Modern Combat 5 de Gameloft change de modèle économique

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • RSS
gameloft

L’excellent FPS de Gameloft, sorti l’été dernier, vient de bénéficier d’une mise à jour importante. Parmi les changements opérés, le modèle économique du jeu transite du premium au freemium avec achats intégrés. Est-ce l’échec du modèle traditionnel sur smartphone ?

Modern Combat 5 est le dernier né des FPS type «Call of Duty» de Gameloft. Il est sorti l’été dernier et nous avions réalisé à cette occasion une présentation. Depuis, le titre fait partie (mais moins souvent que Dead Trigger 2) de notre panel d’applications pour les tests de smartphones, notamment sur le haut de gamme. À son lancement, le jeu était vendu 7 euros, mais ne proposait aucun achat intégré. Jusqu’à hier, le titre était encore vendu 4 euros, aussi bien sur le Play Store que sur l’AppStore. Mais Modern Combat 5 a bénéficié d’une mise à jour importante, laquelle modifie, entre autres (nous passons en effet sur les armes de niveau 6, le nouveau mode multi et la classe Soutien), son modèle économique.

Modern Combat 5

Free-to-play... et Free-to-pay ?

Fini donc le jeu payant sans achats intégrés qui mettait financièrement tout le monde sur le même pied d’égalité. Le titre est aujourd’hui, comme Brothers in Arms 3 ou Dungeon Hunter 5, une application freemium. Comprenez qu’il est gratuit au téléchargement et à l’usage. En revanche, il dispose désormais de quelques limitations qui, si vous êtes frustré, seront déblocables en achetant avec de vrais deniers une monnaie virtuelle.

La limitation principale concerne le nombre de parties consécutives que vous pouvez entreprendre : pour chaque partie lancée (en solo ou en multijoueur), vous consommez quelques unités d’une jauge d’énergie. Une fois celle-ci consommée, il vous faut attendre qu’elle se recharge pour être en mesure de revenir dans une partie. Impossible donc d’enchaîner les niveaux durant des heures. À moins d’accepter de payer ou de regarder des vidéos publicitaires.

Plus on est de fous, plus on paie ?

Ce n’est évidemment pas le seul usage proposé par cette monnaie virtuelle. Vous pouvez également acheter des packs de ravitaillement (avec des bonus d’expérience) et dépenser votre fortune au marché noir pour obtenir de meilleures armures et armes de combat. Les achats intégrés coûtent de 3 euros à 100 euros. Dans le message adressé aux joueurs, Gameloft explique que ce passage au modèle freemium servira essentiellement à augmenter la base d’utilisateurs. Et plus il y a de joueurs, plus il y a de paires d’yeux pour les publicités et de payeurs potentiels pour les options in-app. Tout cela est très économique finalement.

Qu’en est-il pour ceux qui ont payé le jeu ? Les règles sont clairement différentes. D’abord, ses joueurs ont le statut de vétéran, avec un insigne associé. Gameloft offre également plusieurs bonus, comme un camouflage spécial et un pack de crédit à dépenser dans la boutique premium. Et surtout ces joueurs payeurs ne sont pas soumis à la règle de la barre d’énergie qui se consume. Ils pourront donc continuer à profiter du jeu autant qu’ils le souhaitent.

Jongler entre casual et hardcore gamers

Modern Combat 5 était l’année dernière le symbole du jeu premium qualitatif. Un symbole écorné par le piratage honteux qu’il a subi la veille de son lancement. Mais un symbole de courage de la part d’un éditeur qui est souvent connu pour son abus sur les achats in-app. Le passage de Modern Combat 5 en free-to-pay est-il le signe de l’échec du modèle premium sur smartphone ? Oui et non.

Oui, parce qu’il devient évident qu’à long terme, un jeu n’est économiquement pas viable s’il impose un ticket d’entrée, même fort. Il faut des joueurs pour alimenter la communauté et créer de la valeur. Et la majorité des gamers mobiles, qui jouent pourtant aussi en grande partie sur consoles et PC, ne sont pas encore prêts à adopter le même modèle économique sur le smartphone ou la tablette.

Et non, parce que le hardcore gaming existe aussi sur Android et iOS. Et il faudra certainement aux éditeurs un peu plus de discernement pour identifier les jeux avec fort potentiel chez les gamers qui acceptent d’acheter un jeu avant d’y jouer. Il faudra aussi un peu d’adaptabilité pour modifier à la volée le modèle d’un jeu pour le faire évoluer. À l’image de Modern Combat 5 qui ne perd en rien son intérêt pour les anciens joueurs, lesquels trouveront de nouvelles victimes à abattre dans les arènes multi...

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.