Apple iPhone 6S Plus : une pénurie à cause du fournisseur de son rétroéclairage ?

Apple iPhone 6S Plus : une pénurie à cause du fournisseur de son rétroéclairage ?

Par La Rédac LesMobiles - 15 septembre 2015 à 13:30
La version phablette de l’iPhone 6S, qui arrivera en magasin le 25 septembre prochain, pourrait souffrir d’une pénurie à son lancement plus importante que prévue. Le fournisseur de son rétroéclairage aurait des soucis pour produire en très grande quantité.

Les contrats avec Apple, quand il s’agit des pièces détachées et des composants de ces smartphones, sont juteux, compte tenu du volume que cela représente, mais ne sont jamais très simples à gérer. Demandez à GT Advanced Technologies, l’ancien prestataire de la firme de Cupertino qui promettait de créer et produire une protection en saphir synthétique pour l’écran de l’iPhone 6 et de l’iPhone 6 Plus. Sous la pression, l’entreprise s’est effondrée, forçant Apple à revoir sa stratégie. Demandez aussi à TSMC : le fondeur taïwanais a dû céder une partie de son gâteau à Samsung, car il ne parvenait pas à maîtriser suffisamment bien une finesse de gravure inférieure à 20 nm pour produire les chipsets A9.

Une pénurie de module de rétroéclairage

Un nouvel exemple semble se profiler. Et cette histoire pourrait impacter lourdement les premiers chiffres de vente de la nouvelle génération de phablette marquée de la Pomme. Souvenez-vous, hier, nous rapportions dans nos colonnes que les délais de livraison des iPhone 6S et 6S Plus sur l’Apple Store en ligne étaient de 2 à 4 semaines dans certains pays (notamment la Chine ou la France).

Pour la version phablette, le temps d’attente est même généralement plus long (et il le sera de plus en plus). La raison ne serait pas simplement une affaire de succès des précommandes (même si cela devrait être partiellement le cas), mais aussi une question de production. Selon Ming Chi Kuo, le célèbre analyste taïwanais de KGI Securities dont les fuites sur Apple ont toujours montré une excellente pertinence, un fournisseur de la firme de Cupertino montrerait des difficultés à produire les volumes demandés. Il s’agit de Minbea. Et il produit les modules de rétroéclairage de la phablette.

Un rééquilibrage pour assurer des ventes historiques

Les propos de l’analyste, relayés par nos confrères d’Apple Insider, ne s’arrêtent pas là. Pour palier au goulot d'étranglement, il aurait également annoncé que le second fournisseur de modules, Radiant, pourrait reprendre une partie de la production dévolue à son concurrent. La part de ce dernier pourrait tout simplement doubler, passant de 40 % aujourd’hui à 80 %. Ce qui veut dire que Minbea verrait sa part passer de 60 % à 20 % (en supposant que ce sont les deux seuls fournisseurs). Reste à savoir si Radiant est capable de supporter une telle hausse et si cet effet de vase communicant aura un effet positif sur les délais de livraison.

Cette histoire tombe évidemment assez mal. La période des précommandes, la plus longue depuis longtemps puisqu’elle durera non pas une semaine, mais 11 jours, vient à peine de démarrer. Et déjà, Apple annonce que les réservations n’ont jamais été aussi bonnes pour les iPhone. Rappelons que l’année dernière, malgré des serveurs surchargés, Apple a enregistré 4 millions de précommandes en 24 heures (contre 2 millions pour l’iPhone 5). Rappelons aussi que les iPhone 6 et 6 Plus se sont vendus à 10 millions d’exemplaires lors de leur week-end de lancement et qu’il s’en est écoulé 74,5 millions en trois mois. Si Apple s’attend à en vendre encore plus, il faudra effectivement que les fournisseurs améliorent leurs rendements...

Apple Apple iphone Pré-commande

Avis des internautes

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à réagir !

Les guides et comparatifs
image Apple iPhone 14 Pro
image Samsung Galaxy A53 5G