en ligne un peu plus tôt dans la semaine par le groupe Anonymous, qui a affirmé les avoir dérobé dans un ordinateur de l'agence de sûreté nationale américaine.

Si vous avez suivi l'actualité cette semaine, vous savez peut-être déjà que le groupe d'hacktivistes Anonymous a mis en ligne 12 millions de numéros UDID (identifiants personnels) d'iPhone et d'iPad qu'il affirme avoir dérobé dans un ordinateur du FBI. L'affaire a évidemment fait grand bruit, non seulement aux États-Unis, mais aussi de ce côté-ci de l'Atlantique. Apple compte en effet des clients dans le monde entier et les numéros UDID publiés ne concernaient pas que des américains, loin s'en faut.

Le FBI n'a pas tardé à répondre, affirmant que les allégations d'Anonymous étaient mensongères et que l'agence n'avait jamais stocké de tels données dans l'un de ses ordinateurs. Parole contre parole donc. Aujourd'hui, c'est au tour d'Apple d'entrer dans la danse. Natalie Kerri, une porte-parole de la firme à la pomme a affirmé que sa société n'avait en aucun cas fourni de telles informations au FBI. Mieux, elle a également précisé que ni cette agence de sûreté nationale, ni aucune autre, ne lui avait demandé ces fameux numéros UDID.

Elle a aussi tenu à préciser qu'Apple était en train de refondre le système de fonctionnement d'identification via les numéros UDID. Ces derniers étaient utilisés par certaines applications qui les envoyaient sur les serveurs d'Apple lorsqu'une identification était nécessaire. Mais le constructeur à la pomme avait déjà commencé à revoir cette pratique en mars dernier, bien avant que n'éclate cette affaire donc. Natalie Kerri a insisté sur le fait qu'avec iOS 6, la transmission d'UDID par des applications sur des serveurs sera strictement interdite, et remplacée par un autre moyen d'identification qui révèlera moins d'informations sur l'utilisateur.

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.