Test du smartphone pliant Oppo Find N2 Flip : il est parfait pour faire de l’ombre aux modèles établis

Par Sylvain PICHOT - 17 février 2023 à 15:35
Avis LesMobiles.com

Le smartphone Oppo Find N2 Flip est le premier modèle du genre à être commercialisé par la société chinoise hors Chine. S’appuyant sur le principe d’un téléphone à clapet, il peut donc être à la fois extrêmement compact, lorsqu’il est fermé ou aussi grand qu’un mobile classique quand son écran interne est totalement déployé. Utilisant une charnière de seconde génération qui se tient à 90 degrés pour regarder des vidéos ou se prendre en selfie, avec une pliure, au centre quasiment invisible et que l’on ne sent pas. Embarquant un chipset MediaTek Dimensity 9000+ avec une batterie de 4300 mAh, il promet d’excellentes performances et une autonomie supérieure à la concurrence. Nous avons pu le tester pendant un petit moment et en voici nos impressions. 

 Oppo Find N2 Flip

Principales caractéristiques techniques : 

  • Écran AMOLED Flexible de 6,8 pouces, 1080x2520 pixels 120 Hz 
  • Écran AMOLED de 3,26 pouces, 382x720 pixels 60 Hz 
  • Chipset MediaTek Dimensity 9000+
  • 8 Go de mémoire vive extensibles
  • 256 Go de stockage interne non extensibles 
  • Triple capteur photo 50+8 mégapixels
  • Capteur frontal 32 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sur le profil
  • Batterie 4300 mAh compatible charge 44 watts 
  • Système d’exploitation : Android 13 avec une surcouche logicielle ColorOS 13
 

 

Design 

Le design du smartphone Oppo Find N2 Flip est particulièrement remarquable. En effet, lorsqu’il est fermé, il est très compact, mesurant 85,5x75,2 mm pour une épaisseur de 16,02 mm. Il tient donc très peu de place en poche ou dans un sac. Il fait 191 grammes sur la balance, soit 9 grammes de moins que le Motorola Razr 2022, 1 de plus que le Huawei P50 Pocket et 4 de plus que le Samsung Galaxy Z Flip4 avec lesquels il arrive directement en concurrence. Le mobile Oppo est aussi large que le modèle Huawei, mais moins que le Motorola et plus que le Samsung.

L’appareil est décliné en mauve ou en noir. Le premier est brillant alors que le deuxième propose un revêtement mat. Il est extrêmement doux et agréable au toucher. Les bords sont parfaitement arrondis avec d’offrir une excellente prise en main. Les profils sont brillants, sur une surface métallique laissant la place parfois à des antennes pour capter au mieux les différents réseaux. La partie avant du mobile propose un écran externe de 3,26 pouces en diagonale, soit la plus grande surface d’affichage pour des appareils à clapet avec, à proximité, le flash LED et les deux capteurs photo. Ceux-ci semblent juste posés sur la surface dans un style très épuré. 
Le dos de la charnière profite d’un effet stylisé brossé avec un très beau rendu qui confère à l’appareil une certaine classe. On peut y voir aussi le logo de la marque.

La partie arrière est totalement plate, arrondie sur les bords tout de même pour offrir une prise en main des plus agréables

Ainsi fermé, notez l’absence d’espace entre les deux volets, à la différence des Motorola Razr 2022 et Samsung Galaxy Z Flip4 où la poussière peut s’accumuler.

Cela est dû à la charnière de deuxième génération qui est ici utilisée. Le Find N2 Flip d’Oppo utilise effectivement une charnière qui replie l’écran en forme de goutte d’eau, au niveau de la pliure. Ce principe permet à la surface d’affichage de ne pas être « pincée ». Oppo dit avoir rendu sa charnière plus légère, plus petite et plus résistante que la précédente mouture. Selon le fabricant, elle serait capable de résister à 400 000 ouvertures et autant de fermetures avant de commencer à montrer des signes de fatigue. La charnière permet de maintenir l’ouverture à 90 degrés (Flexmode) ou à plat, mais il n’est pas possible d’ouvrir l’appareil entre les deux de manière fixe.

Lorsqu’on ouvre le smartphone, on note immédiatement la présence de bords sur tout le pourtour. Ceux-ci ne pas très haut et permettent de ne pas gêner en cas de mouvement de glissement du doigt pour revenir en arrière, par exemple. C’est la même chose pour les autres smartphones pliants à clapet. Le Find N2 Flip propose un profil de 7,45 mm lorsqu’il est ouvert contre 7,62 mm pour le Motorola Razr 2022, 7,2 mm pour le P50 Pocket de Huawei et 6,9 mm pour le Samsung Galaxy Z Flip4. 

Si on fait le tour de l’appareil, on remarque la présence du bouton de mise en veille qui sert aussi de lecteur d’empreinte digitale, comme chez la concurrence, avec, au-dessus, le double bouton pour gérer le volume. Celui-ci, en l’état, est placé un peu haut, ce qui fait qu’on a parfois un peu de mal à l’attraper. C’est la même chose sur les autres mobiles à clapet. Sur le profil supérieur, il y a un microphone alors que sur le profil inférieur, on trouve le connecteur USB-C, un haut-parleur, un microphone et le tiroir à cartes SIM. Celui-ci est protégé contre les infiltrations d’eau et peut supporter deux cartes SIM simultanément, mais pas de carte mémoire pour étendre les capacités de stockage. 
Le son délivré par le mobile est très légèrement déséquilibré, proposant une plus grande puissance sur le côté droit par rapport à la gauche. Le son nous a paru cohérent avec des voix claires et quelques tentatives d’offrir des basses. Le smartphone est compatible Dolby Atmos avec un menu dédié dans les paramètres.

Le Oppo Find N2 Flip est compatible avec les réseaux 5G. Il propose du Wi-Fi 6, comme le P50 Pocket de Huawei (limité à la 4G) alors que les mobiles Samsung et Motorola proposent du Wi-Fi 6E, plus performant. On peut compter sur une compatibilité eSIM, le cas échéant. Le smartphone supporte les technologies NFC et Bluetooth. Il est certifié IPX4. Cela signifie qu’il est uniquement protégé contre les éclaboussures, mais pas contre l’immersion totale sous l’eau ou contre la poussière. 

 

L’écran externe

Il mesure 3,26 pouces en diagonale. Il s’agit du plus grand écran disponible sur les modèles pliants à clapet. Il est installé dans le sens de la hauteur alors que ceux des Samsung et Motorola sont proposés dans le sens de la largeur, celui du Huawei étant rond. L’écran profite d’une dalle AMOLED 48-60 Hz. Il est assez lumineux pour un usage en extérieur, même en plein soleil. Officiellement, Oppo annonce une luminosité maximale de 800 cd/m². Il affiche une définition de 382x720 pixels et propose des widgets : appareil photo, météo, agenda, minuterie, écouteurs sans fil et enregistreur. Le contrôle de la musique est aussi possible. C’est tout pour le moment. Espérons que des développeurs vont s’en emparer pour que nous puissions avoir plus d’interactions avec celui-ci. L’écran peut être réveillé avec une double tape. On le déverrouille en utilisant le lecteur d’empreinte digitale, sur le côté. 

Dans les paramètres de l’appareil, il y a un menu dédié pour l’écran externe. Selon nous, une meilleure traduction pourrait être trouvée, car « Fonctionnalités de l’écran pliable » est trop vague… Dans ce menu, il est possible de choisir entre plusieurs styles d’écran de couverture. Des fonds d’écrans sont ainsi proposés, ainsi que des animations interactives. Dans ce dernier cas, un personnage mine les actions que vous avez pu faire lorsque vous avez ouvert l’appareil (regardé une vidéo, répondre à un message, etc.). Le menu propose également d’organiser les widgets entre eux afin que certains apparaissent avant d’autres et inversement. On peut aussi voir d’en masquer ou d’en afficher plus ou moins. Une page permet encore d’organiser des réponses rapides. Il est possible d’en ajouter, ce qui est une bonne chose parce que c’est le seul moyen de répondre rapidement aux messages de vos correspondants sans avoir à ouvrir le smartphone. En effet, si vous souhaitez écrire votre propre réponse, hormis les réponses rapides, il faut ouvrir le mobile, l’application correspondante et commencer à taper. 

L’écran interne

L’écran interne est donc de type AMOLED flexible mesurant 6,8 pouces, soit une diagonale plus grande que la quasi-totalité des autres smartphones à la forme plus conventionnelle. Il est donc au format 21/9, comme les smartphones de la marque Sony, proposant une définition de 1080x2520 pixels avec une compatibilité HDR10+ et une fréquence de rafraîchissement pouvant varier entre 1 et 120 Hz pour trouver le meilleur équilibre, automatiquement, entre la fluidité des défilements et la consommation d’énergie. Effectivement, il s’agit d’une dalle LTPO. La luminosité offerte par l’écran est suffisante pour un usage en extérieur. Officiellement, Oppo revendique un pic de luminosité de 1600 cd/m², ce qui est beaucoup lorsqu’on sait que l’écran le plus lumineux du marché est celui du Samsung Galaxy S23 Ultra pouvant atteindre 1750 cd/m².

Au milieu, la pliure ne se voit pratiquement pas, en tout cas, nettement moins que sur le mobile Samsung ou le Motorola, par exemple. Au toucher, on ne la sent pas non plus, ce qui est agréable au quotidien lorsqu’on fait défiler les pages de sites ou de murs de réseaux sociaux, par exemple. Il y a un poinçon tout en haut, relativement discret qui permet d’abriter le capteur à selfie qui embarque 32 mégapixels, utilisant le même capteur Sony IMX709 RGBW installé à l’avant du Oppo Find X5 Pro

Bien entendu, on peut compter sur la présence d’un capteur qui permet d’adapter automatiquement la luminosité de l’écran. Plusieurs modes d’images sont proposés : Vive, Naturel et Mode Pro (Cinématique ou Éclatant). Il est également possible de jouer sur la température des couleurs pour obtenir une teinte plus ou moins chaude. Un mode d’affichage des tonalités nature est disponible pour augmenter la température automatiquement en fonction des conditions d’éclairage ambiant. Il y a le moteur d’optimisation O1 Ultra Vision pour la netteté de l’image et les couleurs des vidéos. On peut choisir le mode de fréquence élevée (avec une gestion dynamique, selon les applications en cours d’utilisation) ou sur 60 Hz, pour privilégier l’autonomie au détriment de la fluidité de l’interface. 
Globalement, l’écran interne du Find N2 Flip donne pleinement satisfaction et nous n’avons absolument pas eu à nous plaindre pendant notre phase de test, la surface se montrant intéressante en ce qui concerne son ratio, mais également sa réactivité. 

 

 

Android 13 à l’intérieur aidé par ColorOS 13

Le smartphone est animé par Android 13 avec une surcouche logicielle ColorOS 13. Le système occupe un peu plus de 17 Go sur les 256 Go officiellement disponibles. Les mises à jour du Google Play et de sécurité dataient du 1er et du 5 janvier 2023 pour un test réalisé courant février, ce qui est plutôt bien suivi. En outre, Oppo promet 4 ans de mises à jour du système et 5 ans pour les mises à jour de sécurité permettant ainsi d’avoir un suivi sur le moyen terme pour continuer à utiliser l’appareil dans des conditions optimales. La surcouche logicielle est très agréable au quotidien, identique à celle que l’on trouve sur les autres mobiles de la marque. Les options de personnalisation sont nombreuses. Les fonctions de sécurité sont pertinentes .Le gestionnaire multitâches permet de passer d’une application à une autre ou éventuellement de scinder l’écran en deux pour en afficher deux simultanément ou de l’afficher en mode fenêtré.

Parmi les fonctions spéciales de la surcouche, l’écran scindé est donc possible ainsi que l’affichage des applications sous la forme de fenêtres flottantes par-dessus toutes les applications. Il est également possible d’afficher la barre latérale donnant accès à plusieurs applications ou fonctions de l’appareil. Un espace pour les enfants est aussi activable, ce qui permet de laisser le mobile entre les mains des plus jeunes sans craindre pour ses données. Un mode Jeu est aussi proposé pour limiter les distractions pendant les parties et optimiser les performances de l’appareil. On peut aussi jouer sur la sensibilité de l’écran afin d’obtenir la meilleure réponse tactile possible.
En outre, on peut également compter sur la présence des fonctions de sécurité et d’urgence, permettant d’avertir automatiquement certains contacts en cas de problème.

Dimensity 9000+, un chipset peu répandu à bord

Pour faire fonctionner tous les composants et gérer l’interface, Oppo a fait confiance à MediaTek avec son chipset Dimensity 9000+. Il est associé à 8 Go de mémoire vive au format LPDDR5 avec la possibilité d’ajouter jusqu’à 8 Go supplémentaires puisés dans la mémoire de stockage pour charger plus rapidement des applications. Rappelons que la capacité de stockage est de 256 Go au format UFS 3.1, sans possibilité d’insérer une carte mémoire. Concernant les formats des mémoires, il y a plus rapide sur le marché notamment en LPDDR5X et UFS 4.0 sur les tout derniers modèles, les plus haut de gamme. La puce MediaTek est aussi installée au cœur de l’Asus ROG Phone 6D et dans la version chinoise du Xiaomi 12 Pro, la version européenne profitant d’un chipset Qualcomm Snapdragon 8 Gen 1. 
À l’usage, nous avons été assez satisfaits du processeur intégré dans le Find N2 Flip, car celui-ci s’est montré particulièrement réactif lors de nos tests. Le passage d’une application à une autre est très rapide et les animations sont jouées avec une fluidité appréciable. Il n’y a pas de temps d’attente pour lancer les applications et nous avons pu jouer à plusieurs jeux avec de nombreux détails. Aucun ralentissement ni mésaventure n’ont été constatés lors de nos essais. 

Afin de comparer les performances brutes, nous l’avons soumis à plusieurs outils de mesure et dont voici les principaux résultats. On constate que ce n’est pas le chipset le plus rapide du marché. En effet, il fait presque jeu égal avec le Soc Snapdragon 8+ Gen 1 de la fin de l’année dernière. Il propose un léger plus pour les jeux (partie graphique), est équivalent pour la partie purement calcul, mais se révèle un peu moins efficient que le processeur de Qualcomm. Le test de l’application CPU Throttling permet de mettre en évidence des débuts difficiles pour le chipset pendant les 10 à 15 premières minutes (selon les tests) avant de rester au-dessus des 80% de sa puissance maximale jusqu’à la fin. 

 

Un smartphone fait pour le multimédia ?

Pour le multimédia, on apprécie de pouvoir lire les contenus vidéo depuis les plateformes de streaming avec une qualité Full HD. Pour les photos, il y a un capteur à selfie au niveau de l’écran interne, un Sony IMX709 RGBW de 32 mégapixels, comme sur le Oppo Find X5 Pro. Il y a aussi un capteur Sony IMX890 de 50 mégapixels que l’on trouve aussi au dos du OnePlus 11. Pour les prises de vue en mode ultra grand-angle, c’est un capteur de 8 mégapixels qui est utilisé. 

La marque promet de pouvoir réaliser des photos en selfie avec une excellente qualité s’appuyant sur les deux capteurs externes en positionnant le mobile ouvert à 90 degrés, l’écran externe pouvant ainsi servir de fenêtre de cadrage. C’est l’un des avantages de ce format pliant. L’autre réside dans le fait de pouvoir maintenir l’écran ainsi ouvert pour regarder une vidéo. Le problème est que l’affichage est sporadique en fonction des applications. Avec YouTube, la vidéo s’affiche automatiquement sur le volet supérieur, mais cela ne fonctionne pas avec des applications de streaming comme Netflix ou MyCanal, par exemple. Toutefois, il y a une petite astuce qui permet d’afficher l’image sur la partie supérieure : mettre l’application de streaming en mode fenêtré et faire glisser la fenêtre sur la zone de l’écran qui est à 90 degrés. La fenêtre occupe alors presque toute la largeur de l’écran, ce qui est quasiment équivalent à l’affichage proposé par YouTube. 
Pour en revenir aux photos et aux vidéos, le Flex Mode prend tout son sens avec, lorsque l’écran est plié à 90 degrés, la zone de cadrage en haut et les commandes sur la partie inférieure de l’affichage (ou inversement). Une petite icône est présente tout en haut, à gauche, permettant d’activer l’écran externe. Les modes 0,6x, 1x et 2x sont immédiatement disponibles. Plusieurs modes de prise de vue sont aussi proposés : Nuit, Vidéo, Photo, Portrait et Plus. Ce dernier menu permet d’accéder aux autres modes : Pro, Pano(ramique), Film, Ralenti, Time-lapse, Sticker, Scanner de texte et Xpan. Seul ce dernier mode ne peut pas être ajouté aux autres sur l’interface principale de l’application. Celle-ci est d’ailleurs aux couleurs du partenaire, Hasselblad, donc orange. Ce dernier a travaillé sur les algorithmes de fidélité des couleurs et propose plusieurs filtres exclusifs comme sur les autres mobiles de la marque, mais aussi OnePlus (dont le OnePlus 11, dernier en date) auquel est associé Hasselblad. Notez que l’on peut aussi compter sur l’optimisation des clichés grâce à la puce Marisilicon X inauguré avec la série Find X5 de l’année dernière. Ce Soc agit sur le bruit vidéo lors de la captation en intérieur ainsi que sur la gestion du HDR Ultra HD. 

Les photos que nous avons pu réaliser avec le Find N2 Flip nous ont pleinement satisfaits. En effet, on profite d’une excellente colorimétrie qui s’avère fidèle à la réalité. On apprécie également la large plage dynamique des photos ainsi que la bonne gestion des conditions de contre-jour. Les résultats sont, en comparaison avec ceux produits par le OnePlus 11, légèrement plus délavés avec des couleurs légèrement moins vives. En intérieur, les résultats sont également bons avec un bruit numérique particulièrement limité et des images qui ne sont pas trop lissées pour garder des détails. La colorimétrie est également bien gérée, dans ce cas. Les prises de vue en mode ultra grand-angle ne sont pas aussi détaillées que certains modèles haut de gamme, mais on peut largement s’en satisfaire. La fidélité des couleurs est moins bonne qu'avec le capteur principal. Les selfies pris avec les capteurs principaux sont très réussis. Dépourvu d'un téléobjectif, l'appareil doit utiliser le numérique pour zoomer. Cela donne des résultats difficilement exploitables car manquant de détails et de contraste. En outre, la stabilisation (ici uniquement numérique) n'est pas très bonne, signifiant qu'il faut bien tenir l'appareil en cas de zoom au maximum. Le OnePlus 11 est beaucoup plus stable dans cet exercice.
Notez que le smartphone est capable de filmer avec une définition Ultra HD à 30 images par seconde.  

La plus grosse batterie pour un smartphone à clapet

Le Find N2 Flip est équipé d’une batterie ayant une capacité de 4300 mAh répartie en deux unités. C’est 300 mAh de plus que le Huawei P50 Pocket, 600 mAh de plus que le Samsung Galaxy Z Flip4 et 800 mAh de plus que la capacité de la batterie intégrée dans le Motorola Razr 2022. Le téléphone a permis de tenir pendant un peu plus d'une journée avec un usage relativement intensif, ce qui est une bonne chose. Il faut voir si cela se confirme dans la durée. 
La batterie de l’appareil peut supporter une charge à 44 watts maximum contre 40 watts pour le mobile Huawei, 30 watts sur le Motorola et seulement 25 watts sur le Galaxy Z Flip4. Le mobile Oppo est donc le plus rapide à se recharger. Avec le bloc d’alimentation de 67 watts fourni dans la boîte, nous avons pu passer de 3% à 37% en 15 minutes. Dommage, le Find N2 Flip ne peut pas se recharger sans fil. Par contre, il propose la charge inversée filaire, si nécessaire. 

Le contenu de la boîte

Le smartphone Oppo Find N2 Flip est livré avec un bloc d’alimentation (67 watts), un câble USB-A vers USB-C, un outil d’extraction pour le tiroir à cartes SIM et une coque de protection transparente en deux parties. 

Notre avis

De notre point de vue, le smartphone pliant Oppo Find N2 Flip est une réussite. En effet, grâce à son grand écran externe, il offre un moyen d'interaction qui est pour le moment relativement limité mais qui, espérons-le, s'étoffera avec des développements à venir. L'écran interne est excellent manquant extrêmement peu le pli, agréable au toucher, avec une bonne réactivité et une gestion de la fréquence de rafraîchissement pertinente. On apprécie également la charnière qui ne laisse aucun espace entre les deux volets, lorsqu'il est fermé. La surcouche logicielle est un modèle du genre avec de nombreuses options de personnalisation et des fonctions intéressantes. Les performances ne sont pas les meilleures du plateau mais répondent à nos attentes vu le positionnement de l'appareil sur le marché. En outre, nous avons apprécié les photos produites par le Find N2 Flip avec une très bonne colorimétrie, un bon piqué et un certain dynamisme même s'il y a mieux, surtout si vous aimez zoomer. L'autonomie est juste satisfaisante mais (un peu) supérieure à la concurrence d'autant que le mobile est le plus rapide à se recharger dans sa catégorie même s'il n’atteins pas les vitesses des plus véloces au format conventionnel. Alors oui, on peut lui reprocher sa certification seulement IPX4 et l'absence d'une charge sans fil mais pour le reste, il s'agit d'un vrai bon choix

 

 

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Sur le même sujet
image Oppo Find N2 Flip
image promotion oppo reno 8
Les guides et comparatifs
image Xiaomi 14 Ultra vs Samsung Galaxy S24 Ultra
image Honor Magic6 Pro