Qualcomm Snapdragon 617 : un chipset qui vient juste combler un trou ?

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
qualcomm

Avec le Snapdragon 430, Qualcomm semble avoir renouveler son offre entrée de gamme, en remplaçant le tout récent 415. Avec le Snapdragon 617, Qualcomm espère continuer à profiter du succès du 615 à moindre coût, et espère faire coup double avec le récent 616.

Le Snapdragon 615 est un chipset qui a eu un succès très honorable. Sorti l’année dernière pour créer des mobiles aussi performants que ceux sous Snapdragon 800/801, il a été choisi par de nombreux fabricants (Micromax, bq, Coolpad, Huawei, ZTE, LG, Asus) pour animer un segment milieu de gamme agressif. Nous nous souvenons par exemple du Desire 820, du 50 Diamond, du R5 et du Xperia M4 Aqua, respectivement de HTC, Archos, Oppo et Sony. Nous testerons également dans les semaines à venir le Moto X Play de Motorola et le ZenFone Selfie d’Asus. Les produits convaincants ne manquent pas.

Snapdragon

Il y a quelques semaines, Qualcomm semblait vouloir offrir une extension de vie à ce chipset, en dévoilant le Snapdragon 616, une version un peu plus véloce du Snapdragon 615. Cependant, le reste de la configuration est identique (Adreno 405, modem LTE Worldmode, Hexagon V50). Un seul mobile a été annoncé avec ce chipset : le Honor 7i. Alors qu’il aurait pu faire patienter les fabricants «low cost» jusqu’en début d’année prochaine, Qualcomme vient lui adjoindre le Snapdragon 617, lequel semble reprendre une partie de la configuration du 615 tout en apportant quelques améliorations issues des prochaines « vraies » nouveautés de la gamme. Une stratégie un peu confuse.

Un GPU qui commence à dater

Dans le catalogue de Qualcomm, le Snapdragon 617 comble le trou qui existe aujourd’hui entre les anciens octo-core 6XX (615 et 616) et les nouveaux octo-core 6XX (618 et 620). Des anciens, il conserve la configuration composée exclusivement de Cortex-A53, lesquels sont cadencés à 1,5 GHz. Il conserve aussi, et c’est plutôt surprenant, leur GPU, l’Adreno 405. Etonnant choix, car le Snapdragon 430 risque bien de devenir plus puissant. Pourquoi ne pas avoir choisi d’offrir au Snapdragon 617 un nouveau GPU, comme comme l’Adreno 505 du 430 ?

Selon nous, il s’agit d’une question de «time to market». Les GPU de la génération «5XX» ne seront certainement pas disponibles avant le début de l’année prochaine (les Snapdragon 820 et 430 pourraient être les premiers à sortir commercialement). Cependant, les constructeurs ont besoin de modem plus rapides et plus faciles à configurer afin de supporter le lancement des nouveaux réseaux haut débit mobile. D’où ce Snapdragon 617...

Juste un Snapdragon 615 avec un meilleur modem ?

Car le principal changement apporté à ce dernier est le modem X8, lequel est aussi intégré aux 618 et 620. Cet équipement est compatible LTE catégorie 7. Cela correspond à un débit de 300 Mbps sur la bande descendante et 100 Mbps sur la bande montante. En comparaison du LTE catégorie 6, cela correspond à un doublement de la bande passante en upload. Il gagne aussi le Bluetooth 4.1 en plus du WiFi ac MiMo.

Côté photo, le Snapdragon 617 est capable de gérer des capteurs photo jusqu’à 21 mégapixels (à l’avant comme à l’arrière), mais les vidéos jusqu’au Full HD (limite technique de l’Adreno 405). En outre, il prend en charge la technologie Quick Charge 3.0. Enfin, côté mémoire vive, il est compatible, comme les 618 et 620, avec la LPDDR3 cadencé jusqu’à 933 MHz.

Une stratégie à la « MediaTek »

Le chipset est gravé en 28 nm, comme les séries 4XX et les anciennes série 6XX. Il ne s’agit donc pas d’un vrai chipset nouvelle génération, mais d'une amélioration sensible du 615 (notamment au niveau du modem et de quelques détails techniques, comme la RAM, le chargement rapide). Il conserve cependant les éléments les plus importants, comme le CPU et le GPU.

Ce produit nous rappelle donc la stratégie de MediaTek avec ses octo-core milieu de gamme, les MT6752 et MT6753. Le premier est puissant, mais manque cruellement d’une large compatibilité. Le second dispose d’une compatibilité mondiale, mais voit sa puissance baisser. Le principe semble donc être le même entre le 616 et le 617. Et si cela fonctionne pour MediaTek, pourquoi pas pour Qualcomm ?

La confirmation de cette hypothèse ne devrait pas tarder à arriver puisque Qualcomm annonce que les premiers produits commerciaux avec Snapdragon 617 seront sur les étals avant la fin de l’année. Ce qui veut dire que les premiers samples sont déjà entre les mains des constructeurs.

comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.