Sony Xperia 10 IV

Test du smartphone Sony Xperia 10 IV : un mobile léger qui se défend très bien sur la partie multimédia

Par Sylvain PICHOT - 09 novembre 2022 à 16:45
Avis LesMobiles.com

Le smartphone Sony Xperia 10 IV représente l’entrée de gamme chez le fabricant nippon. Il propose un design dans la droite lignée des autres modèles de la marque avec un format tout en hauteur pour respecter le ratio 21/9 de l’écran et une coque colorée qui cache des composants intéressants à l’image d’une grosse batterie, d’un processeur Qualcomm Snapdragon 695, de trois capteurs photos et d’un écran AMOLED de 6 pouces dans un format relativement compact. Nous avons pu l’essayer pendant un petit moment et en voici nos impressions. 

Principales caractéristiques techniques : 

  • Écran AMOLED de 6 pouces, 1080x2520 pixels 120 Hz 
  • Chipset Qualcomm Snapdragon 695
  • 6 Go de mémoire vive non extensibles
  • 128 Go de stockage interne extensibles 
  • Triple capteur photo 12+8+8 mégapixels
  • Capteur frontal 8 mégapixels 
  • Lecteur d’empreinte digitale sur le profil
  • Batterie 5000 mAh
  • Système d’exploitation : Android 12 avec une surcouche logicielle Xperia UI
 

Design

Le design du smartphone Sony Xperia 10 IV ne change pas beaucoup par rapport au précédent modèle. En effet, on a droit à un format plutôt élancé, tout en hauteur, afin de respecter le ratio de l’écran qui est toujours de 21/9, comme au cinéma. Cette série d’entrée de gamme propose toutefois un principe intéressant de colorisation d’une partie de sa coque. En effet, les profils ainsi que le dos bénéficient d’un revêtement de couleur. Il est proposé en vert, violet (lavande), blanc ou noir. C’est le premier que nous avons pu tester. Le dos totalement plat ne laisse que très peu de traces de doigt. Il est sobre et d’un très bel effet.

Dans le coin supérieur à gauche, il y a le bloc d’optiques qui est plutôt discret même s’il est sur un fond noir tranchant avec le reste de la couleur du dos (sauf pour le modèle noir). Les trois capteurs sont alignés verticalement tandis que le flash LED est déporté, juste au-dessus du bloc. Ce dernier ne dépasse presque pas par rapport à l’arrière de l’appareil, moins de 0,5 mm. Posé à plat sur un bureau, il n’est pas bancal. Toujours au dos, on remarque le logo NFC, Sony étant encore l’une des rares marques à faire mention de la présence de cette technologie et surtout d’indiquer où coller son téléphone sur les terminaux de paiement par exemple.

Les profils du téléphone sont plutôt plats, mais proposent tout de même des angles légèrement arrondis afin d’assurer une excellente prise en main. Nous avons trouvé que l’appareil était particulièrement bien équilibré, ce qui est toujours agréable. Ses dimensions sont plutôt compactes puisqu’il fait 153 mm en hauteur, soit presque comme le Google Pixel 6a qui fait 152,2 mm, mais le Sony Xperia 10 IV est très peu large : 67 mm contre 71,8 mm pour le mobile de Google. Plutôt fin, le Xperia 10 IV a des profils de 8,3 mm, ce qui est tout à fait dans la moyenne des smartphones. En outre, on peut compter sur un poids très léger puisqu’il ne fait que 161 grammes ce qui en fait l’un des moins lourds du marché. Le Pixel 6a accuse 178 grammes sur la balance. Le OnePlus Nord 2T qui peut aussi lui faire concurrencer propose des dimensions bien plus importantes et un poids de 190 grammes ce qui est aussi le cas du Samsung Galaxy A53 5G, dans les mêmes prix, avec un poids de 189 grammes pour le mobile sud-coréen. 

Si on fait le tour du mobile, on remarque que le bouton de mise en veille est noir par rapport à la tranche qui est, sur notre modèle de test, verte. Cela permet de l’identifier rapidement. Il contient le lecteur d’empreinte digitale. Celui-ci s’est avéré parfaitement réactif et n’a jamais failli lors de nos nombreux tests pour tenter de le mettre en défaut. Juste au-dessus, il y a le double bouton pour gérer le volume. Sur le profil supérieur, on trouve un microphone ainsi qu’un port audio jack pour brancher un casque directement. Sur le profil gauche en le regardant de face, il y a l’emplacement pour les cartes mémoires. Sony reste le seul fabricant à proposer une extraction avec l’ongle d'un doigt plutôt qu’avec un outil dédié. Le tiroir peut supporter deux cartes SIM ou une carte SIM et une carte mémoire de stockage, par exemple. Le système est protégé contre les infiltrations d’eau. Enfin, sur le profil inférieur, il y a le connecteur USB-C et un microphone. On ne voit pas de haut-parleurs comme c’est le cas sur les autres mobiles du marché. Non, pour diffuser le son depuis le bas ou le côté droit, selon la position du téléphone, celui-ci utilise un haut-parleur qui est dans l’épaisseur du bas de l’écran. Il est parfaitement intégré, comme celui du haut, d’ailleurs ce qui fait qu’on ne les voit pratiquement pas.

On apprécie le fait que le mobile soit compatible avec les formats audio haute qualité Hi-Res, LDAC, 360 Reality Audio (pour un son spatialisé), DSEE Ultimate (rehausse le niveau de la musique compressée, mais ne peut pas être utilisé simultanément avec le 360 Reality Audio), AAC, AAC+ et aptX. 
Pour la connectivité, le Sony Xperia 10 IV est compatible avec les réseaux 5G et propose également du Bluetooth 5.1, du NFC ainsi que du Wi-Fi 802.11 ac, soit 5. Du Wi-Fi 6 aurait été un plus, mais ce n’est pas prévu par le processeur intégré au sein de cet appareil. Mais le Sony Xperia 10 IV a l’avantage d’être certifié IP68, donc totalement étanche à l’eau ainsi qu’à la poussière. C’est rare pour ce niveau de prix. Toutefois, c’est aussi le cas du Samsung Galaxy A53 5G, du Nokia X30 5G (même processeur que le Sony) et du Google Pixel 6a.

 

Un écran tout en hauteur au format 21/9

Comme évoqué en introduction, le format du smartphone est une chose qui ne change pas sur les modèles Xperia qui veulent mettre en avant une expérience multimédia de premier ordre. Ainsi, l’écran du Xperia 10 IV propose une diagonale de 6 pouces sur une dalle AMOLED totalement à plat. Il affiche une définition de 1080x2520 pixels.

Ses bords sont plutôt épais. Ils le sont plus en haut et en bas de la surface d’affichage qui est totalement rectangulaire alors que sur tous les autres téléphones il englobe le poinçon (présent ici, mais que l’on ne voit pas, car intégré à la bordure supérieure). Comme le Pixel 6a de Google, l’écran du Sony Xperia 10 IV propose une fréquence de rafraîchissement maximale de 60 Hz. C’est peu surtout lorsqu’on sait que la concurrence propose du 120 Hz, beaucoup plus fluide et plus agréable à l’œil pour les défilements des pages et dans les jeux vidéo. Notez la possibilité d’activer le contrôle intelligent du rétroéclairage qui peut rester actif lorsque l’appareil détecte un visage. Deux modes de couleurs sont proposés : origine ou standard. C’est le deuxième qui propose les résultats les plus fidèles en termes de colorimétrie. Une option d’optimisation de l’image vidéo est disponible. 
Globalement, l’écran du Sony Xperia 10 IV est suffisamment lumineux et peut tout à fait suffire en extérieur en plein après-midi. Il est aussi confortable dans la pénombre. 

Android 12 à bord avec plusieurs applications multimédia préinstallées

Le Sony Xperia 10 IV est animé par Android 12 avec une surcouche logicielle développée par les équipes de Sony. Nous devons signaler que le premier déballage de l’appareil demande un certain nombre de mises à jour à faire ce qui prend beaucoup de temps, bien plus qu’avec n’importe quel autre appareil du marché que nous ayons testé récemment. Il nous a fallu pas moins de 7 redémarrages et autant d’installation de packages de mises à jour avant de pouvoir enfin utiliser l’appareil. Le système est plutôt à jour avec une mise à jour de sécurité datant du 1er août 2022 et une mise à jour du système Google Play du 1er septembre 2022 pour des tests réalisés début octobre.

Une fois cette étape passée, le mobile propose une interface similaire aux autres mobiles de la marque. Plusieurs applications sont préinstallées comme PS App, Musique, Headphones, Netflix, Amazon boutique, Amazon Prime Video, Facebook, LinkedIn, Booking, Actualités. On sent qu’on est en possession d’un mobile orienté multimédia. Les raccourcis de fonctionnalités sont présentés de manière classique. Il est possible de déclencher l’affichage d’une barre latérale pour ouvrir rapidement une application préférée. Le gestionnaire d’applications présente plusieurs options, dont la possibilité de faire une capture d’écran, de lancer une fenêtre contextuelle, d’afficher plusieurs fenêtres ou de tout supprimer. Vous l’avez compris, il est possible d’avoir une fenêtre flottante à l’écran ou de scinder la surface d’affichage en deux pour profiter de deux applications simultanément. 
Dans les paramètres, de nombreuses possibilités sont offertes pour personnaliser l’interface et faire réagir le mobile exactement comme bon nous semble. Notez qu’une petite LED en façade avertit d’un clignotement de l’arrivée d’une nouvelle notification. C’est devenu rare. 

 

Des performances justes, mais satisfaisantes malgré tout

Doté d’un processeur Qualcomm Snapdragon 695, le Sony Xperia 10 IV n’est pas un foudre de guerre. En plus, il est associé à 6 Go de mémoire vive ce qui n’est pas non plus la panacée, mais correspond toutefois à une configuration de son rang. Il partage le même chipset avec les Oppo Reno8 Lite, Xiaomi Redmi Note 11 Pro 5G, Poco X4 Pro, Motorola edge30 Neo, OnePlus Nord CE 2 Lite 5G, mais le Sony reste le plus cher de tous. Seul le Nokia X30 5G qui dispose aussi d’un Soc Snapdragon 695 est plus onéreux. 
Avec cette puce, il ne faut pas s’attendre à obtenir les meilleurs résultats du plateau, mais de quoi tout de même avoir une fluidité satisfaisante de l’interface et d’un temps raisonnable de lancement des applications. Le passage de l’une à l’autre se fait assez rapidement, ce qui reste agréable. Si le mobile est trop chargé en applications, il peut toutefois offrir quelques ralentissements, mais globalement, nous n’avons pas été déçus ni frustrés par la vélocité de ce chipset
Afin de tester les performances brutes offertes par le mobile, nous l’avons soumis à plusieurs outils de mesure dont voici les principaux résultats. 

Trois capteurs au dos et des photos plutôt naturelles à la clé

Pour la partie multimédia, le Sony Xperia 10 IV est parfaitement capable de lire des contenus vidéo avec une qualité Full HD puisqu’il est compatible avec la norme Widevine L1 pour les plateformes de streaming. Pour les photos, il est équipé d’un capteur principal de 12 mégapixels ouvrant à f/1.8 avec une longueur focale de 27 mm accompagné d’un capteur de 8 mégapixels ouvrant à f/2.2 avec une longueur focale de 54 mm et d’un objectif ultra grand-angle de 8 mégapixels sur 120 degrés ouvrant à f/2.2 et de longueur focale de 16 mm. Notez l’intégration d’un stabilisateur optique, mais aussi un module électronique pour limiter les bougés aussi bien en photo qu’en vidéo. 
L’application Appareil photo est très complète avec plusieurs options dans la partie haute (flash, type de scène pour appliquer un flou, HDR, saturation et luminosité. Les modes de zoom 0,6x, 1x et 2x sont immédiatement disponibles. L’interface propose de soit prendre des photos en mode automatique, soit capturer une vidéo. Si on veut utiliser un mode spécifique, il faut ouvrir le menu correspondant, en bas à gauche de l’interface. On peut donc accéder à Mode nuit, Google Lens, Ralenti, Manuel, Edition de selfie, Effet créatif et Images panoramiques. Une fois sélectionné, le mode vient s’afficher au sein de l’interface pour y accéder plus rapidement par la suite. 

Les photos produites par le mobile paraissent naturelles avec un piqué qui n’est pas désagréable. La plage dynamique aurait pu être un peu plus large, mais on est dans une bonne qualité générale avec une excellente homogénéité. Les détails sont assez nombreux même si nous attendions beaucoup de Sony dans ce domaine, fournisseur de la quasi-totalité des marques pour les capteurs. C’est satisfaisant pour les photos prises de jour, mais pour celles réalisées la nuit, le lissage est bien trop prononcé et les couleurs peu fidèles à la réalité. Les prises de vue en mode ultra grand-angle sont correctes au centre, mais délicates sur les extrémités sans toutefois être à jeter. 

Une très bonne autonomie, mais une charge trop lente

Le Sony Xperia 10 IV est équipé d’une batterie ayant une capacité de 5000 mAh ce qui est plutôt important. C’est aussi la même capacité que sur les Samsung Galaxy A53 5G, Xiaomi Redmi Note 11 Pro 5G, Poco X4 Pro et OnePlus Nord CE 2 Lite 5G alors que le Pixel 6a propose 4400 mAh. Avec le Sony, nous avons pu tenir une seule charge pendant un peu plus d’une journée et demie ce qui est très bon et permet d’affirmer qu’il offre une très bonne autonomie. Nous ne savons pas quelle est la puissance maximale supportée par l’appareil. Aucun bloc d’alimentation ni câble n’est livré avec l’appareil. Comptez un peu moins de 2 heures pour le recharger complètement. 

Le contenu de la boîte

Le smartphone Sony Xperia 10 IV est livré seul, sans aucun accessoire.

Notre avis

Dans son format original et avec des couleurs qui le sont tout autant le design du Sony Xperia 10 IV est attirant. Son écran 21/9 l’est tout autant en proposant un affichage de qualité tout comme une excellente autonomie. On apprécie son étanchéité et son caractère multimédia notamment grâce à une large compatibilité avec les formats audio, mais aussi vidéo. Ses performances sont correctes, comme les photos qu’il produit étant donné qu’elles sont décentes, mais il est dommage que son écran soit limité à 60 Hz et que sa charge soit si lente. 

 


 

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Oppo Find X5 Pro
image Google Pixel 6a