Cyanogen annonce le support de nouveaux smartphones

Par Samir Azzemou

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo
  • RSS
cyanogenmod

Cyanogen vient de publier la liste des nouveaux smartphones officiellement supportés par l’équipe de développement. Parmi eux, des modèles chinois (Huawei, Xiaomi, Oppo), ainsi que de marques internationales (HTC, Motorola, Samsung et LG).

Pour certains smartphones, le passage à Lollipop et prochainement à Marshmallow n’a pas été offert officiellement par leurs fabricants. Pas assez de temps, pas forcément les moyens financiers, ou pas vraiment considérés comme stratégiques, les raisons sont multiples, mais rarement techniques. C’est le cas par exemple du Galaxy S3 dont la version 3G est restée sous Jelly Bean alors que la version 4G est passée sous KitKat, cela parce que la surcouche Touchwiz est trop lourde. Un comble.

CyanogenMod
Une dizaine de nouveaux terminaux sont susceptibles d'obtenir CyanogenMod 12

Dans ce cas, il est évidemment nécessaire de passer par des chemins détournés pour faire évoluer le smartphone. Ce sont les ROM alternatives. La plus connue est CyanogenMod, dont le système d’exploitation équipe de plus en plus de smartphones grâce à des partenariats signés avec des constructeurs comme OnePlus, Alcatel One Touch, Micromax (Yu), Smartfren, Lenovo (Zuk) ou encore Wileyfox. Cyanogen supporte officiellement régulièrement de nouveaux smartphones commerciaux parmi les plus grandes marques internationales : Asus, Amazon, Acer, Nexus, HTC, Huawei, LG, Motorola, Oppo, Samsung, Sony, Xiaomi ou ZTE.

Des smartphones majoritairement milieu de gamme

Une nouvelle vague de nouveaux terminaux vient d’ailleurs d’être officiellement dévoilée. Une dizaine de modèles s’ajoutent donc à tous ceux qui existaient déjà. Parmi eux, les Mi 3w et Mi 4 de Xiaomi, les Honor 4, Honor 4X, Ascend Mate 2 de Huawei, les versions 2015 des Moto G et Moto E de Motorola, les R7, R7 Plus et R5 Plus d’Oppo, le G3 de LG, le M8 de HTC et le Galaxy S5 de Samsung.

Vous remarquerez que la très grande majorité de ces terminaux sont des smartphones sortis l’année dernière, notamment chez les trois derniers fabricants cités ici. Ce n’est pas vraiment un hasard : il faut du temps à Cyanogen pour adapter la ROM aux composants de chaque modèle.

La preuve en est : Cyanogen indique en préambule de son message, posté sur le blog officiel, que les flagships de 2015, comme le One M9, le Galaxy S6 ou encore le LG G4, nécessitent encore du temps de développement avant de voir apparaître une version stable de CyanogenMod. Ils devraient cependant bénéficier rapidement d’une version basée sous Lollipop.

Une décision stratégique

Toutefois, il semble que ces trois flagships n’aient pas été la priorité de Cyanogen cette année. À l’image des partenariats que l’entreprise a signés, ce sont les modèles milieu de gamme qui ont eu cette année la faveur des créateurs de la ROM alternative, certainement pour augmenter le nombre d’utilisateurs potentiellement intéressés par une migration vers une nouvelle version d’Android que les constructeurs ne proposent pas toujours sur cette gamme de terminaux.

Une stratégie très intelligente, notamment quand elle est rapprochée de l’actualité de l’entreprise. Souvenez-vous, en début d’année, Cyanogen a signé partenariat commercial avec Microsoft. Selon les termes de cet accord, la suite Office et Skype sera préembarquée dans CyanogenMod. Et, naturellement, plus les utilisateurs seront nombreux, plus le partenariat sera fructueux...

Partagez cet article

  • LinkedIn
comments powered by Disqus

Touchez pour ajouter le site à vos favoris ou sur votre écran d’accueil.