Bouygues OPPO Reno + Forfait Bouygues Sensation 100 Go

Meizu Blue Charm : le parfait concurrent pour le Redmi 2 ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
meizu

Le Meizu Blue Charm, ou M1 Mini, est enfin officiel. Ce smartphone, autant attendu par les consommateurs que par Xiaomi se présente comme un modèle calibré sur mesure pour affronter le Redmi 2 dans sa version 1 Go.

Le premier Redmi (ou Hongmi) de Xiaomi a pris de cours le monde entier. Un succès qui a offert à la jeune start-up chinoise une place parmi les premiers constructeurs mondiaux, mais qui a également attiré le regard des concurrents. Huawei, Lenovo et ZTE ont tous les trois adapté leur stratégie produit et commerciale. D’autres ont carrément copié, comme Meizu ou OnePlus.

Une copie qui va assez loin avec Meizu. Le constructeur vient de dévoiler comme prévu son nouveau smartphone, déclinaison miniature de son M1 Note. Appelé jusqu’ici M1 Mini, le Blue Charm (puisque c’est son nom officiel) est un concurrent direct du Redmi 2. Même positionnement. Même offre matérielle. Même prix. Même dans le nom, vous aurez remarqué la similitude entre Redmi et Blue Charm.

Meizu Blue Charm

Un copier-coller du Redmi 2 ?

Côté spécification technique, le Blue Charm est un smartphone avec un écran de 5 pouces dont la définition est équivalente au 720p (1280 x 768) pour une résolution de 300 points par pouce. La dalle, protégée par un verre Gorilla 3 de Corning, est développée par AU Optronics. Le chipset qui anime l’ensemble est un MT6732, un quad-core Cortex-A53 cadencé à 1,5 GHz et accompagné d’un ARM Mali T760 pour la partie graphique. Le chipset est compatible LTE catégorie 4, WiFi n dual-band, Bluetooth 4.0 et GPS Glonass. Intéressant, Xiaomi reste fidèle à Qualcomm pour son nouvel entrée de gamme (le Redmi 2 dispose du Snapdragon 410), tandis que Meizu continue de choisir des options « asiatiques » pour ces mobiles (Samsung sur le haut de gamme et MediaTek sur les gammes plus économiques). 

Le Blue Charm embarque 1 Go de mémoire vive (LPDDR3) et 8 Go de stockage interne (extensible par microSD). La batterie non amovible est un modèle 2610 mAh produit par Sony. Le capteur photo principal est un modèle Samsung de 13 mégapixels avec objectif à 5 éléments ouvrant à f/2.2. La webcam, le modèle OV5670 d’Omnivision, propose un capteur de 5 mégapixels avec un objectif grand-angle (69°) ouvrant à f/2.0. L’ensemble est compris dans un châssis unibody de 8,9 mm d’épaisseur pour un poids de 128 grammes.

Flyme 4 : avec option YunOS ?

Le système d’exploitation embarqué est FlymeOS 4. Ce dernier est habituellement basé sur Android 4.4 kitKat. Cependant, sur le fil Weibo officiel de Meizu, il y est fait référence à YunOS, la version d’Alibaba. Il semble donc que Blue Charm fonctionne avec une version de Flyme basée sur YunOS. Voilà qui devrait rendre impossible un lancement international. A moins que le Blue Charm soit disponible en deux versions... Le prix de ce smartphone est de 699 yuans, soit 98 euros. Soit le même prix que le Redmi 2. Ce n’est évidemment pas un hasard. Et ce n’est pas une coïncidence non plus si Xiaomi a annoncé officiellement un Redmi 2 avec 2 Go de RAM il y a à peine 24 heures. La guerre pour l’Empire du Milieu ne fait que commencer. Lancement commercial le 5 février, soit trois jours après le Blue Charm Note (M1 Note).

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d’audience, pour vous offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux ainsi que des publicités ciblées et des services adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus.

Fermer