Test du smartphone Samsung Galaxy S24 Ultra : puissant, écran immersif et rempli d’intelligence

Par Sylvain PICHOT - 21 février 2024 à 16:30
Avis LesMobiles.com

Annoncé officiellement courant janvier avec les Galaxy S24 et Galaxy 24+, le nouveau smartphone Samsung Galaxy S24 Ultra représente le modèle le plus haut de gamme de la marque sud-coréenne. Il vient succéder au Galaxy S23 Ultra avec des composants plus puissants, un écran plus lumineux et une partie logicielle boostée par l’intelligence artificielle. Nous avons pu le tester pendant un moment et en voici nos impressions.

 Samsung Galaxy S24 Ultra

Fiche technique : 

  • Écran AMOLED de 6,8 pouces, 1440x3120 pixels 1-120 Hz 
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3
  • 12 Go de mémoire vive extensibles
  • 256, 512 Go ou 1 To de stockage interne non extensibles 
  • Quadruple capteur photo 200+50+12+10 mégapixels
  • Capteur frontal 12 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sous l’écran
  • Batterie 5000 mAh compatible charge 45 watts, charge sans fil et inversée
  • Système d’exploitation : Android 14 avec une surcouche logicielle One UI 6.1

Design

Le smartphone Samsung Galaxy S24 Ultra ne révolutionne pas les lignes de la gamme Ultra de Samsung. En effet, il utilise les mêmes formes que son prédécesseur. Son design est toujours aussi sobre et minimaliste. Son dos est totalement plat. C’est aussi le cas des tranches supérieures et inférieures. Ses profils sont très légèrement arrondis afin d’offrir une parfaite prise en main. Il vient concurrencer l’iPhone 15 Pro Max, le Google Pixel 8 Pro, le ROG Phone 8 d’Asus, par exemple. 

Au dos, dans le coin supérieur gauche, il y a trois principaux cercles pour intégrer les capteurs photo qui sont alignés verticalement. La symétrie est parfaite. Les objectifs dépassent légèrement par rapport au reste de la coque arrière alors que le flash, quant à lui, est intégré exactement sur le même plan que celle-ci. Il est encadré par deux capteurs dont le diamètre est légèrement inférieur aux autres. Le design est, une nouvelle fois, extrêmement épuré au risque que la poussière puisse s’accumuler légèrement entre les objectifs. 

Par rapport à son prédécesseur, le Galaxy S24 Ultra a des dimensions extrêmement similaires. En effet, l’ancien modèle a une hauteur de 163,4 mm contre 162,3 mm pour le nouveau téléphone. Ce dernier fait 79 mm de large contre 78,1 mm précédemment. Le Galaxy S24 Ultra est très légèrement moins épais avec une réduction de 0,3 mm par rapport au Galaxy S23 Ultra. Il gagne 1 gramme. À ce jour, c’est donc le mobile le plus lourd (hors pliants) avec 232 grammes contre 221 grammes pour l’iPhone 15 Pro Max, 213 grammes pour le Pixel 8 Pro de Google, 225 grammes pour le ROG Phone 8 et 229 grammes pour le Red Magic 9 Pro, un autre potentiel concurrent sur le plan des performances.
De manière très classique, le bouton de mise en veille est situé sur le profil droit juste en dessous du double bouton qui permet de gérer le volume. Sur le profil supérieur, il y a deux microphones. La tranche inférieure accueille le tiroir à cartes SIM, un troisième microphone, un haut-parleur et le connecteur USB-C. Il est toujours impossible d’insérer une carte mémoire afin d’étendre la capacité de stockage. C’est aussi là qu’on trouve l’emplacement pour ranger le stylet S Pen. Ce dernier est très facilement extractible. Il suffit d’appuyer dessus pour qu’une petite partie sorte et il ne reste qu’à le saisir. Comme sur le précédent modèle, dès l’extraction, l’application de prise de notes se lance sur l’écran. Notez que le stylet peut également servir à déclencher l'appareil photo à distance ou à faire défiler les fiches d'un diaporama, par exemple. 

Le Galaxy S24 Ultra profite d’un châssis en titane, comme l’iPhone 15 Pro et l’iPhone 15 Pro Max tandis que l’iPhone 15 a une coque en aluminium, comme les autres Galaxy S24. 
À l’image des autres mobiles haut de gamme, le Galaxy S24 Ultra conserve sa certification d’étanchéité IP68 pouvant ainsi résister à l’eau douce ainsi qu’à la poussière. L’appareil propose un son stéréo qui est très cohérent et équilibré pour un téléphone. Il est empreint d’une certaine chaleur et d’un niveau de basses satisfaisant. C’est une très bonne chose. Il peut suffire largement pour regarder une vidéo, voire une série dans des conditions tout à fait acceptables. Officiellement, le téléphone est compatible Dolby Atmos (aussi valable pour les jeux), ce qui est toujours un petit peu ridicule pour ce type d’appareil étant donné qu’on ne peut pas obtenir des effets de spatialisations réellement très satisfaisants avec les bandes-son correspondantes. Dans les paramètres, on peut changer le rendu audio en choisissant des réglages prédéfinis entre les modes Normal, Pop, Classique, Jazz, Rock et Personnalisé. 

Pour la connectivité, le Galaxy S24 Ultra propose une configuration parfaite avec du Wi-Fi 6E (compatible Wi-Fi 7), de la 5G et la technologie sans contact NFC. Il est aussi compatible Bluetooth 5.3. Comme les autres Galaxy S24 ou même Galaxy S23 FE, il ne dispose pas de port audio Jack pour brancher un casque. Notez la compatibilité avec la technologie eSIM
Le lecteur d’empreinte digitale est installé sous l’écran. La zone de détection est située à 3,5 cm à partir du bord, ce qui est une position que nous jugeons comme idéale n’obligeant pas à une gymnastique spécifique du pouce pour qu’il se pose naturellement dessus. Le lecteur s’est avéré parfait lors de nos tests, barrant la route à d’autres doigts que celui de notre testeur et déverrouillant assez rapidement l’appareil pour que l’opération soit très satisfaisante. 

Un écran extrêmement lumineux, le meilleur de sa génération

Outre le fait qu’on puisse l’utiliser avec le stylet S Pen, l’écran du Galaxy S24 Ultra est particulièrement remarquable. Plus encore que le précédent. En effet, Samsung a toujours accordé un soin tout particulier aux écrans et plus spécifiquement pour ses séries Ultra. Le Galaxy S24 Ultra profite donc des dernières avancées technologiques de la marque et notamment du fabricant de dalles Samsung Display. Comptez sur une surface de 6,8 pouces, comme son prédécesseur avec une dalle plate. À titre de comparaison, l’écran des iPhone 15 Pro Max et Pixel 8 Pro font 6,7 pouces tandis que celui du ROG Phone 8 fait 6,78 pouces et qu’il faut compter sur une diagonale de 6,8 pouces pour le Red Magic 9 Pro. Disons-le tout de suite, ce dernier est le seul à proposer une caméra frontale sous l’écran, ce qui permet d’avoir une image totalement sans gêne et donc plus immersive que tous les autres. Malgré une intégration de cette technologie au sein du Galaxy Z Fold4 puis du Galaxy Z Fold5, Samsung n’a pas encore cru bon de l’installer sur son flagship.

Il s’agit d’une dalle AMOLED parfaitement intégrée en façade. Il bénéficie de bords extrêmement fins, plus que son prédécesseur, aussi bien sur les côtés, qu’en haut et en bas. Les bords sont très légèrement moins épais que sur l’écran des iPhone 15, par exemple. On peut compter sur une définition de 1440x3120 pixels. Concernant la fréquence de rafraîchissement, le mobile est capable de la faire varier entre 1 et 120 Hz. Par rapport à son prédécesseur, l’écran du Galaxy S24 Ultra est nettement plus lumineux pouvant monter jusqu’à 2600 cd/m² contre 1750 cd/m² auparavant. À titre de comparaison, l’écran de l’iPhone 15 Pro Max propose un pic de luminosité de 2000 cd/m², ce qui est loin d’être ridicule. Tous peuvent être parfaitement utilisés en extérieur, même en plein soleil. Outre la luminosité, ce qui est autrement plus remarquable, c’est le traitement antireflet apporté sur la dalle. En effet, le S24 Ultra est beaucoup moins sujet au reflet que tout autre smartphone que nous avons pu voir ou tester. Alors bien entendu, si vous pointez une source de lumière directement dessus, il la reflète, mais moins que les autres écrans et il est extrêmement efficace avec les sources indirectes. 
Bien évidemment, le Galaxy S24 Ultra embarque un capteur qui mesure la luminosité ambiante pour ajuster automatiquement la luminosité de l’écran. Comme sur le Pixel 8 Pro ou le Honor Magic6 Pro, on trouve une option qui permet d’adapter le ton de couleurs aux conditions d’éclairage, jouant sur la balance des blancs. Il est possible de choisir entre le mode d’affichage Vif ou Naturel. Notez également la possibilité de jouer sur la température des couleurs pour obtenir une teinte plus froide ou plus chaude. Concernant la fréquence de rafraîchissement, on peut activer le mode Adaptative pour que le mobile ajuste automatiquement la meilleure fréquence ou de bloquer celle-ci à 60 Hz, dans un souci d’économie d’énergie au détriment de la fluidité des défilements. 

L’écran supporte le format vidéo HDR10+, contrairement au Dolby Vision toujours absent sur les appareils Samsung (TV, tablettes et smartphones). 
La surface d’affichage du Galaxy S24 Ultra est extrêmement agréable au quotidien. L’écran répond parfaitement à toutes les sollicitations (si besoin, on peut augmenter la sensibilité de l’écran). Il est véritablement idéal pour profiter des contenus multimédias qu’il s’agisse de photos ou de vidéos. La lisibilité est excellente. Récemment, l’écran du Galaxy S24 Ultra a été classé meilleure surface d’affichage au monde par le laboratoire indépendant DxOMark, détrônant le Google Pixel 8 Pro. L’écran est protégé avec la technologie Corning Gorilla Glass Armor, soit le plus haut niveau de protection à ce jour. Cela lui permet d’être résistant notamment contre les rayures et les chutes. 

Android 14 avec une surcouche One UI et boosté à l’intelligence artificielle

Exactement comme le Galaxy S24 et le Galaxy S24+, le Galaxy S24 Ultra est livré avec Android 14 et profite d’une surcouche logicielle One UI ici testée en version 6.1. Comme les autres mobiles de cette série, il bénéficie d’un suivi de 7 ans de mises à jour Android et de sécurité, garanti par la marque, à l’instar des mobiles Google Pixel 8 et Pixel 8 Pro. Cela permet de mettre à jour le téléphone avec les dernières fonctionnalités, mais aussi de s’assurer que la sécurité sera assurée. 
Plus généralement, si vous êtes un habitué des mobiles de la marque sud-coréenne, vous ne serez absolument pas dépaysés concernant l’interface. En effet, celle-ci est hautement personnalisable. On peut naviguer dans les menus avec les gestes. Une barre latérale est disponible en cas de besoin, un gestionnaire d’applications qui permet de passer de l’une à l’autre très rapidement ou d’en lancer certaines parmi les plus récemment utilisées. En outre, un lien avec un ordinateur sous Windows est très facile à mettre en place, afin d’échanger des fichiers, voire d’afficher le contenu de l’écran du mobile sur le moniteur du PC. L’option Mode maintenance permet de bloquer l’accès aux données de l’appareil pendant la réparation de l’appareil. On peut également compter sur la présence de l’outil de diagnostic afin d’évaluer certaines fonctionnalités et composants de l’appareil (NFC, carte SIM, temps de démarrage, logiciels officiels, réseau mobile, capteurs, reconnaissance de proximité, écran tactile, boutons, lampe torche, haut-parleur, vibration, appareil photo, microphone, etc.) 

Exactement comme sur le Galaxy S24, il y a plusieurs applications qui sont préinstallées, dont celles de Microsoft (365, OneDrive, LinkedIn et Outlook) et celles de Google. Facebook et Spotify font aussi partie des applications que l’on trouve immédiatement lors de la première utilisation du smartphone. 
Bien entendu, Samsung propose aussi ses propres applications dont SmartThings, Samsung Health, Samsung Pay, AR Zone, AR Doodle, AR Emoji, Samsung TV Plus, entre autres. 
Les paramètres sont très nombreux pour organiser et gérer le mobile. Ils sont bien organisés et un moteur de recherche permet de trouver l’option désirée. 
Sur notre modèle de test, la mise à jour Google Play datait du 1er juillet 2023 alors que celle de la sécurité datait du 1er janvier, ce qui est très récent pour des tests réalisés courant janvier. La quantité de mémoire interne utilisée par le système et la surcouche est d’un peu plus de 32 Go, ce qui est presque « raisonnable ». 

Les fonctionnalités Galaxy AI

Avec cette série, Samsung inaugure une palette de fonctionnalités aidées par l’intelligence artificielle, Galaxy AI. Notez que celles-ci sont disponibles sur les Galaxy S24, Galaxy S24 Plus, Galaxy S24 Ultra et seront également proposées, via une mise à jour sur les Galaxy S23, Galaxy S23 Plus, Galaxy S23 Ultra, Galaxy S23 FE, Galaxy Z Fold5 et Galaxy Z Flip5. On peut les activer ou les désactiver depuis le menu Intelligence avancée disponible dans la rubrique Fonctions avancées des paramètres. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces fonctionnalités, nous vous invitons à lire notre chapitre complet et très détaillé qui explique chacune d’entre elles dans notre test du Galaxy S24

Un chipset Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3 à bord

Contrairement aux Galaxy S24 et S24+ européens qui disposent d’une puce Samsung Exynos 2400, le Galaxy S24 Ultra est animé par le processeur Snapdragon 8 Gen 3 de Qualcomm. Ce dernier donne pleinement satisfaction et permet au téléphone d’offrir une expérience extrêmement fluide, et ce, en toutes circonstances. Il est ici associé à 12 Go de mémoire vive, avec la possibilité d’en ajouter, 2, 4, 6 ou 8 Go de manière virtuelle. Le Galaxy S24 Ultra est proposé avec un minimum de 256 Go. D’autres configurations sont disponibles avec 512 Go ou 1 To d’espace de stockage. Toutes sont dotées du format de fichiers le plus rapide à ce jour, UFS 4.0
Comme évoqué un peu plus haut, le mobile s’est avéré d’une extrême vélocité. Les applications se lancent avec une rapidité incroyable et on peut passer de l’une à l’autre en un rien de temps. Aucune application ne lui résiste. En plus, la jouabilité est vraiment excellente et on peut profiter d’un maximum de détails pour tous les jeux avec une très grande fluidité
Afin de comparer les performances brutes du mobile avec les autres, nous l’avons soumis à plusieurs tests dont voici les principaux résultats. Le test sur la longueur montre que le chipset propose une puissance assez variable entre 80 et 90%, ce qui est tout à fait satisfaisant. Notez qu’il ne chauffe pas tellement au cours des tests de stress, ce qui est toujours une bonne chose. Le mobile reste plutôt tempéré. 

Que vaut-il en multimédia ?

Le Galaxy S24 Ultra est parfaitement capable de lire les contenus des plateformes de streaming avec une définition Full HD étant donné qu’il supporte le protocole Widevine L1. Il est compatible avec les codecs VP9, AVC-High, HEVC et AV1. Pour le HDR, rappelons qu’il supporte le format HDR10+, mais pas le Dolby Vision. 
Pour les photos, le Samsung Galaxy S24 Ultra bénéficie d’une configuration plus avancée que les Galaxy S24 et s24+. En effet, il profite d’un capteur photo principal de 200 mégapixels avec stabilisation optique, comme son prédécesseur. Il embarque également le même capteur ultra grand-angle de 12 mégapixels que les Galaxy S24 et Galaxy S24+. On retrouve aussi le téléobjectif de 10 mégapixels capable d’offrir un zoom optique 3x. Il ajoute un autre téléobjectif de 50 mégapixels, cette fois pour un zoom optique 5x. Les deux téléobjectifs sont stabilisés optiquement. Très pratique : à partir du zoom 20x (en numérique), un petit cadre s’affiche automatiquement en haut à droite de l’interface permettant de savoir où l’on se trouve dans la scène. 
À l’avant, il y a un capteur de 12 mégapixels comme les Galaxy S24, S24+. 

L’interface de l’application est très identique aux autres mobiles Samsung avec plusieurs options disponibles tout en haut de l’écran, la zone de cadrage, les niveaux de zooms (0,6x, 1x, 3x, 5x et 10x) immédiatement accessibles puis les modes de prises de vue (Portrait, Photo, Vidéo et Plus). Le menu Plus permet d’accéder à d’autres modes : Expert RAW, Pro, Vidéo Pro, Nuit, Nourriture, Panorama, Ralenti, Hyperlapse, Vidéo portrait, Double enregistrement et Single Take. Il est possible de personnaliser l’interface avec des modes préférés disponibles dans le menu Plus. 

Par défaut, les photos sont prises avec une définition de 12 mégapixels, mais on peut rapidement passer à 50 mégapixels ou 200 mégapixels, en utilisant l’option présente sur le bandeau supérieur de l’interface. Les photos réalisées avec le téléphone sont d’une qualité assez exceptionnelle. Les images sont empreintes d’une luminosité très vive et très agréable. La netteté est bel et bien au rendez-vous, quelles que soient les conditions des prises de vue. L’exposition est très précise, et ce, même avec une faible luminosité. Nous avons apprécié la colorimétrie proposée ainsi que le rendu général des couleurs même si celle-ci peut paraître un peu trop flatteuse par rapport à la concurrence. On a droit à une excellente profondeur de champ sur les images de paysage. En outre, nous avons trouvé que la plage dynamique est très large avec des contre-jours qui sont très bien gérés. 

Les photos prises avec le zoom sont vraiment très intéressantes. En effet, avec l’un ou l’autre des téléobjectifs, le niveau de détails est excellent. Certains pourront dire qu’il y a trop de piqué notamment si on compare aux résultats obtenus avec le haut de gamme de Google. Le contraste est très bon et on apprécie la netteté qui est très satisfaisante. Les images sont particulièrement lumineuses et la colorimétrie légèrement poussée, plus qu’avec le Google Pixel 8 Pro. L’intelligence artificielle aide à l’optimisation et les résultats sont tout à fait convaincants. Notez que les réglages par défaut sont poussés à fond et il est possible de les limiter. Le lissage généré par le traitement d’image reste modéré et cohérent.   

Une bonne autonomie et une charge sans fil

Comme son prédécesseur, le Galaxy S24 Ultra est équipé d’une batterie ayant une capacité de 5000 mAh. C’est plus que celle de l’iPhone 15 Pro Max (4422 mAh), mais légèrement moins que le Pixel 8 Pro qui profite d’une capacité de 5050 mAh. C’est nettement inférieur à la capacité de la batterie du ROG Phone 8 qui fait 5500 mAh alors que toutes sont battues par les 6000 mAh de la batterie du Red Magic 9 Pro. Toutefois l’autonomie d’un smartphone ne se résume pas uniquement à la capacité de sa batterie. Le chipset, l’écran ont aussi leur part de responsabilité, si bien entendu, on s’en tient au même protocole d’utilisation pour les tester. Par rapport au précédent modèle, nous avons remarqué une légère amélioration de l’autonomie, notamment grâce à la meilleure efficience du chipset du Galaxy S24 Ultra. Vous pouvez compter sur lui pendant une grosse journée et demie. On peut même tenir un peu plus longtemps si on prend soin de gérer les paramètres d’affichage (fréquence et définition). Attention, on rappelle aussi, comme sur le Galaxy S24 que les fonctions d’intelligence artificielle sont assez gourmandes en ressource
Comme sur son prédécesseur, la vitesse de recharge n’est pas exceptionnelle avec une prise en charge de 45 watts maximum là où tous les autres modèles haut de gamme des autres marques (sauf Apple) proposent un minimum de 67 watts... Ici, comptez sur un gain d’environ 30% après 15 minutes de charge. On apprécie la possibilité d’une charge sans fil (10 watts), compatible Qi 1.0 et d’une charge inversée, le cas échéant. Rappelons que Samsung ne livre pas de bloc d’alimentation dans la boite. 

Le contenu de la boîte

Le smartphone Samsung Galaxy S24 Ultra est livré avec un câble USB-C vers USB-C et un outil d’extraction pour le tiroir à cartes SIM.

Notre avis

Au même titre que le Galaxy S24, le Galaxy S24 Ultra donne pleinement satisfaction. Il s’agit de l’un des tout meilleurs smartphones de cette génération. Il propose un design tout aussi minimaliste qu’agréable en offrant une surface d’affichage d’exception. On apprécie aussi l’usage du stylet qui est un plus. Les performances sont réellement au rendez-vous pour les applications au quotidien, mais également pour passer son temps à jouer. Les photos sont magnifiques et nous avons aimé jouer avec son zoom dont les résultats sont optimisés avec grande justesse. Le système est un régal avec un haut niveau de personnalisation et nous avons beaucoup apprécié les fonctionnalités d’aide à la traduction, au résumé et les possibilités d’édition des photos, comme sur le Galaxy S24, mais avec un écran encore plus grand, c’est d’autant plus un vrai plaisir. Les 7 ans de mises à jour sont un plus. Le Galaxy S24 Ultra est une vraie réussite, quel que soit le domaine exploité


 

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Sur le même sujet
image Le Samsung Galaxy A14 5G sur Rakuten
image Le Samsung Galaxy S24
image Samsung Galaxy S24 Ultra
Les guides et comparatifs
image Xiaomi Redmi Note 13 Pro
image Google Pixel 8 Pro